jeudi 2 février - par Parrhesia

Halte au feu !

Gaulliste estampillé véritable… (Et documenté !), j’ai personnellement abandonné le parti de m. Fillon depuis plus de trente ans. Je n’en suis donc que plus à l’aise pour présenter un autre point de vue sur son cas.

Halte au feu !

 

Que nous le voulions ou non, nous vivons désormais dans une société qui a été corrompue, décomposée dans tous les domaines, national, familial, patriotique, laïque et religieux, et surtout économique et politique. Une société dans laquelle la besogne de lobbyiste va bientôt pouvoir s’organiser en corporations reconnues, constituer ses propres syndicats et réclamer statuts et privilèges officiels !

C’est dans cette société-là qu’évolue toute notre classe politique. Des pratiques peu orthodoxes s’y sont à coup sûr généralisées et ont fini par être généralement admises par tout le monde évoluant dans le sérail mondialiste.

C’est aussi dans cette société-là qu’évoluent nos vertueux media qui, par la qualité et la quantité de leurs justes informations et la pureté de leurs intentions ne cessent de fournir aux quidams que nous sommes des éléments d’appréciation, sinon de jugement respectables, et ceci, tant en temps réel lorsque cela les arrange qu’en différé lorsque cela arrange leur « ligne éditoriale ! »

 

Gaulliste estampillé véritable… (Et documenté !), j’ai personnellement abandonné le parti de m. Fillon depuis plus de trente ans. Je n’en suis donc que plus à l’aise pour présenter un autre point de vue sur son cas.

Il me semble donc :

1) Que la salve tirée contre lui l’a été dans des conditions qui fleurent bon les remugles de manigance politicienne, que la sacro-sainte présomption d’innocence n’est respectée qu’en faveur des « politiquement corrects » et que les conséquences de cette salve vont être beaucoup plus graves pour l’indépendance du pays que ce qui est reproché à m. Fillon.

2) Que monsieur Fillon n’ait fait qu’adopter les mœurs et le comportement généralement admis par la majorité de ses pairs. Or, il n’appartient pas totalement à ce milieu. Il aurait donc dû en tenir compte et respecter une plus grande rigueur administrative. Mais il est vrai que personne ne pouvait prévoir une telle manœuvre à un tel moment.-

3) Que la campagne contre m. Fillon est aussi en relation directe avec la grande offensive mondialiste dont nous voyons les effets en Angleterre contre le Brexit, aux U.S.A. contre D. Trump et ses électeurs, et ailleurs contre la Russie de Poutine, et la Syrie d’el Assad.

 F. Fillon n’est donc pas seul visé par cette attaque. La salve et le comportement des media main Stream qui s’en suit sont également destinés à l’ensemble de ceux qui, dans l’hémicycle seraient tentés de suivre ses idées en matière de politique extérieures.

4) Espérons maintenant que ses « compagnons » ( !?!) de parti vont comprendre qu’ils ne peuvent pas le laisser tomber sans se déconsidérer eux-mêmes et sans affaiblir un peu plus la France aux yeux de l’étranger et « les français » dont ils n’ont que le mot à bouche. Le sort du pays quel que soit le niveau auquel il a chuté pendant les deux derniers quinquennats, et le déroulement de nos élections présidentielles ne peuvent plus continuer à dépendre du poids de l’ingérence mondialiste aux plus hauts niveaux nationaux de décisions. Le choix des candidats à notre présidence ne peut plus être abandonné à la cinquième colonne capitaliste et financière « française » !

5) Dans la situation où se trouve le pays (et le monde), j’espère donc que m. Fillon va rester debout et que Nos élections vont pouvoir se poursuivre avec tous les candidats issus des urnes ou qui vont sortir des urnes, en retenant qu’il convient maintenant d’observer à qui le véritable crime aura profité.

 Si ce n’était pas le cas, la victoire d’une magouille aussi sordide sur un candidat sorti aussi clairement en tête dans son parti, serait beaucoup plus grave que les reproches que l’on peut adresser à l’ex premier-ministre.

 

Un dernier mot au petit homme (ou à la petite femme !) qui a organisé un coup médiatique aussi… Comment dirai-je ? aussi inélégant !!!

 

Mes compliments monsieur ou madame !

Dans une situation nous rapprochant chaque jour un peu plus d’une guerre civile qui sera immanquablement doublée d’une guerre de religion (mais cela constitue peut-être un régal pour vous ?), vous avez réussi, monsieur ou madame, à augmenter le discrédit qui pesait déjà sur l’ensemble politico-médiatique du pays !

Vous avez également réussi à emmerdez autant vos adversaires que vos amis politiques, si vous en avez encore !

Bravo, monsieur ou madame !

J’espère que vos collègues finiront un jour par vous féliciter comme il se doit !!!



60 réactions


  • sarcastelle sarcastelle 2 février 17:47

    Vivement le retour du roi. 


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 2 février 17:55

      @sarcastelle

      Vous croyez que c’est mieux au Royaume-Uni ?

    • Harry Stotte Harry Stotte 2 février 18:04

      @Jeussey de Sourcesûre



      Non, parce que le roi n’a pas de pouvoirs. 


      L’avantage du roi, du fait même de son statut, serait de se maintenir au-dessus de la mêlée et d’arbitrer dans l’intérêt supérieure de la Nation, sans avoir rien à perdre ni à gagner.

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 2 février 18:06

      @Harry Stotte

      où cela existe-t-il ?

    • Harry Stotte Harry Stotte 2 février 18:19

      @Jeussey de Sourcesûre

      « où cela existe-t-il ? »


      Il n’est point nécessaire que quelque chose existât pour être possible. Il suffit que le Roi ait suffisamment de pouvoir pour arbitrer, expliquer son arbitrage au peuple, et, le cas échéant, décider souverainement de confier la décision finale au suffrage universel.

    • Pere Plexe Pere Plexe 2 février 18:50

      @sarcastelle
      ...Mitterrand est mort ! 


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 3 février 08:13

      @Harry Stotte

      ça me rassure : le socialisme est donc possible !

    • Trelawney Trelawney 3 février 16:28

      @Jeussey de Sourcesûre
      Vous croyez que c’est mieux au Royaume-Uni ?

      Justement parlons du Royaume Unis où un député s’est fait alpagué parce qu’il avait fait passer sa facture de jardinage (montant 150 euro) sur ses frais de mandat. Ca a déclenché une enquête et un scandale sur les note de frais des député. Le procès a duré 2 ans et ce député s’est fait tapé sur les doigts et a remboursé la somme.
      Le lendemain de la parution de ce fait dans les journaux et poussé par ses pairs, ce député, sans attendre le résultat du procès et se fichant de « la présomption d’innocence » a démissionné et a quitté la vie politique.
      Aujourd’hui il existe un site internet où en cliquant sur le nom du député, vous avez accès à toutes ses dépenses et au nom de ses attachés parlementaires avec le montant du salaire qu’ils perçoivent.
      Et en France on a des individus qui écrivent ce genre d’article en disant : « ben oui il magouille, mais si on rend cela public c’est dangereux pour la démocratie ». A cette individu, je lui réponds que si la démocratie c’est cela et bien j’emmerde la démocratie

    • Alren Alren 3 février 16:51

      @Harry Stotte

      d’arbitrer dans l’intérêt supérieure de la Nation

      Ce n’est pas à un individu seul d’arbitrer, C’EST AU PEUPLE et lui seul !!!
      La reine Élisabeth n’arbitre rien du tout et s’est gardée démocratiquement du moindre avis sur le brexit.
      Un roi ayant plus de pouvoir qu’elle ne pourrait pas arbitrer en dehors des préjugés de sa caste, celle dans laquelle par le hasard de la naissance, il a grandi. Son arbitrage ne serait pas objectif de ce fait.


    • Alren Alren 3 février 16:57

      @sarcastelle

      Vivement le retour du roi.

      Lequel ? Et avec lui une coûteuse et inutile famille royale et une cour de pensionnés ?

      Le reine Élisabeth est rentable pour la GB, semble-t-il, en termes de surcroît de tourisme qui rapporte plus que ce qu’elle coûte aux contribuables britanniques. Mais il n’en serait pas de même en France qui n’a plus le folklore des carrosses.

      Et bien sûr, quid de la démocratie, du « peuple souverain » ?


    • Alren Alren 3 février 17:01

      @Trelawney

      Et en France on a des individus qui écrivent ce genre d’article en disant : « ben oui il magouille, mais si on rend cela public c’est dangereux pour la démocratie »

      Je suis bien d’accord avec vous cet article est écœurant.
      Justement ce n’est pas cela la démocratie, c’est exactement son contraire.


    • Parrhesia Parrhesia 3 février 20:57

      @Trelawney

      Vous avec assurément le droit, en effet « d’emmerder la démocratie » !

      Néanmoins :

      - « L’individu qui écrit ce genre d’article » n’a jamais écrit (ni dans cet article ni ailleurs) qu’il fallait cacher les magouilles parce que c’est dangereux pour la démocratie.

       - Il soutient par contre, que ce n’est pas par fantaisie que la démocratie, la vraie, depuis celle d’Athènes, a toujours fait en sorte de protéger ses élus. Elle sait en effet, en sa grande sagesse, que les nations et leurs élus peuvent être attaqués pour des raisons tout-à-fait étrangères à la défense de l’honnêteté.

      C’est pourquoi la démocratie (la vraie) accorde par principe une immunité à ses élus, ce qui est le cas de F. Fillon.

       - Il soutient donc que dans le présent contexte, François Fillon a non seulement le droit, mais le devoir de se maintenir contre vents et marées et qu’il doit être soutenu par les siens, sauf à ce qu’ils veuillent vraiment démontrer que leur marigot est encore plus pollué que nous le pensions !!!

      Et ceci, jusqu’au terme de cette élection ou jusqu’à son élimination à un stade intermédiaire, mais une élimination par la décision des urnes.

       - Et « L’individu qui écrit ce genre d’article » défendrait ce principe même s’il s’agissait d’un adversaire politique. 


    • Trelawney Trelawney 4 février 09:29

      @Parrhesia
      Non mais vous vous rendez compte de ce que vous dites. 

      Vous parlez « d’immunité parlementaire » pour des personnes qui piquent dans la caisse. Si une personne porte plainte contre un élu parce qu’elle soutient qu’il a commis un méfait et demande une enquête, il est évident que l’immunité parlementaire s’applique sinon il y aurait des tonnes de procès pour des broutilles dans le but de bloquer les institutions.
      Dans le cas de Fillon, vous avez une personne qui finance son épouse (à ne rien faire) sur sa dotation d’élu. Cela représente 1 million sur 25 ans. L’épouse et les enfants ont bien reçu de l’argent et même Fillion ne le nie pas. L’enquête est chargée de savoir si c’est légal ou pas.
      Et comme nous sommes en France, c’est complètement légal. Car en France, le parlement donne de l’argent aux élus sans aucun contrôle, ce qui revient à dire que le parlement donne aux élus de l’argent de poche et ils en font ce qu’ils veulent avec. Si vous vous pensez c’est une démocratie ou des députés tels les sénateurs de l’empire romain font ce qu’ils veulent sans être inquiétés, moi pas.
      Tous les pays du monde entier qui observent cet événement sont effarés de ce qu’est un politique français.
      Pour le (Royaume-Uni). La corruption « is busines as usual » (« la routine habituelle ») et ils font le rapprochement avec Chirac condamné, Sarkozy et ses mises en examen, Cahuzac, DSK etc.

      Pour le New York Times : « Le président de l’Assemblée nationale le fait, le président du Sénat le revendique, des douzaines de parlementaires le font également. Embaucher son épouse, sa sœur ou son enfant au Parlement français est parfaitement légal. Aussi beaucoup de politiciens français se demandent donc où est le problème ». Les américains considèrent  la volonté de François Fillon de rester en course comme une preuve que « la classe politique française a progressivement été gangrenée et que qu’aucun de ses remplaçants potentiels n’est blanc comme neige ».

      Pour le Foreign PolicyLa corruption française (…) ne se présente pas sous la forme de policiers demandant des pots-de-vin ou d’entreprises achetant des bureaucrates. (…) Elle concerne des sommes élevées et se pratique aux plus hauts niveaux de l’Etat. »

      Tout ce système d’impunité latente où l’élu peut se faire élire alors qu’il est sous le coup d’une mise en examen, n’est absolument pas ce que l’on nomme une « démocratie » et si vous parlez de la Grèce antique, il existe un mot « ostracisme ».

      Donc Fillion aura très prochainement un non lieu car il n’y a aucune base légale pour condamner ce qu’il a fait puiqu’en France l’élu a tous les droits. Cependant dans chaque déplacement, dans chaque meting, il se trouvera toujours une personne qui criera « Fillon rend le million » histoire de le rappeler à notre bon souvenir et bien lui pourrir sa campagne. A défaut de la justice, ce sont les électeurs qui lui feront comprendre ce que veut dire  « ostracisme » !

    • Parrhesia Parrhesia 4 février 09:50
      @Trelawney
      Bien sûr que je me rends compte de ce que je dis. Du moins je m’y efforce.
      Par exemple, ce matin, je dis : « Trelawney, vous avez un très bel avatar, très explicite !!! »

      N’enlevez surtout pas le bandeau sur les yeux du Shadock ! Ce serait dommage !

  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 2 février 17:54

    Ce qui m’étonne, dans cette curée, c’est la disproportion entre la cible et les moyens mis en oeuvre.

    Comme si on mettait en action un équipage complet, une meute, des veneurs des cors de chasse pour traquer et mettre à mort un lapin de garenne.

    Un lacet aurait suffi, à condition de bien le positionner, au bon moment.
    Cette débauche de moyens tendrait à étayer votre thèse quant à l’origine et au but de la manoeuvre qui dépassent nos frontières.

    Si c’est le cas, votre adresse finale (au petit homme ou à la petite femme) parait un peu dérisoire : le chef d’orchestre est peut-être dans un des bureaux de Soros, pas à Paris.

    • Parrhesia Parrhesia 2 février 18:16
      @Jeussey de Sourcesûre
      Je suis bien d’accord avec vous, y compris sur le dernier paragraphe, mais cela fait tellement de bien de pouvoir dire ce que l’on pense au service de ce que l’on croit ...

      Merci d’être venu Jeussey de Sourcesûre.

    • Fergus Fergus 3 février 09:57

      Bonjour, Jeussey de Sourcesûre

      Le chef d’orchestre est quand même plus sûrement dans les rangs des sarkozystes ! Mais quoi qu’il arrive, on ne le saura jamais.

      Quant à la « disproportion », elle n’existe pas. Depuis que ce pôle d’enquête existe, il fonctionne de la même manière. Qui plus est, de quoi parle-t-on ? D’un homme qui prétend devenir président alors qu’il a toujours affirmé en ciblant les autres qu’« un président doit être irréprochable », ce qu’il n’est manifestement pas, loin s’en faut, lui qui de surcroît met sa religion en avant pour étayer sa probité.

      C’est insupportable, et il est devenu urgent de nettoyer les écuries d’Augias pour tendre vers des fonctionnement de la vie politique à l’anglo-saxonne ou à la scandinave, et cette affaire contribuera, je l’espère, à faire un pas de plus dans cette direction. A cet égard, elle est bienvenue !


    • Parrhesia Parrhesia 3 février 10:47
      @Fergus
      Si nous abordons cette escalade par la face nord et ténébreuse de la religion, il faut alors faire également remarquer que la confession de m. Fillon ne peut en aucun cas être étrangère à l’intensité de la salve qui lui est adressée !
      Mais c’est là un exercice périlleux...
      Pour ce qui est des écuries d’Augias, il est en effet grand temps de s’y coller... mais, tout le monde n’est pas Ulysse. Alors il vaudrait peut-être mieux ne pas faire effectuer le nettoyage par des salisseurs déjà bien connus pour leur efficacité.
       Mais, bonne journée Fergus.

    • ZenZoe ZenZoe 3 février 14:11

      @Jeussey de Sourcesûre
      Il n’y a pas vraiment une disproportion de moyens. Il y a surtout une disproportion de fraudes de la part d’un même homme au-dessus de tout soupçon. Et beaucoup de battage médiatique, c’est vrai. Mais la raison de tout ce battage médiatique est bien plus simple à mon avis, et n’est ni de gauche ni de droite. Elle est commerciale. L’affaire passionne pour le moment les Français (il n’y a qu’à voir les milliers de commentaires des journaux en ligne). Et les journaux, eh bien, ils alimentent, ils fouinent... Et la justice, eh bien, elle suit, elle s’affaire...

      Je ne crois pas au complot international personnellement (je peux me tromper bien sûr). Mais je vois Marine Le Pen suivie aussi de près par la justice, alors qu’elle n’a selon les sondages aucune chance d’être élue (le front républicain...).


    • Clocel Clocel 3 février 14:24

      @Jeussey de Sourcesûre

      On est pas très subtil chez les nemrods en général...

      Casquette et gilet fluo par dessus la tenue de camouflage, calibre de guerre pour aller flinguer les chèvres ou les cochons sauvages quand ce n’est pas les infortunés renards...

      Allez savoir ce qui se passe dans ces tronches ramollies...


    • izarn izarn 3 février 17:25

      @Fergus
      Vaut-il mieux un con irréprochable, ou un intelligent qui ne l’est pas ?
      Ou un con pas irréprochable, ou un un intelligent irréprochable ?
      Moi j’élimine en premier lieu les cons :
      Hamon, Macron...


    • izarn izarn 3 février 17:31

      @izarn
      Pour tout vous dire j’aurais en horreur d’avoir Macron ou Hamon face à Marine....
      L’idée meme qu’il pourrat etre élu !
      Normal II !
      L’horreur faite humaine !
      Satanique !
      Ce sera la guerre civile !
      Meme le gaulliste, le chiraquien n’iraient pas voter !

      ...Et Marine serait élue !
       smiley


    • Fergus Fergus 3 février 20:26

      Bonsoir, izarn

      Je vous suggère d’aller voir ce qui se passe en Scandinavie : on peut être à la fois « irréprochable » et « intelligent ».

      Pourquoi cela ne serait-il pas possible dans le pays des Lumières et des Droits de l’Homme ?


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 3 février 20:47

      @Fergus

      Pourquoi cela ne serait-il pas possible dans le pays des Lumières et des Droits de l’Homme ?

      La réponse est dans la question !

      Les prétendues Lumières et les soi-disant Droits de l’Homme n’incitent ni à être irréprochables et encore moins à faire preuve d’intelligence.
      La Scandinavie a fait l’économie de ces deux concepts fumeux... du moins dans le sens où l’on l’entend ces fadaises dans vos milieux éclairés.

      Quoi que vous en disiez et vous feriez bien d’aller voir ce qu’il en est réellement en Scandinavie.
      Ils restent d’indécrottables luthériens. Ceci explique peut-être cela.


    • Fergus Fergus 4 février 08:54

      Bonjour, Robert Lavigue

      « Ils restent d’indécrottables luthériens. Ceci explique peut-être cela. »

      Ce n’est pas faux. Mais au moins cela donne une classe politique plus saine que chez nous, et des rapports moins défiants entre la population et cette classe politique


  • Harry Stotte Harry Stotte 2 février 18:01

    « Que la salve tirée contre lui l’a été dans des conditions qui fleurent bon les remugles de manigance politicienne... »



    Ce n’est pas mon avis. Fillon est dans le collimateur de l’oligarchie mondialiste, qui mise tout sur le mini-oligarque Macron, dont la soumission et la fidélité sont acquises sans pressions supplémentaires.


    Ce que, finalement, vous reconnaissez vous-même (je commente au fur et à mesure de ma lecture :


    « Que la campagne contre m. Fillon est aussi en relation directe avec la grande offensive mondialiste dont nous voyons les effets en Angleterre contre le Brexit, aux U.S.A. contre D. Trump et ses électeurs, et ailleurs contre la Russie de Poutine, et la Syrie d’el Assad. »

    On ne saurait mieux dire.


    « Dans la situation où se trouve le pays (et le monde), j’espère donc que m. Fillon va rester debout et que Nos élections vont pouvoir se poursuivre avec tous les candidats issus... ».

    C’est trop tard. Si Fillon, l’européiste austéritaire, est blanchi légalement, il est moralement cramé, sur la base de l’enrichissement personnel que représentaient les extravagants salaires mensuels de Madame son épouse.


    Si ce n’est pas Marine Le Pen qui l’emporte, ce seront, par l’intermédiaire de Macron, Peter Sutherland, George Soros et Attali/Minc qui gagneront ! C’est ça l’enjeu...

    • Parrhesia Parrhesia 2 février 18:29
      @Harry Stotte

      Je vois bien que nous sommes d’accord et particulièrement sur le premier point. Mais je ne peux m’empêcher de penser que tout en accomplissant les desseins de quelconques Soros et autres, les cafteurs français ont dû éprouver d’assez intenses satisfactions personnelles d’assez mauvais aloi !
       D’où les « remugles »...
      Merci pour votre commentaire, Harry Stotte.



    • Harry Stotte Harry Stotte 2 février 18:54

      @Parrhesia

      « ...les cafteurs français ont dû éprouver d’assez intenses satisfactions personnelles d’assez mauvais aloi ! »


      Ça, c’est certain, et y compris les marionnettes du Canard enchaîné que certains considèrent comme des héros nationaux, alors qu’ils ne représentent qu’une courroie de transmission, entre le chef d’orchestre et l’opinion publique.

    • Parrhesia Parrhesia 2 février 20:45
      @Harry Stotte
      Alors là, vous avez bien raison de soulever le problème de la presse...
      Il est très clair que les media en général on suivi l’évolution sociétale négative de ces dernières décennies.
      Le comportement des media de tous poils serait-il le même si leur subsistance n’était assurée que par l’intérêt qu’ils suscitent chez leurs lecteurs et téléspectateurs ?



    • Harry Stotte Harry Stotte 2 février 23:06

      @Parrhesia

      Un article qui pourrait vous intéresser, publié ce jour par Le Devoir, de Montréal :

      Donald Trump et le déclin du quatrième pouvoir

    • Parrhesia Parrhesia 3 février 15:21

      @Harry Stotte

      Avec la proposition de cet article remarquable de Pierre Simard, vous mettez en évidence au bon moment un cocktail « Amérique-Présidentielles-Trump-France-Présidentielles-F. Fillon-media révulsants-électeurs américains et français » qui mérite que nous nous y arrêtions beaucoup plus longuement.

      Il est frappant de constater les similitudes existant, toute proportion gardée, entre l’élection de D. Trump, et notre présidentielle française.

      Je considère d’ailleurs depuis longtemps que le mondialisme (et les capitalistes exclusivement financiers) ont fait de l’Amérique du Nord (et contre le gré d’une part importante de la population) à la fois leur bunker, leur vitrine et leur bras armé. Dans ces conditions il devenait clair que le reste du monde occidental ( et particulièrement de l’Europe) ne pourrait se libérer aussi longtemps que l’Amérique du Nord ne se serait pas elle-même libérée !!!

      Je rappelle ici sans autre prétention, une réaction postée 29 Mai dernier, soit avant les cataclysmes électoraux du brexit, de l’élection de D. Trump et des résultats de la primaire de la droite dans laquelle j’écrivais :

      « Deux conclusions s’imposent donc :

      a) Le peuple américain est largement aussi encadré que la France sur les plans socio-économique et politiques, quoi que de manière un peu différente...

      b) Sans une réaction de bon sens du cœur de l’Amérique, principale puissance occidentale devenue le bras armé des mondialistes et de la haute finance triomphante, nous sommes tous bel et bien foutus !!!

      Elle et nous !!! »

       Tout ceci pour bien marquer l’importance du problème qui nous est aujourd’hui posé !

       Or, comment s’est comporté l’électorat américain dans le même cas de figure que nous, face aux puissances d’argent du capitalisme exclusivement financiers et à ses media, face à ses mêmes agitateurs et casseurs professionnels, face à ceux qui avaient mis les ouvriers de Detroit au chômage, face au contingent des électeurs qui votent par habitude, de quelque bord qu’ils soient ?

      L’électorat américain a décidé de leur dire non, non à leur media et de suivre ses propres idées !!!

       C’est exactement ce que les mêmes media (voir BfmTv pour ne citer qu’eux) et les mêmes pouvoirs financiers veulent à tout prix empêcher en France. Ils ne peuvent supporter un quatrième échec électoral successif, cette fois-ci en France, échec qui mettrait fin au mythe de leur toute-puissance.

      Indépendamment du jugement que l’on veut nous faire porter sur les personnalités résistantes en cause ici et là, et même indépendamment de la qualité de leurs idées, c’est ni plus ni moins notre indépendance nationale et nos liberté qui se jouent ici contre un quatrième pouvoir devenu en fait le premier pouvoir ex-aequo, tant il est lié avec le pouvoir financier, le seul qui importe désormais.

      Les électeurs ont fait « le job » comme ils disent !!!

      Souhaitons que l’électorat des Républicains (français) ne soit ni moins indépendant, ni moins courageux !
      Repassez quand vous voulez, harry Stotte, et merci pour cette excellente suggestion de lecture.


  • Jeekes Jeekes 2 février 18:29

    Bien tiens, c’est vrai quoi.


    Ouiiinnn, y font rien qu’a m’enbêter M’dame.
    Ouiiinnn, y’en a un qui m’a dénoncé M’dame.

    Ouiiinnn, c’est pô juste, j’ai rien fait d’mal.
    Ouiiinnn, j’ai juste étouffé un p’tit million d’euros.

    Ouiiinnn, c’est quand même pas grand chose un p’tit miyon.
    Ouiiinnn, c’est qu’j’suis dans l’besoin moi.

    Ouiiinnn, mon château, mes chiares, ça coûte un bras.
    Ouiiinnn, on va quand même pas m’faire chier pour si peu.

    Ouiiinnn, moi j’ai une mission, faut qu’sauve la fRance.
    Ouiiinnn, et c’est pour ça qu’faut que j’nique le peuple, cette sous-race de paillassons.

    Ouiiinnn ! Ouiiinnn ! Ouiiinnn ! 
     


  • Etbendidon 2 février 19:07

    Au contraire FEU à volonté
    Tous les menteurs doivent être fusillés c.a.d tous les poulitiques
     smiley
    VIVE LE ROI SOLEIL


    • Parrhesia Parrhesia 2 février 19:37
      @Etbendidon,

      Salut Etbendidon,

      En un certain sens vous avez raison : pas de mollesse , crénon !!!

      Bonne soirée à vous.


  • Pere Plexe Pere Plexe 2 février 19:13

    1) la présomption d’innocence à ses limites.

    Surtout quand l’accusé ne nie pas les faits
    Il ergote un peu sur les chiffres, sur la légalité mais reconnait implicitement.
    Et sa compagne complice dit qu’elle ne bossait pas...

    2) exonérer un méfait au prétexte que c’est courant...On à vu mieux 
    quand à votre « il n’appartient pas totalement à ce milieu » il est assez comique.
    On parle d’un type qui est dans le milieu depuis toujours.
    Qui n’a jamais connu autre chose
    Il à débuté ...assistant parlementaire et sont premier mandat date de 1981

    3) le couplet complot NOM.
    C’est quand même moins probable qu’une vengeance.
    A ce stade il est aventureux de désigner celui ou ceux qui sont à l’origine de l’affaire

    4)c’est à soutenir et défendre l’indéfendable que ces compagnons se décrédibilisent.
    Mention spéciale à Accoyer qui manifestement à menti (déclarant avoir souvent vu PF à l’assemblée alors qu’elle n’a jamais eu de badge d’accès).

  • Pere Plexe Pere Plexe 2 février 19:24

    5) Fillon à déjà eu le pouvoir ...sans que le monde ou la France n’en sorte grandi.

    Quand à savoir à qui profite le crime je dirais qu’il aura bien profité à la famille Fillon pendant des décennies.Quant aux primaires elles ont une légitimité restreinte qui exclue une grande partie des électeurs.
    Il est un peu facile d’attribuer au candidat qui sortira les turpitudes révélés !



    • Parrhesia Parrhesia 2 février 20:21
      @Pere Plexe
      Votre argumentation est parfaitement recevable et ce n’est pas dans le cadre trop restreint d’un post sur ce forum que je développerai mes points de désaccord.
      Pour faire court, je me bornerai à dire que si chacun peut avoir ses propres priorités pour son pays, ma priorité personnelle pour le mien (et je ne semble pas être le seul), est qu’aujourd’hui, un candidat français, sorti nettement vainqueur d’urnes françaises, ne doit en aucun cas être remis en cause dans de telles conditions, alors que de plus, nous voyons que ces conditions profitent manifestement à des gens et à une propagande venue d’ailleurs ! et ceci en aucun cas !!!
      Suivant généralement (et avec intérêts) vos interventions, je sais par avance que je n’ai rigoureusement aucune chance de vous convaincre de quoi que ce soit. Je ne vous en dirai donc pas plus sur le sujet.

      Mais... Bonne soirée.

    • Pere Plexe Pere Plexe 3 février 14:39

      @Parrhesia
      « une propagande venue d’ailleurs »
      Non.
      Une information venue de je ne sais où serait plus juste.
      Dati était sans doute au courant .Certains tweet le laisse penser.
      Et j’ai la faiblesse de croire qu’ils étaient quelques uns dans ce cas.
      Évoquer « la main de l’étranger » est assez hasardeux le candidat Fillon n’étant pas une menace pour les grandes puissances nationales ou financières.

      Pour le reste je reconnais volontiers un certain entêtement que selon les cas on appellera conviction ou être borné.


  • filo... 3 février 01:05

    Un très bon article.
    Perspicace et limpide.
    il dérange les biens pensants de chez AgoraVox. Bourrés des certitudes.
    Et qui n’aiment pas les anti conformistes.


  • covadonga*722 covadonga*722 3 février 08:06

    @Parrhesia


    bonjour le problème a mon sens est le légitimité
    le chasse organisée par les médias ce vengeant de l’affront fait a eux lors de la primaire est illégitime.
    le jugement populaire précédent la justice semble l’être .Je dis semble parce que vous noterez le silence assourdissant des pareils de mr Fillon gauche et droite confondue sur le fond ce qui les rends complices de ces pratiques.
    La seule légitimité réelle est celle d’une partie de la population aspirant a une nouvelle donne politique et ayant choisis les urnes.
    Convenez que d’elle même et par ignorance elle c’est choisis un mauvais champion.
    Nous avons la un apparatchik n’ayant jamais exercé d’autre profession et comment dire
    « élevé hors sol » .Pour ne pas dire autiste comment ne peut il percevoir l’inanité de son comportement 
    Parce qu’il est la le problème quand bien même la justice ne pourrait rien lui reprocher la moralité la 
    crédibilité l’autorité de cette éminence est désormais caduque !
     .Définitivement mr Fillon a perdu toute légitimité a nous demander des efforts , efforts de mon sens absolument nécessaires.
    Mais in fine un comportement immoral même dénoncé par un comparse ou un commensal reste un comportement immoral qu’il est été dénoncé par duplicité ne change rien a l’affaire :

    la femme de Cesar ce doit d’être insoupçonnable !

    asinus , ne varietur

    • Parrhesia Parrhesia 3 février 10:22

      @covadonga*722

      C’est un plaisir de vous lire à la suite de cet article et n’ai rien à opposer à votre commentaire sur le fond.

      Il est cependant normal que nous ayons des sensibilités différentes. Je dirai donc que s’agissant d’un milieu sur lequel nous portons vraisemblablement le même jugement et dont toute déontologie a été exclue depuis des lunes, je trouve quand même d’une injustice toute particulière que la foudre tombe précisément sur la tête de l’un des moins contestables et à ce moment précis.

      Et ceci de l’avis même de ses pairs qui sont pourtant des experts en la matière…

      Mais il est vrai qu’aussi longtemps que le corps électoral reconduira les mêmes au pouvoir…

       

      Merci encore d’être passé Covadonga et mes amitiés à Rodrigo si vous le revoyez.


    • Pere Plexe Pere Plexe 3 février 20:44

      @covadonga*722
      Je vous rejoins volontiers.

      La méthode de la dénonciation au moment propice ne grandit pas son auteur et la politique.
      Pas plus que l’attitude des médias, essentiellement l’empire Drahi, qui clairement roule pour Macron ne grandit ce microcosme.
      Cela n’en fait pas moins que les faits discréditent définitivement Fillon. 
      Je ne comprends pas l’attitude de la droite et de ces ténors qui à défendre ce qui ne peut l’être ternissent la crédibilité de leur camps et leurs chances de victoire.
      Sont ils à ce point coupé des réalités... ?

  • devphil devphil 3 février 08:37

    Je n’approuve que le point 3 de votre article concernant une grande possibilité de déstabilisation de Fillon vis à vis de ses positions envers Poutine.


    Philippe


    • Parrhesia Parrhesia 3 février 08:44
      @devphil
      Je ne suis pas un garçon exigeant.
      Cette approbation-là n’est pas négligeable et je vous remercie de l’avoir signalée.
      Bonne journée à vous, Philippe.

    • devphil devphil 3 février 11:53

      @Parrhesia


      « L’exigence est la vertu des âmes supérieures. »

      Bonne journée à vous également 

  • Anatine 3 février 11:07

    @parrhesia

    Parce que la France esr devenue ce que vous décrivez, Je reste convaincu que M. Fillon aurait pu désamorcer la crise s’il avait joué la transparence. Son attitude reflète sa conception de sa relation au peuple français. Il n’y a qu’a écouter décrire la facon dont il imposerait le changement aux français. Il porte la moitie des responsabilites de cette crise. Maintenant, il reste l’autre moitie et a mettre en lumiere qui il faut complimenter. Je doute que les equipes de Fillon n’aient pas une idee sur la question - ou alors il leur faut lire Agoravox smiley. Encore une question de transparence. M. Fillon gagnerait a nouveau partager cette idee avec le peuple français. Il y a quelques hypotheses. Une de ces hypotheses nous amene a Bercy et on imagine mal Bercy agir sans l’accord du pouvoir. Il est une evidence ; la « providence » sert M. Macron de l’affaire Fillon a Hamon. Quand les hypotheses les plus simples amenent a une explication plausible, elles sont certainement les meilleures (principe du rasoir d’Occam). La France et les francais gagnerait a un tel etalage. Si M. Fillon était M. Trump....


    • covadonga*722 covadonga*722 3 février 11:14

      @Anatine
      bonjour , sans préjuger de la capacité de nuisance du pouvoir actuel , vous passez a mon avis un peu rapidement les haines recuites usuelles au parti de mr Fillon par pertes et profits . L’incident Dati « privée de sa circonscription de choix » a été évoquée comme un début d’épuration sarkozyste et vecu comme un casus belli , l’équipe de mr Fillon a t’elle préjugée de sa force ? Puis je vous signaler que ni mr Juppé ni Mr Sarkozy n’ont esquissés le moindre geste de soutien au champion de ce qui reste leur camps.



    • Anatine 3 février 12:11

      @covadonga*722

      M. Fillon gouverne la droite comme il gouvernerait les français ; probable, question de personnalité. L’incident Dati n’est surement que la pointe de la partie visible de l’iceberg. Imaginons que certains assument le hara-kiri de la droite.... Pour soutenir qui ? Macron ou Lepen ?


    • Parrhesia Parrhesia 3 février 19:30
      @Anatine
      Pour être franc, je me suis fait un peu les mêmes réflexions sans trouver de réponse satisfaisante.
      Cependant avec un peu d’expérience du comportement électoral il me semble qu’il ne pouvait, et qu’il ne peut toujours pas, annoncer ce qu’il ferait véritablement après son élection. La vérité est malheureusement dans ce milieu et dans ce pays disons le, assez arriéré sur le plan politique, une quasi garantie de suicide politique. 
      Pour le reste je parierais ma chemise que la façon dont le couple a réagi, ou plutôt n’a pas réagi, au début de la manoeuvre démontre plutôt une assez grande inexpérience en matière d’ignominie politique ...
      En gros, je suis assez d’accord avec votre approche. Néanmoins, ce que je retiens par dessus tout, c’est qu’il doit rester droit dans des bottes autres que celles des battus de la primaire de droite que BfmTv et consorts ont déjà activement commencé à nous ramener sous les feux de la rampe.
      Et il doit y rester jusqu’au bout, sinon après le sort réservé au referendum de 2005, après le sort réservé aux seules primaires de la droite qui se soient déroulées à peu près normalement, nous pourrons faire l’économie des élections présidentielles et attendre simplement que les mondialistes désignent notre président... comme en un certain autre pays étranger !!!
      Bonne soirée Anatine.

    • Parrhesia Parrhesia 4 février 12:43
      @covadonga*722

      >>>ni mr Juppé ni Mr Sarkozy n’ont esquissés le moindre geste de soutien au champion de ce qui reste leur camps. <<<

      C’est on ne peut plus vrai.
      Les deux se sont retirés sous leur tente habituelle. Celle dans laquelle ils vont bouder lorsque le sort leur est contraire.
      Néanmoins, qui serait surpris de les voir à nouveau ressurgir « cédant à l’amicale pression de leurs proches mondialistes » et grâce à l’appuis inconditionnel des media à la botte  ???

      Bonne journée.


  • jakem jakem 3 février 11:19

    Monsieur Parrhesia j’ai aimé lire votre article, déroulé selon le mode d’une conversation tranquille et aimable. Et en plus vous êtes gaulliste !

    J’aimerais énoncer quelques désaccords avec vous, de façon tout aussi tranquille et aimable.

    Café ? cigare ?

    1- je ne suis pas sûr que les journalistes du Canard ne respectent la présomption d’innocence que dans la mesure où celà correspond au « politiquement correct ». Je pense qu’ils ont fait leur travail de journalistes d’investigation à partir d’une ou de plusieurs bizarreries qui les ont incité à en apprendre davantage. Faut-il blâmer la personne ( les... ) qui a répondu à des questions, qui a transmis une info importante ( le très avantageux salaire de conseillère de revue ) ? je ne pense pas. Fillon a commis des fautes en répétition, c’est un multirécidiviste et il est normal qu’on lui réclame des comptes.

    2- vous affirmez qu’il se comporte comme ses pairs en politique ( tous ? ) alors qu’il ne fait pas partie de leur milieu. Je ne comprends pas bien. Il est politicien, il fait de la politique, il en vit, donc il en est ( du milieu ). Il a mm droit à l’appellation de « politicard pourri » en raison de ses tricheries ; il « en est » donc doublement.

    3- je partage totalement votre avis quand vous affirmez que cette affaire est dommageable à la France. Et je le regrette autant que vous. Mais pas au point de souhaiter que Fillon puisse continuer même s’il était reconnu « innocent » par une cohorte de juges et de procureurs et de prévôts et de maréchaux-des-logis et toutes les racailles en col blanc de l’UMPS.

    Pour regagner un peu d’honneur perdu il doit soit se retirer en faisant son mea culpa ( ce qu’il ne fera pas à mon avis ), donc être dégagé, viré, empêché, renié.

    4- et les programmes des différents concurrents, donc aussi celui du successeur, devront comporter un copieux chapitre sur les transformations sans concessions des pratiques politiques.

    5- l’idéal serait que tous les candidats, soutenus par un énorme assentiment populaire, décident de reporter l’élection présidentielle, et de tout recommencer par le début.
    Que chaque formation présente son candidat si elle le souhaite, puis que TOUS ces impétrants ( je cherchais à placer ce mot ) soient connus des Français, qu’ils disposent du même budget de campagne et des mêmes opportunités télévisuelles et radiophoniques.
    A chacun de faire oeuvre de son talent et d’exposer son programme.

    On peut rêver debout, non ? A bas l’eurokratur, vive la Francexit !


    • Parrhesia Parrhesia 4 février 11:22

      @jakem

      Vous êtes fort aimable, monsieur jakem, mais je ne bois pas de café et je ne fume plus depuis plus de quarante ans. Mais, peut-être qu’un petite « Fine Napoléon » de la bonne cuvée…

       J’ai lu attentivement votre réaction, et j’ai plaisir à y répondre point par point.

       1) Remarquez que je n’ai pas cité le Canard dans cet article. Ce n’est pas par hasard. Mais puisque nous en parlons... Je reconnais que sans mettre en cause la véracité de ses informations je lui reproche depuis toujours de faire comme tous les autres media : adopter une présentation des faits privilégiant sa ligne éditoriale et flattant sa clientèle de base. Par exemple : Ne serait-il pas amusant de prétendre que le Canard (comme tous les autres media, d’ailleurs) n’a « découvert » les utilisations d’allocations financières très généralement pratiquées par l’ensemble de notre classe politique qu’avec la découverte du Penelope Gate ? Ce serait drôle, isn’t it ?

       2) J’admets que l’emploi que je fais du mot « milieu » puisse ici prêter à confusion. Pour plus de clarté, j’ajouterai donc que m. Fillon et ses pairs appartiennent évidemment tous au « milieu » politique. Or ce « milieu » recouvre plusieurs « tendances », « ou affinités » auxquelles il est préférable d’appartenir si l’on veut aller loin et sans secousses. Un peu comme l’influence du WASP des Britanniques, en quelque sorte. Et selon que serez « wasp » ou non, par exemple, les jugements d’arrière court vous rendront plus blanc ou plus noir…. Mais je suis sûr que vous me comprenez.

       3) C’est en fait sur ce point que porte notre plus important désaccord. Une « affaire » qui normalement ne serait jamais sortie tant elle ennuie tout le monde dans la classe politicienne et ailleurs, est soudainement devenue une affaire d’intérêt international ! Tout simplement parce qu’elle intervient dans le cadre d’un combat international à mort (par exemple au Proche et Moyen-Orient et ailleurs, pour la domination totale de l’Occident. Et je n’exagère absolument pas. Le fait que cette dénonciation n’ait peut-être été à l’origine qu’une vengeance personnelle d individu (e) devient alors définitivement secondaire. Il n’en reste pas moins que la France risque d’avoir un président favorable à la poursuite des guerres de conquête pour le compte du NOM au lieu d’un président partisan d’une paix et d’une politique internationale que tous les gens raisonnables appellent de leurs vœux ! Je reconnais que sur le plan strictement moral vous n’avez pas tort. De grâce, élevez avec moi le débat à son véritable niveau et soutenez avec moi que dans un tel contexte, c’est Fillon qui doit être soutenu, au moins jusqu’à ce que les électeurs français en aient décidé autrement.

       

      5) C’est indiscutablement une bonne solution… et une bonne conclusion !

       

      Très heureux d’avoir pu partager votre « Fine Napoléon » !


    • Parrhesia Parrhesia 4 février 12:00
      @Parrhesia
      @ jakem,

      Pardonnez-moi, la réponse à votre point N° 4 était restée dans mon clavier...
      Je suis évidemment d’accord sans aucune réserve sur votre proposition.
      Bonne journée.

    • jakem jakem 5 février 10:55

      @Parrhesia
       Cher Monsieur Parrhesia, merci de votre réponse ; continuons à deviser... Sans « Fine Nap » car je n’en ai pas, mais je peux vous proposer une boisson délicieuse : du Pulco citron sorti du frigo mélangé à de l’eau gazeuse à température ambiante ; j’adore !

      1- Je veux défendre le « Canard » parce qu’il m’a souvent agréablement distrait et instruit. Certes, il cancane des airs appréciés de ses lecteurs fidèles... et alors ? il faut bien que ce journal se vende, que diable !
      Ca ne me dérange pas qu’il existe des publications partisanes s’il existe aussi des journaux dont les propriétaires, les dirigeants, les journalistes ont le souci de diffuser des infos exactes et le plus objectivement possible, sans s’interdire des commentaires engagés.
      Ce qui me semble plus dérangeant est le montant des subventions accordées aux différents titres.
      C’est une sorte de secret assez bien gardé. Je me demande pourquoi.
      Revenons au « Canard ». Vous trouveriez cocasse la coïncidence de deux découvertes : celle de l’utilisation abusive, quoique souvent légale, des fonds et moyens publics ( Thomas Hollande utilise(rait) les commodités de « la Lanterne » pour ses agréments personnels ) à des fins privées, et l’affaire Fillon ( plutôt que : Penelopegate - encore une expression idiote de journaleux ! ).
      Sans être lecteur régulier du « Canard » je peux affirmer solennellement et jurer sur tous les diables que j’ai déjà eu sous les yeux des articles relatant des affaires de ce type de corruption.

      Restons-en là pour le « Canard » ; je vous ressers ?

      2- Je comprends ce que vous avez voulu dire. Il fait partie de LA caste, laquelle comprend de multiples clans et chapelles et clubs et associations ... Certain(e)s peuvent déployer plus d’influences, de pressions, de pouvoir, de pognon, que d’autres.
      Et le sieur Fillon n’appartient pas à la confrérie la plus puissante.

      3- Le peu que je sais ( heureusement que j’aime lire et que le Net existe, en plus des livres ) m’incite à partager la première partie de votre remarque. Moi aussi je suis convaincu que des « puissances fricnancières » tentent de manipuler les opinions afin de dominer le monde. Donc aussi la France.
      En conséquence, vous préconisez de soutenir Fillon, du moins jusqu’à son éventuelle élimination par le suffrage votatif. ( ou vomitif ?).
      J’ y ai pensé ! sans toutefois aller jusqu’à envisager de donner ma voix à cet eurokraturiste.
      Tout comme j’ai pensé à Bayrou. Qui n’aura pas non plus ma voix.

      Pour le moment je suis plutôt enclin à apprécier la publication des diverses turpitudes, et voudrais qu’il-y-en eût davantage ...
      C’est pas le bon moment, mais de toute façon je ne voterai jamais pour un(e) eurokraturiste.

      Et puis, pour l’image de la France, je préfère que nous montrions de solides empoignades à propos de scandales et de principes éthiques, plutôt qu’une acceptation-résignation de l’ordre politicard frelaté habituel. 

      Au plaisir de vous lire !


    • Parrhesia Parrhesia 7 février 09:06

      @jakem

      Bonjour, monsieur jakem.

       Alors, un verre d’eau claire fera parfaitement mon bonheur. Merci. Le citron réveillerait de vieilles aigreurs !

      À mon modeste avis, les subventions accordées à la presse ne sont évidemment qu’un moyen, pour un certain pouvoir, de se concilier la collaboration de journalistes assez peu exigeants eux-mêmes quant à la déontologie !

      Ces subventions, finalement payées par le contribuable, et dont le principe même nage le plus souvent à contre-courant des conceptions libérales affichées de ceux qui les attribuent, ne permettent finalement qu’à continuer de propager des courants d’opinion main Stream via des media qui autrement, disparaîtraient purement et simplement faute de lectorats suffisants.

      À ce système évidemment assez répugnant, il convient d’ajouter le système de financement des media par contrats de pub interposés. Il permet à de grandes sociétés, pas nécessairement propices aux intérêts du contribuable français, de financer les porteurs d’idées socio-économiques mondialistes et de faire vivre des titres très performants dans le conditionnant politique d’une masse peu soucieuse de précision.

      Ce système est d’autant plus astucieux qu’il nécessite moins d’efforts financiers de la part des mondialistes pour conditionner les braves gens, puisque il est finalement financé par les « conditionnés » eux-mêmes qui le payent en réglant le prix de leurs achats. Une analyse qui ne convaincra sans doute pas certains internautes de ce forum, qui deviennent d’ardents défenseurs des media dès lors que c’est Parrhesia qui les prend à partie. J’aimerai avoir votre opinion sur ce point. Je vous en remercie d’avance…

      Je dois malheureusement interrompre cette conversation qui m’est agréable et que j’aurai plaisir à reprendre avec vous dans quelques jours, si vous le voulez bien.

      À bientôt j’espère.


  • robert 3 février 20:05

    Moi je dirais « feu à volonté ! » il faut tous les débusquer


    • Parrhesia Parrhesia 5 février 10:27
      @robert
      C’est effectivement une opinion qui tend logiquement à se développer.
      Néanmoins cela risque de faire beaucoup de poussière !!!
      Peut-être vaudrait-il donc mieux essayer de trouver une solution plus démocratique, d’autant qu’il est certain que votre proposition ne résoudra pas le problème aussi longtemps que les véritables marionnettistes et autres maîtres à danser de tout ce fourbi n’auront pas été mis hors-jeu !!!
      Ceci étant, si rien ne change en bien, votre solution ne va plus tarder à prévaloir !!!

Réagir