Commentaire de JC_Lavau
sur Une réduction drastique du vivant ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JC_Lavau JC_Lavau 1er août 2018 18:56

@Attilax. Quand j’habitais Grenoble, au 9 étage, les sommets des autres immeubles ressemblaient à des superstructures de cuirassés, et leurs cheminées sentaient mauvais : le souffre dans le mazout des chaufferies.


Sensiblement la même odeur que celle des 141R, à mazout.
Les locomotives à charbon, et les navires à charbon de la bataille du Jutland non plus ne sentaient pas bon. Essentiellement le soufre.

Quand j’étais minot, le kilomètre autour des cimenteries du Fontanil était couvert de poussière gris clair. Tandis qu’en 1971, la cimenterie de Limay mettait en route le dépousséreur électrostatique, et le souci venait de ce que ces poussières étaient riches en sodium et potassium, et réinjectées, perturbaient la fusion et la qualité du klinker. En trente ans, les possibilités technologiques avaient bien évolué.

Même époque, par vent de Sud, tout Grenoble maugréait « Ça sent la viscose », c’est à dire l’acide acétique. Depuis, l’industrie chimique de Pont de Claix a été réorientée.


Jamais je n’ai lu les zécolos si sensibles s’inquiéter des bronches ni des poumons des combattants de Syrie, ni des civils d’Ukraïne, devant les échappements noirs de suie de blindés en grand manque d’injecteurs neufs et de pompes d’injection refaites ou changées. Boâf ! C’est rien que des Untermesnchen slaves et des bougnoules...
 
On ne les voit pas non plus s’indigner des conditions de vie et de mort des ouvriers de teintureries chinoises, ni des autres riverains. Boâf ! Rien que des chinetoques...

Ni des silicoses des ouvriers turcs qui font des jeans artistiquement usés. Boâf ! Rien que des prolétaires...

Pour faire du cuivre ou du zinc, presque toujours il faut griller des sulfures. Il part où le SO_2 ?
Colette Magny, dans la Complainte du Nord chantait :
« L’usine de zinc des Asturies
Dégage une fumée qui fait tout mourir ! »
On a vu des usines immondes en Roumanie, lors de la chute du régime Ceaucescu. Elle vous dit ce que c’est devenu, l’industrie lourde roumaine, la presse aux ordres ? S’en fout, ses marionnettistes n’ont pas besoin que vous fussiez informés.

De nos jours la presse aux ordres vous serine que le dioxyde de carbone est devenu LA pollution, qui va faire des bouleversemengs climatiques que l’éruption du Vésuve, c’était de la rigolade en comparaisong... Et vous la croyez...

Voir ce commentaire dans son contexte