jeudi 26 juillet 2018 - par Attilax

Une réduction drastique du vivant ?

Cette année, sous ma glycine, j'ai constaté que le bourdonnement habituel incessant dans la végétation au-dessus de ma tête s'était éteint. Plus un bruit à part celui des voitures qui passent de temps en temps dans ma rue. Plus de bourdons, plus d'abeilles, que je retrouve régulièrement mortes par terre, presque pas de mouches. Les papillons, j'en parle même pas tellement c'est devenu rare d'en voir un. J'étais envahi de coccinelles, et elles aussi sont cette année aux abonnées absentes. Les petites punaises vertes qui restaient sur la glycine ont également disparu, de même que ces belles araignées colorées qui ne quittaient jamais le toit végétal. Seules les fourmis continuent leur incessant va et vient pour aller traire leurs élevages de pucerons. Elles, au moins, sont restées...

D'habitude, dès qu'on sort le melon et la charcuterie sur la terrasse, dans les dix minutes qui suivent on a droit à ces emmerdeuses de guêpes qui viennent prélever leur dime (courageusement, d'ailleurs). Mais pas cette année. Malgré nos déjeuners en terrasse, nous n'en avons pas vu une seule. C'est la première année que ça arrive.

Même les mouches, on en a peu, et presque pas de moustiques non plus, alors que c'est infesté en temps normal.

C'est flippant.

Du coup, on n'a presque plus d'oiseaux non plus. Les hirondelles ne viennent plus faire leur nid comme il y a dix ans, ça fait un bail qu'on en voit plus, et le ciel se vide petit à petit. Depuis combien de temps n'ai-je pas vu un moineau à Paris, alors qu'ils étaient partout il n'y a pas si longtemps ?

Ma femme et moi sommes partis en week-end dans la baie de Somme, en voiture. J'ai constaté au retour qu'il n'y avait aucun cadavre de bestioles éclatées sur le pare-brise, pas un ! Pourtant, en plein été, si tu fais deux cent bornes, tu es bon pour nettoyer ta calandre et ton pare-brise, mais là... rien.

Et la semaine dernière, on a été chez un ami qui a un grand jardin, normalement plein de petites bêtes, et il nous faisait la même réflexion : où sont-elles ? Car il n'a plus grand-chose non plus, ce n'est donc pas un phénomène purement local.

Personne n'en parle ou ne semble vraiment concerné par le sujet. Les journaux sont tous sur Benalla ou la coupe du monde, alors que des signaux clairs nous sont donnés : y'a presque plus de petites bêtes, nom de dieu ! Pas de petites bestioles, ça veut dire pas d'oiseaux, pas de pollenisateurs, donc pas reproduction végétale par pollenisation, donc pas d'herbivore à terme, puis plus de carnivores. On va bouffer quoi, nos cadavres ? Peut-être serait-il intéressant de savoir rapidement ce qui peut bien produire leur disparition si on veut éviter de les suivre ?

Pollution de l'air ? De l'eau ? Pesticide, insecticide, agent répandu volontairement ou involontairement  ?

Radiations ? Non, la vie continue à Tchernobyl et Fukushima, mutante certes mais toujours là.

Ondes de portables, peut-être ?

Y a-t-il eu des expériences réalisées avec des insectes ? Je sais qu'ils en ont fait avec des oeufs fécondés, et tous les oeufs crèvent ou naissent anormaux à moins de 50cm d'un portable allumé, déjà ça fait réfléchir, mais vu que les antennes relais diffusent sur 80% du territoire en permanence, ça pourrait être ça...

Curieux que ce phénomène très rapide de disparition des espèces ne déclenche pas une réaction massive et immédiate, car après les petites bêtes ce seront les grandes qui seront concernées, donc nous.

Se pourrait-il qu'il y ait un rapport avec le fait qu'on crève quasiment tous du cancer (à part ceux qui ont encore la chance d'avoir un bon vieil AVC ou un infarctus) ?

Et surtout, pourquoi ne fait-on absolument rien pour changer ça ?

Lobbying ? Pouvoir vendu ? Ou on est juste débiles et destinés à disparaître à court terme ?

Je n'en sais rien, mais il est évident vu la rapidité du phénomène que si on ne fait rien, on va très vite se retrouver dans une merde apocalyptique.

Pardon les enfants.



107 réactions


  • pierre 26 juillet 2018 09:01

    Merci, je fais exactement le même constat ici en Belgique, même les araignées pourtant bien anciennes, ont disparu côté oiseaux j’ai quelques mésanges et du choucas, je leur donne de l’eau. Bonne journée


    • JPCiron JPCiron 15 décembre 2018 21:13

      @pierre
      .
      <on n’a presque plus d’oiseaux >

      Les chauves-souris sont rares, alors qu’il y a 10 ans, elles tourbillonnaient sur les insectes attirés par le lampadaire. 
      Les cigales sont plus souvent petites.
      Peu de papillons. Pas vu un machaon cette année.
      Et les oiseaux qui se goinfraient de baies de vigne vierge ne sont plus là.

      Par contre, on a plein de moustiques...

      Pourtant, 10 ans, c’est court !

      Les choucas et les pies sont des oiseaux opportunistes intelligents, qui vivent pour beaucoup ’à nos crochets’ : ils perdent le lien avec la nature.


  • Sébastien A. 26 juillet 2018 09:09

    Bonjour,

    Vous posez de saines questions. Reste que pour changer l’état de notre planète, c’est une révolution de notre mode de vie qu’il faudrait : fin de la consommation, décroissance (des biens, des marchandises et des hommes par la limitation de la natalité, c’est difficile à entendre ou à écrire, mais je crois bien que notre survie passe par là). Bref des sujets, comme vous le dites, bien loin de Benalla et de la coupe du monde. Il est de bon ton de dire « la Terre se réchauffe », mais difficile d’aborder les vraies solutions, à part poser quelques emplâtres sur la jambe de bois du capitalisme (COP 21,22, ou l’hilarant « one planet summit » en bon français).


  • Giordano Bruno 26 juillet 2018 09:16

    Je fais les mêmes constats.


  • Jelena Jelena 26 juillet 2018 10:06

    Par chez moi, il m’arrive d’entendre un oiseau qui sifflote en solitaire ou des boutonneux en scooter qui semblable à des mouches font des va-et-vient sans aucun but. Mis à part ça ?...


    • MKT 26 juillet 2018 10:21

      @Jelena
      Ah les boutonneux en scooter, j’avais pas pensé à eux.
      En voila une idée quelle est bonne. Ils vont remplacer les abeilles pour la pollinisation. On a déjà le bruit genre guêpe folle.


  • Ciriaco Ciriaco 26 juillet 2018 10:54
    Même constat.
    Mais on aurait trouvé un lac d’eau sur Mars, avec un peu de chance, y’aura des moustiques, un vrai progrès en somme.

  • Giordano Bruno 26 juillet 2018 10:59

    Je me suis essayé jadis à la photographie animalière. En cherchant de bons endroits pour observer des animaux, je me suis rendu compte que j’avais plus de chance d’en croiser aux frontières administratives. C’est évident pour les frontières nationales. Par exemple la chaîne des Pyrénées a plus de chance d’accueillir une faune sauvage que les alentours de Toulouse. Mais, et c’est ce qui a le plus attiré mon attention, cela m’a semblé aussi vrai à des échelle bien plus petites et notamment à l’échelle communale. J’ai constaté que la majorité des endroits ayant une certaine richesse naturelle que j’avais découverts se trouvaient à la frontière entre deux communes. Je fais l’hypothèse que cela doit être aussi vrai à plus petite échelle : celle de la propriété individuelle. J’imagine qu’il doit y avoir des zones de plus grand intérêt faunistique sur les bords d’une propriété qu’en son centre.


    • Attilax Attilax 26 juillet 2018 11:07

      @Giordano Bruno


      Ben tu sais ma cour fait 20m2 alors la périphérie, c’est vite vu : il n’y a plus rien non plus. Et la périphérie des communes en petite couronne parisienne ne se « voit » pas, tout est bétonné pareil, il n’y a que les panneaux qui t’indiquent que tu viens de changer de commune, pas de bosquets ou de bocages limitrophes...

  • jalin 26 juillet 2018 11:05

    Assez curieusement, j’habite dans une ville de 250 000 personnes, et là où je suis, près d’un parc, il y a des abeilles, des hérissons, un peu de coccinelles, des renards, des coléoptères, des papillons, des chauves souris, des mésanges, des corbeaux, des hirondelles, des lézards...


    Peut être qu’un certain milieu urbain végétalisé est propice à ces animaux sympathiques.

    • Attilax Attilax 26 juillet 2018 11:15

      @jalin


      Oui, à Montreuil on a les Beaumonts et Montereaux qui sont plein d’animaux sauvages : renards, furets, chouettes, chauves-souris, etc... Et on y croise aussi plein de bestioles, mais nettement moins qu’il y a un an.

      Ce que je remarque modestement à partir de ma petite cour et de tout mon voisinage élargi est leur inquiétante raréfaction, voire leur disparition complète, en tous cas chez moi et aux alentours. Et ce que je trouve le plus flippant, c’est que ça s’est fait en un an : l’année dernière, ma glycine bourdonnait de partout et c’était un petit univers vivant en soi. Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais il s’est forcément passé quelque chose pour que toutes ces bestioles disparaissent d’un coup.

      Vu les commentaires au dessus, je ne suis manifestement pas le seul à faire ce constat.

      Cela dit, je me réjouis bien sûr que ce ne soit pas partout comme ça ! J’espère qu’on va trouver ce qu’il se passe avant que ça ne s’étende, mais ce qui m’inquiète c’est que je ne sens pas tellement les services publics dans l’urgence sur ce coup là... Et vu la rapidité du phénomène ça sent pas bon.

    • Giordano Bruno 26 juillet 2018 19:09
      @Attilax

      J’ai surtout l’impression d’une baisse des effectifs des insectes et des oiseaux, pas des mammifères.


    • Attilax Attilax 28 juillet 2018 01:31

      @Giordano Bruno


      Les mammifères suivront forcément, surtout si la pollenisation n’est plus assurée.
      Et on peut rajouter les poiscailles au passage, puisque selon l’office mondial de la pêche, qui n’est pas soupçonnable d’écologie, affirme qu’il n’y en aura plus d’ici vingt ans.
      Mais bon, j’en ai pas dans ma cour.

  • JC_Lavau JC_Lavau 26 juillet 2018 11:24

    Les mouches du cerisier, c’est vivant ou pas vivant ? 

    Cette année, on a encore fait ceinture pour les cerises : les asticots étaient dans presque toutes.

  • Jean Keim Jean Keim 26 juillet 2018 11:33
    Votre article dit la vérité, merci de l’avoir écrit.

    Il y a sans aucun doute plusieurs facteurs responsables de la disparition de la vie comme la pollution chimique, électromagnétique, etc., mais que sait-on de la pollution mentale que nous êtres humains produisons quoditiennement ?

    La majorité des occidentaux, pour les autres je ne sais pas, sont au mieux indifférents voire carrément cruels, effrayés et/ou hostiles envers la nature, sinon l’intérêt qu’ils portent à leur environnement est romantique (que la photo de la montagne ou d’un coucher de soleil est belle), idéologique (notamment le salmigondis du discours écologique), ou esthétique (le jardin avec sa pelouse anglaise), mais l’unité de la vie fait que nous sommes de moins en moins à notre place. 
    Beaucoup de gens s’isolent volontairement de ce qui les entoure, le coureur ou le marcheur avancent avec des écouteurs sur les oreilles, le voyageur traverse des paysages sublimes les yeux rivés sur un écran sur lequel il regarde peut-être un magnifique paysage, à moins que ce ne soit la photo d’un ami numérique exhibant sa splendide production culinaire. Des ados se réunissent sur un banc publique chacun concentré sur son portable, tout cela est d’une tristesse mortelle.

    La vie exècre les indifférents, les tièdes, les conformistes, les suiveurs en troupeau, nous avons de moins en moins notre place sur notre magnifique planète, celle-ci envisage peut-être une stratégie à notre encontre.


  • Jason Jason 26 juillet 2018 13:41

    J’ai aussi constaté une baisse substantielle des abeilles et autres diptères répandus dans la nature.


    J’ai décidé, bien modestement, à les aider à se reproduire et se nourrir. Pour cela j’ai planté de la lavande, des budleias, et je ne fauche pas la pelouse au printemps tant que les fleurs sont nombreuses. Pour leur reproduction j’ai fabriqué des nichoirs à abeilles dont j’avais aperçu un modèle dans un parc en bordure du Rhône à Lyon. Il suffit d’utiliser des billes de bois dur de 10 cm de diamètre ou plus et d’y faire des trous de 10 mm environ sur 50 mm de profondeur, le tout abrité de la pluie et tourné vers l’est (comme les ruches paraît-il). Ca marche très bien.

    Les lavandes sont très visitées, papillons, bourdons, abeilles sauvages ou domestiques, sphynx du caille lait, etc. le buisson est tout en fête. Laissons la nature comme elle est, elle sera capable de rebondir.

    • Attilax Attilax 26 juillet 2018 14:03

      @Jason


      Merci du conseil. Hélas, sur mon minuscule lopin de terre à l’ombre de la glycine, la lavande ne prend pas smiley

      Par contre, je vais me renseigner pour cette histoire de mini-ruche, ça pourrait le faire... Quelle taille ça fait ? Je peux l’accrocher à un angle de mur ? Les guêpes (s’il en reste) vont pas en profiter, ces malines ? Là ma gonzesse me tuerait smiley

    • hervepasgrave hervepasgrave 26 juillet 2018 14:12

      @Jason
      Bonjour, nous avons encore du souci a nous faire avec notre manière de penser et de percevoir les choses.Nous devons être psychiquement polluable pour ne pas raisonner et voir les choses simplement.Car dame nature n’a pas besoin d’être capable de rebondir elle est auto adaptable en permanence et elle nous fera crever si telle est son évolution La nature n’est qu’une invention humaine.Cela ne veux rien dire.C’est notre perception des choses,des êtres que nous n’arrivons pas a adapter a notre vie d’humain.A force de se croire dans un monde statique ,nous ne comprenons et ne nous ne voulons pas que les choses bouges sans notre accord.Alors ! nous ne pouvons qu’éternellement être dans la merde ou nous nous y enfoncerons toujours.


    • Jason Jason 26 juillet 2018 14:59

      @Attilax


      Bonjour,

      Deux choses : 1. il n’est pas nécessaire de faire une ruche. De simples pièces de bois assez épaisses suffisent, légèrement surélevées (pluie) mais en bois un peu dur et non résineux (hêtre, chêne, charme, acacia, etc.) mais pas de saule (marceau ou blanc) qui reste fibreux à l’intérieur des trous. je crois même que du plastique ou du carton iraient aussi.

      2 Les guêpes, abeilles ou autres ne sont attirées que par les pollens. Nous ne les intéressons pas, sans doute qu’elles n’aiment pas nos odeurs. je les comprends.

    • Jason Jason 26 juillet 2018 15:11

      @hervepasgrave


      Entièrement d’accord. L’idée de nature est une invention humaine, et à mon avis particulièrement néfaste. Elle met l’homme au centre du monde, en le dominant.

      Plutôt que nature il faudrait dire la biosphère, dont nous faisons intégralement partie, et en la malmenant, nous nous tirons une balle dans le pied, pour ne pas dire pire.

    • hervepasgrave hervepasgrave 26 juillet 2018 15:16

      @Jason
      Bonjour, ce n’est pas que nous nous tirons une balle dans le pied,mais bien plutôt que nous ne réfléchissons pas, cela doit être trop fatiguant ?? Tout dans ce bas monde est prétexte a pouvoir et a argent. Nous ne sommes pas le centre du monde ,mais les dindons de nos élites autoproclamées ?


    • Jason Jason 26 juillet 2018 15:38

      @hervepasgrave


      Ce qu’il y a de tragique, c’est que nos élites nous renvoient la balle en nous disant que NOUS les avons placées là où elles sont.

      Pour tous les régimes non-tyranniques de cette terre, il n’y a pas de système contractuel équilibré. Dans la plupart des cas, l’électeur élit quelqu’un qui ne lui doit rien. j’ai déjà dénoncé ce genre de contrat ici et là.

      Le précédent est historique et remonte à la révolution de 89 quand les députés ont fait un tri dans les cahiers de doléances remis par leurs commettants, et ont porté leur attention sur l’urgence d’un nouveau régime et des finance en déficit. A cela s’ajoute l’influence de classes dirigeantes proches du pouvoir et que personne ne peut ignorer dans la direction des affaires économiques.

    • hervepasgrave hervepasgrave 26 juillet 2018 16:26

      @Jason
      Nos élites ont la vie facile,il n’y a en face d’eux personnes.Alors ils s’entre bouffe,ils n’ont aucuns scrupules et se lâche et se trahisse sans autres formes.J’ai beau avoir une une vie ou d’entrée de jeu j’avais tous les handicaps possibles pour vivre.Mais je suis resté malgré tout intègre.J’ai banni mes ainées ,il y a déja quelques années.Je me suis fais comme beaucoup roulé en les prenants pour des modèles.Cette génération de mes parents .Mais ma génération des années 80 a fini d’enterré tous les rêves d’un vingt et unième siècle humainement en progression.A titre d’exemple quand je suis arrivé pour faire mon service militaire j’avais déja travaillé.Mes amis bidasses étaient soit médecin,prof,ingénieur,moi un simple menuisier à l’époque.Nous avions au moins un idéal commun .Celui d’un monde sans abus et équilibré.Mais devant nous nous avions la plus grande masse des autres bidasses et eux n’étaient que des gamins qui ne pensaient qu’a déconner,faire des blagues (des saloperies c’était pour eux aussi une forme de blague) Mais maintenant 37 ans après quel changement pouvons nous constater.Ils n’ont pas changé ,ils sont resté aussi con qu’a vingt ans et le monde peu bien s’effondrer qu’ils n’en n’ont rien a foutre.Pas plus que de leur progéniture.Mais de l’autre côté ou des jeunes gens comme moi venant de milieu divers étaient prêt a vivre et bien vivre ensemble que reste t-il mes copains issu d’anciennes bourgeoisies sont rentré au bercail et ils se sont rangé dans les rangs.Ils ne feront plus un pas devant l’autre.Ils seront comme leurs ainés ,des profiteurs sans foi ni loi.La loi du plus fort,du plus riche,etc..C’est tragique dit-tu ? C’est bien pire que cela.


    • Jason Jason 26 juillet 2018 17:20

      @hervepasgrave


      Peut-être une consolation :


      Que sont mes amis devenus
      Que j’avais de si près tenus
      Et tant aimés
      Ils ont été trop clairsemés
      Je crois le vent les a ôtés
      L’amour est morte
      Ce sont amis que vent me porte
      Et il ventait devant ma porte
      Les emporta

      Avec le temps qu’arbre défeuille
      Quand il ne reste en branche feuille
      Qui n’aille à terre
      Avec pauvreté qui m’atterre
      Qui de partout me fait la guerre
      Au temps d’hiver
      Ne convient pas que vous raconte
      Comment je me suis mis à honte
      En quelle manière

      Que sont mes amis devenus
      Que j’avais de si près tenus
      Et tant aimés
      Ils ont été trop clairsemés
      Je crois le vent les a ôtés
      L’amour est morte
      Le mal ne sait pas seul venir
      Tout ce qui m’était à venir
      M’est advenu

      Pauvre sens et pauvre mémoire
      M’a Dieu donné, le roi de gloire
      Et pauvre rente
      Et droit au cul quand bise vente
      Le vent me vient, le vent m’évente
      L’amour est morte
      Ce sont amis que vent emporte
      Et il ventait devant ma porte
      Les emporta

       Rutebeuf (1230-1285)
      Adaptation en Français moderne
      de la Griesche d’Hiver.


    • hervepasgrave hervepasgrave 26 juillet 2018 17:39

      @Jason
      je connais depuis très longtemps comme d’ailleurs quelques rares textes puissant de gueux ceux -là ,ce qui est chose rarissime dans l’histoire du monde.C’est certes agréable a ’entendre des textes aussi anciens et aussi des productions contemporaines modernes,mais ce n’est que comme je l’ai déjà dis un placébo ,du paracétamol pour nos âmes,pas plus.Je fais la part des choses et n’amalgame pas tout et n’importe quoi.Mais cela sera peut-être une découverte pour tous ces seigneurs qui s’expriment avec autant de compétences sur le site. Sinon cela serait vraiment une chose très intéressante de savoir si le petit peuple a produit des choses que nous ignorons.L’histoire des hommes a banni les peuples ,ils ne sont qu’a peine présent ,ils ,nous ne sommes rien d’autres que des êtres insignifiants.


  • cathy cathy 26 juillet 2018 14:51

    Mon jardin fait un peu foutoir, j’enlève un peu pour que cela reste convenable tout de même, mais je vous assure qu’il y a une vie intense dès que je soulève des feuilles. Je laisse des points d’eau que je change régulièrement, des petits tas de bois par-ci par-là. Je laisse pousser les pissenlits, les abeilles solitaires adorent ça. J’ai planté des sauges, toutes sortes, les abeilles et autres adorent. Il y a un hérisson pour a passé tout l’hiver sous le laurier rose, il faut laissé beaucoup d’épaisseurs de branches en bas, afin qu’il se fasse un nid. 

    Et oh miracle, mon voisin n’a pas traité ses palmiers cette année.

    • Attilax Attilax 26 juillet 2018 15:00

      @cathy


      je vous crois sur parole !
      Je laisse également presque tout pousser depuis des années, je n’utilise absolument aucun produit, que de l’eau et d’habitude mon petit jardinet est gorgé de vie, comme chez vous mais en tout petit.

      Sauf cette année, justement. Cette année, c’est RIEN, à part les fourmis.

      C’est tellement choquant que j’en ai fait un post smiley

  • hunter hunter 26 juillet 2018 15:58
    Ici dans mon sud-Ouest, il semble que j’ai de la chance : les deux glycines regorgeaient d’abeilles au printemps (pourtant très très pluvieux), j’ai énormément d’oiseaux (mais ici, ils savent qu’il y a à bouffer et à boire, surtout l’hiver), beaucoup de lézards aussi, et comme le disait Cathy, mon voisin ancien vendeur de Round-Up, à du baisser les doses, ce con a tué ses lauriers......

    Aucun produit chimique sur mes terres, il y a des taupes, du ver de terre, la terre est belle et riche, et avec la flotte reçue depuis Décembre 2017, ça pousse à fond !

    Il y a deux nuits j’ai revu des pipistrelles ( absentes depuis 2 / 3 ans ), c’’est bon signe !

    Et un autre bon signe, très peu de ces saloperies de frelons asiatiques cette année, par contre beaucoup de mouches !

    Beaucoup de champs tout à côté de chez moi, mais sans chimie, visiblement les proprios ont arrêté, là aussi bonne nouvelle !

    Certains accueillent même dorénavant des chevaux d’une voisine qui est éleveuse !

    Par contre je confirme, en bagnole dorénavant en été, les pare-brises sont de moins en moins sales, donc il y a bien un problème !

    Mais dans l’ensemble, je crois que je suis dans une situation privilégiée !

    Adishatz et merci pour l’article, vraiment très bien.

    H/

    PS : je ne sais pas pour vous, mais quid des fourmis ? j’en vois très peu dorénavant....

    • Attilax Attilax 28 juillet 2018 01:44

      @hunter


      Ça fait rêver le vieux parisien que je suis, votre description. La vie doit y être douce.

      Pour les fourmis, je vous en envoie si vous voulez, j’en ai toujours plein qui traient les pucerons (oui il y a encore des pucerons aussi) smiley

      C’est des survivantes et des bosseuses, elles sont là depuis trèèèèès longtemps et elle seront là trèèèèèès longtemps après qu’on soient partis. Je suis pas inquiet pour elles...

      L’humanité aura eu la chance de les voir gagner leur guerre mondiale contre les termites, mais je ne suis pas sûr qu’elle verra la suite de l’histoire des fourmis. Pour elles qui sont là depuis des centaines de millions d’années, l’histoire des hommes n’est qu’un battement de cils.

      Bénies soient elles d’être restées chez moi ! Elle me tiennent compagnie quand je lis.

  • joelim joelim 26 juillet 2018 18:11

    Je partage votre inquiétude. Néanmoins dans mon cas (périphérie de grande ville) je constate seulement des variations (un peu comme pour le climat). Les 2 années précédentes des abeilles sauvages sociales s’étaient installées dans un trou de mon jardin. Je ne les ai pas vues cette année mais je pense qu’elles se sont simplement installées plus loin (elles changent de nid tous les ans). Elles étaient géniales (comme tout voisin, capables de vrombir si je les dérangeais mais pas plus). A la place j’ai un nid de guêpes installé dans ma salle de bains (alors que depuis 15 ans je n’en avais pratiquement pas vu). Comme je ferme le vasistas la journée elles sont en galère (je compte les éradiquer ainsi, il y a beaucoup de mortalité), la reine n’a qu’à déménager. Autant les abeilles - même pas à miel - sont précieuses, autant les guêpes à melon n’ont aucun intérêt. Tous les ans au printemps des futures reines se déplacent pour trouver un nouveau nid. Je pense que c’est peut-être cette variation annuelle qui vous inquiète.


    • Attilax Attilax 26 juillet 2018 18:51

      @joelim


      Ben si il y avait que les abeilles et les guêpes, je dis pas, mais là c’est général, il ne me reste que les fourmis (que j’aime bien au demeurant). Cela dit je suis content de voir que c’est pas comme ça partout, tant mieux, préservez ce que vous avez.

  • Zolko Zolko 26 juillet 2018 18:14

    @ l’auteur : oui, merci pour cet article.
     
    « Personne n’en parle ou ne semble vraiment concerné par le sujet. »
     
    si, ça commence à se voir, et à se discuter.
     
    « Pesticide, insecticide ? »
     
    ben ouais, c’est un peu leur raison-d’être, à ces produits. Ca prouve qu’ils sont efficaces. En même temps, fôt pas être Einstein pour se dire que si on épand des produits pour tuer les insectes il y aura moins d’insectes.


  • joelim joelim 26 juillet 2018 18:15

    Quand aux oiseaux ils sont là. Geai, ramier, tourterelles, viennent quotidiennement boire ou se baigner dans le bain d’oiseau installé à 10 mètres de ma fenêtre. Des mésanges nidifient mais on ne les voit vraiment que l’hiver avec les étourneaux unicolores (sveltes, très beaux), les merles, les verdiers (beaucoup moins qu’avant mais tant mieux car ils s’arrogent le gardiennage de la mangeoire) et quelques autres. Des perruches sont apparues il y a quelques années (ce qui est inquiétant) mais l’été elles sont en vadrouille (genre il n’y a que la mangeoire à tournesol qui les intéresse et comme elle n’est là que l’hiver...).


  • Dr Destouches Dr Mengele 26 juillet 2018 18:25

    30 ans de glyphosates ,néonocotinodes et autres pesticides

    La cause est évidence

  • jjwaDal jjwaDal 26 juillet 2018 20:05

    Le phénomène semble bien réel (on le sait pour l’abeille domestique) et les causes sont multiples, on le sait aussi. On omet souvent de mentionner la dégringolade massive de la biodiversité sur de très grandes surfaces, en raison de l’usage massif des produits phytosanitaires et des choix de plus en plus limités de culture.
    Or la biodiversité végétale est la clé de la biodiversité des insectes et de leurs prédateurs naturels. On a tout fait péter, les refuges naturels, l’alimentation varié et en plus on les empoisonne. On récolte ce qu’on a semé.
    Coluche le disait souvent : « il suffirait que les gens les achètent pas pour que ça se vende pas... ». Et oui, le rayon des jardineries est plein de ces produits miracles, plus imbéciles les uns que les autres. Tout le monde parle d’écologie, peu pratiquent. Par ex, si tout le monde passe au bio, mécaniquement l’épandage en pleine nature dégringole. Au-delà, les espaces vert des municipalités doivent ne pas être traiter et servir abri et couvert à la flore et la faune expulsées de nos campagne. Tout possesseur d’un jardin devrait y songer.
    Ce n’est pas seulement pollen et nectar dont on besoin nos butineurs. Pour avoir des fleurs très variées je vois bien les préférences des uns et des autres. Mais je sais surtout que les insectes trouvaient avant naturellement des antibiotiques et antiviraux dans leur ration alimentaire, venant de végétaux devenus extrêmement rares.
    C’est compliqué de recréer ce qu’on a passé des décennies à bouziller en notre nom (l’appel d’air vient du consommateur, il veut pas cher on lui donne, de la daube on donne).
    Je peux assurer à l’auteur que ça bourdonne et ça vole autour de mes deux rangs de tournesols qui sont montés à 1,80m avec les pluies. Bah c’est pour faire joli et pour eux. La terre est généreuse, alors partageons là. On n’est pas seuls, encore...


  • OMAR 26 juillet 2018 22:36

    Omar9

    .
    Bonjour @Attilax
    .
    je confirme votre observation, le long des cotes méditerranéennes, (France, Espagne, Algérie, Maroc, Tunisie où, par exemple, la cigale est moins bruyante, moins présente).
    .
    Et c’est aussi valable pour la faune maritime : la patella (chapeau chinois) la moule, l’oursin violet, l’anémone et l’astérie, pas bezef.
    .
    Et c’est un évènement quand on aperçoit un mérou...
    .
    Oui, pardon à nos enfants...

    • OMAR 27 juillet 2018 11:56
      Omar9
      .
      @arioul
      .
      Je ferai pour que tu sois physiquement et intégralement préservé.
      .
      C’est la meilleur manière de prouver que l’idiotie, la crétinerie et l’abjection ont malheureusement existé sur terre...

    • Attilax Attilax 28 juillet 2018 01:50

      @arioul


      On est tous capable du pire comme du meilleur. C’est ce qui est touchant dans cette espèce inutile et imparfaite qui voudrait toucher aux étoiles, mais qui va probablement retourner au néant, comme 99% des espèces qui ont existé. Le terminus des prétentieux, on y arrive les doigts dans le nez !

    • JC_Lavau JC_Lavau 31 juillet 2018 11:56

      @Attilax : « espèce inutile ». Oh le bon père de famille que voilà !


  • Garibaldi2 27 juillet 2018 04:00

    La baisse du nombre de bestioles diverses à la campagne ne date pas d’hier. Il y a bien 10 ans que les abeilles ont commencé à disparaître dans mon jardin, et depuis quelques années les papillons sont rares, plus de vers luisants, pas de libellules, pas de grenouilles ni de crapauds, et cette année, malgré la chaleur, pas de grillons. J’ai vu 2 ou 3 sauterelles, plutôt petites, depuis le mois de juin. J’ai fait bouffer les oiseaux tout cet hiver mais j’ai l’impression qu’ils sont moins nombreux, à part ces saloperies de tourterelles dont je ne supporte pas le cri imbécile !


    • hervepasgrave hervepasgrave 27 juillet 2018 05:56

      @Garibaldi2
      Bonjour, Il ne faut pas réagir trop rapidement non plus ! Si ce que tu relates n’est pas totalement faux c’est aussi une vision partielle des choses .Car dans mon jardin en Normandie plus je vais m’en occuper ,moins il y aura de bestioles.Ce n’est pas plus difficile que cela.Préconiser la jachère ou je dirais des espaces libres ,ou tout pousse normalement favorise la nature.C’est bien beau d’aimer soit disant la nature ,mais a condition d’avoir un jardin de barbie,un jardin façon kinder,beau,propre,fade ,impersonnel.C’est le meilleur moyen de tout tuer.Mais c’est chic et propre ,classe quoi ! J’ai laissé tomber depuis un certain temps un entretien ou tu coupes tout ce qui dépasse,et les insectes et oiseaux sont bien présent.Il faut aussi tenir compte de certains facteurs temporels comme là ces derniers temps ,une canicule et de la chaleur.Tenir aussi compte des hivers doux qui sont défavorables et qui perturbe l’année qui suivra.Mais quand sur une malheureuse année ,tout est plus ou moins en accord et équilibre, la nature explose d’un coup d’un seul.La nature,les animaux,les plantes ne sont pas toujours en nombre égal.Ils sont là en fonction des conditions.Mais je reconnais qu’il est vrai que certaine bestioles se font rares ou paraissent avoir disparu.Alors que nous avons la surprise que d’autres reviennent dont on ne sait d’ou ! exemple les sauterelles,les mantes religieuses etc .Là ou il faut discerner les choses et bien .C’est la volonté d’inciter les gens a revivre dans une nature laissé sans entretien drastique et que nos élites ou prétendu tel eux vivraient dans des châteaux aux jardins parfaitement entretenu ou pas une herbe dépasse du rang.Dans nos comportement et raisonnement il faut veuillez qu’il n’y ai pas deux poids et deux mesures.


    • Garibaldi2 27 juillet 2018 14:07
      @hervepasgrave

      Je lisais la prose de Pierre Fournier dans ’’La gueule ouverte’’ alors que la plupart des Agoravoxiens n’étaient pas encore nés !

      Il y a bien une disparition massive des insectes, la faute aux traitements dans les champs dans mon coin. Les hautes herbes dans mon jardin 3 années de suite, les haies non taillées depuis 4 ans, n’y ont rien changé. C’est un phénomène connu : https://www.dailymotion.com/video/x659onh

      J’ai installé des ’’hôtels’’ à insectes qui restent désespérément vides. Depuis au moins 3 ans je n’ai pas vu une seule coccinelle. Seules prolifèrent les fourmis.


    • hervepasgrave hervepasgrave 27 juillet 2018 15:41

      @Garibaldi2
      Bonjour il serait bon de préciser la région ?


    • jjwaDal jjwaDal 27 juillet 2018 16:26
      @hervepasgrave
      Remarques pertinentes quand on voit à quoi ressemblent la plupart des jardins, des déserts verts de pelouse tondus à haute fréquence. Partout ça fauche et ça débroussaille pour que l’éventuel piéton puisse circuler dans ce désert de biodiversité organisé. Par ces temps quasi caniculaires il suffit d’aménager un coin alimenté en eau pour les voir défiler les bestioles par ex, laisser trainer du sarrasin en graines pour voir de la plume autour, avoir quelques arbres pour sécuriser les oiseaux, un bon carré de fleurs assurant pollen et nectar en quantité, floraisons dispersées, etc...
      Et puis laisser trainer, du bois de la caillasse, tout sauf un jardin tiré à 4 épingles.
      Ce monde est fou. Il faut y aménager des sanctuaires pour que ça reparte, le jour où la raison nous sera collectivement revenue. Et je l’ai dit plus haut, nous avons bien plus de pouvoir d’agir que nous ne le pensons.

    • Attilax Attilax 28 juillet 2018 02:00

      @jjwaDal


      C’est pas mon cas. Mon bout de terre de 3m² est jonché de « mauvaises herbes », de cailloux, de feuilles, je ne taille que la glycine qui pousse à une vitesse hallucinante et j’arrose de temps en temps. Trois-quatre fois par an, j’achète des fleurs en pot à 5€ au marché que je replante dans un coin ou il y a un bout de terre visible, au besoin j’arrache une ou deux « mauvaises herbes » pour faire de la place. Une fois tous les 3-4 ans, je remets du terreau parce que ça se tasse. C’est tout. Attention : je suis feignant et j’aime le bordel, mais je suis pas permaculteur.

  • Elric Menescire Elric Menescire 27 juillet 2018 07:53

    Bonjour .. 


    dans le verdon pour mon cas personnel, il y a encore quelques oiseaux, et insectes, mais rien à voir avec avant. J’ai fait de la plongée en Corse récemment et ma compagne, connaissant bien l’île et y étant allée régulièrement depuis son enfance, à été étonnée elle m’a dit texto « mais la mer est vide, il n’y a plus rien par rapport à mon enfance ». Et je ne parle pas de Marseille ,où, à part les perruches qui se sont acclimatées suite à l’échappée d’un couple dans les années 2000 (elles sont désormais partout en grande quantité ) et les gabians historiques, on ne voit plus grand chose...

    J’ai rencontre un gars des Sea Shepherds sur Marseille, il m’a certifié qu’ils sont au courant et que si ça continue à ce rythme, en 2040 maximum la mer méditerranée sera une mer morte... 

    Par contre pas d’accord avec vous sur un point : la chose est connue et étudiée, des études sont sorties récemment d’ailleurs. Une petite rechercher aurait permis de parler de l’étude de la revue scientifique Plos One qui a fait grand bruit il y a quelques mois . 



    Il y a eu beaucoup d’écho mais manifestement tout le monde fait comme si de rien n’était. Attendons alors......... 


    • Garibaldi2 27 juillet 2018 14:10
      @Elric Menescire

      J’avais fait le même constat que ta compagne sur la Côte d’Azur, aux îles de Lérins, il y a 10 ans.

    • Attilax Attilax 28 juillet 2018 02:12

      @Elric Menescire


      Merci pour le lien.

      Quand je dis que personne n’a l’air concerné, je pense essentiellement à nos responsables et nos représentants, bien sûr. Je sais bien que de nombreux citoyens, scientifiques, militants, associations, fondations se démènent mais il faut bien reconnaître que leurs cris ne sont pas écoutés depuis des décennies et que très peu de mesures concrètes ont été engagées pour se sortir de ce cycle infernal. Et pour cause ! Cela voudrait dire remettre en question le capitalisme, qui considère qu’on peut produire et vendre à l’infini. Ça les intéresse pas trop les gars là-haut.

      Non, ils veulent nous transformer en machines, ou se barrer sur Mars, ou vivre pas nombreux entre riches dans des bunkers souterrains, tout, tout sauf changer de mode de pensée et de fonctionnement.

    • nono le simplet nono le simplet 29 juillet 2018 05:37

      @Elric Menescire

      Et je ne parle pas de Marseille ,où, à part les perruches qui se sont acclimatées suite à l’échappée d’un couple dans les années 2000
      on trouve des perruches à collier et des cornures veuves sur toute la côte méditerranéenne et même en région parisienne ... oiseaux qui se déplacent sur de grandes distances et peu difficiles côté nourriture ...

  • urigan 27 juillet 2018 09:27
    On va se moquer de moi, mais comme il n’y a que les facheux qui se moquent.....

    Avez vous pensé aux « chemtrails » Car dès que le ciel est bleu, ils apparaissent

    • hervepasgrave hervepasgrave 27 juillet 2018 15:51

      @urigan
      Les chemtrails sont sans doute une réalité qu’il nous faudrait éclaircir. Il n’y a pas si longtemps vers les trois heures du matin dans la région Dieppoise ,le ciel qui était lumineux sans aucun nuage ,je voyais un avion aux ailes delta ,une tâche noire non bruyante traverser le ciel d’ouest en est , avec une trainée bien pleine. Quand je me suis levé au matin le ciel était bardé de lignes de chemtrails parallèles dans le même sens.C’est parait-il une chose normale.D’ailleurs qui lève la tête et regarde le ciel.Ils et quand je dis « ils » qui c’est ils ?" peuvent faire ce que bon ils leurs semble et impunément. Alors ! je peux bien me lâcher.


    • Attilax Attilax 28 juillet 2018 12:16

      @urigan


      Pourquoi se moquer ? On les voit tous dans le ciel tous les jours, qui retombent lentement sur nos tronches. Ça doit sûrement polluer l’atmosphère et influer sur le vivant. C’est pas plus con qu’autre chose.

    • JC_Lavau JC_Lavau 28 juillet 2018 12:41

      @hervepasgrave. Ah tiens ? Un ciel côtier.

      Etrange, cette régularité !

    • JC_Lavau JC_Lavau 28 juillet 2018 12:42

      @Attilax. Pas plus con que l’homéopathie : il suffit d’y croire.


    • Attilax Attilax 28 juillet 2018 16:52

      @JC_Lavau


      L’homéopathie est un placebo qui ne fait pas de mal et peut aider éventuellement ceux qui y croient. Je doute en revanche que les chemtrails soient totalement anodins et aident qui que ce soit.

    • hervepasgrave hervepasgrave 28 juillet 2018 21:41

      @JC_Lavau
      Bonsoir je me fou de ce que tout le monde pense ou ne pense pas plus précisément .La réalité que j’ignore de par moi même a part la vision et les effets sur nos cieux.C’est effectivement là.Maintenant il y a un silence radio sur le sujet.Tous les pilotes de bords se taisent ,cela parait -être évident ,ils sont plus que majoritairement des anciens militaires et seront toujours des réservistes.D’où un silence sur le sujet« secret défense » internationalement.Mais c’est vrai qu’en un instant d’un ciel bleu d’azur ,il devient laiteux et triste a nous faire déprimer.C’est courant ,voir parfois quotidien.Pourquoi ? pour servir d’écran ? pour servir d’antenne ? de radar,pour cacher quelque chose dans un sens ou dans l’autre.C’est une guerre électromagnétique et des tas de possibilités que nous pourrions ajouter a plaisir.Mais ce n’est pas un ciel naturel.C’est un ciel fabriqué ,et cela se voit du début jusqu’à la fin.Alors ! là ou devrions flipper c’est que c’est international et là pas de guerre visible et une homogénéité planétaire sur cette chose.Cela devrait faire peur ce silence ! mais que voulez vous ,les gens ont peux-être la tête ailleurs ,mais certainement pas dans les étoiles ,mais dans le cul.


    • JC_Lavau JC_Lavau 28 juillet 2018 21:45

      @Attilax. A condition d’exister, au sens où tu l’imagines.

      Rappel : 

    • JC_Lavau JC_Lavau 28 juillet 2018 22:58

      @hervepasgrave. N’hésite pas à nous expliquer où tu as appris la météo, la mécanique des fluides, la physico-chimie de l’atmosphère.

       
      Il est vrai que nous sommes ici sur Gorgonavox, site du délire citoyen, où les Vrais croyants dans la Vraie Foi savent tout sans avoir rien appris, et où les gorgones du Parti Intérieur peuvent effacer octante messages en une nuit, puisque des messages dérangent la crédulité localement au pouvoir.

    • hervepasgrave hervepasgrave 29 juillet 2018 05:11

      @JC_Lavau
      Bonjour , Eh ! oui c’est un fait reconnu que je suis un drôle de personnage ! Mais franchement je ne m’abaisse pas a dire ou a vendre n’importe quoi ! pour je ne sais quoi ! mon confort ou pour des idéologies criminelles car a la différence le gueux que je suis je ne suis pas achetable. Vous êtes des personnes ou des entités organisées en bandes . Ce que je déclare ,n’est que visible par tous.Car au minimum si cela n’était qu’une simple question basique de physique de différences de chaleur ,de..de technologie style micro-ondes employée sur nos avions je pourrais aisément comprendre,mais même pas et pourquoi messieurs nos maitres a penser ? Parce que tout simplement cela nous occulte le ciel, la lumière, nous créait une couche qui n’est pas salutaire etc etc.Personnes ne dit rien ,simplement a ce sujet.Ce n’est pas histoire d’avoir de l’éducation ou quelques métiers et sciences supérieures,mais simplement de l’intelligence et de s’en servir a raison.Alors faut-il être aussi con pour apprendre sans comprendre et se vanter ou se défendre derrière un puits de connaissances inutiles et néfaste. Tous nos élites qu’elles soit politique/intellectuelle nous vendent ,nous impose une écologie et a côté de cela laisse cette chose qui nous pète a la gueule sans que cela choque leur religion ,leur grande moralité protectrice de nos vies et de notre planète.Cestpasgrave ! je rechercherai l’erreur,peut-être que cela doit s’apprendre officiellement dans de grandes écoles ?? mystère !Et oui un gueux n’hésite pas a vous ridiculiser ,car ou sont les gens qui devrait avoir honte ?C’est beau je trouve l’expression libre sur internet,la preuve dans ton commentaire,seigneur ou être supérieur qui a pris un coup de chaud a ses petites humeurs et fierté mal placée.Je rigole de la connerie et elle a pignon sur rue.Le comble
       


    • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 2018 08:04

      @hervepasgrave. 

      Chacun peut voir qu’il a telle structure verticale de l’atmosphère, ou une autre, selon que les avions passent à l’altitude où ils peuvent trouver, ou pas, une couche d’air sursaturé en vapeur d’eau, lors de l’approche d’un front chaud en altitude.
      Ici près de Lyon, pratiquement jamais de ces traînées persistantes qui te font délirer. D’autres causes de cirrus, certes, mais presque jamais les avions.
       
      DONC tu peux te passer d’apprendre la thermodynamique de l’air humide : il te suffit d’adhérer à une secte omnisciente, qui se croit rebelle et citoyenne, mais dont le délire est sous la direction discrète et narquoise de la C.I.A.
      Pis ça tombe bien, ta secte est représentée dans le Parti Intérieur de Gorgonavox, qui détient ici le pouvoir des ciseaux, et qui n’a de comptes à rendre à personne.

    • hervepasgrave hervepasgrave 29 juillet 2018 09:14

      @JC_Lavau
      Bonjour ,explique moi alors pourquoi ,nous voyons des trainées bien parallèles et non des trainées qui seraient là pour des espacements de sécurité.Voir même des quadrillages .Certes il y a des poses. Maintenant bien que les températures sous les hautes altitudes peuvent être de nature différentes,il est a remarquer qu’il n’y pas de différences particulières entre les saisons.Déjà ,rien que pour un idiot sans trop de réflexion,cela prouve qu’il n’y a pas de règle.Oui ,je pense qu’il y a certaines couches bien particulières qui sont certainement stable.Il est vrai que ce n’est pas absolument pas partout la même chose,comme il est tout aussi vrai que c’est plus condensé sur les grandes zones urbaines ,là ou il y a le plus de population. Mais cette histoire ressemble a tout ce que l’on veux bien nous faire croire que cela soit officiel ou officieux c’est tif tif bourricot.C’est un peu comme les images de notre planète sans aucunes étoiles,un ciel noir comme de l’encre.Alors ! faut -il beaucoup de réflexion pour déduire que sous l’épaisse et lumineuse couche atmosphérique nous voyons les cieux colorés ,des étoiles qui percent même en plein jour et que ce qui nous est vendu de l’espace est bizarrement obscur ,alors que dégagé de la couche atmosphérique cela devrait être une explosion de couleurs ? La folie, comme sentence pour ma pomme ?! oui pourquoi pas j’en ai vu et j’espère en voir d ’autres encore.


    • Attilax Attilax 29 juillet 2018 12:05

      @Attilax


      Je ne suis pas scientifique et je ne comprends pas grand-chose aux équations proposées dans votre lien. Mais je sais ce que je vois quotidiennement quand je lève les yeux : le ciel est quadrillé de lignes blanches témoignant de passages d’avions, et ses lignes blanches ne sont pas de la vapeur d’eau, contrairement aux nuages. Hier, on aurait pu faire un morpion dans le ciel tellement il y en avait.

      Pensez-vous vraiment que ces millions de tonnes de carburant brûlé chaque jour n’aient aucune incidence sur l’environnement ? J’ai beau être nul en math, j’en doute !

      D’ailleurs, je crois qu’ils ont prévu de passer tous les avions à l’hydrogène dès que possible (prévu pour 2040) et ça coûte un bras à développer, je doute qu’ils le fassent pour le plaisir...

    • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 2018 12:42

      @Attilax. Bingo ! Il confond bien la vapeur avec la buée ! 

      La buée, les nuages, le brouillard, sont de l’eau CONDENSEE, et pas de la vapeur.
       
      La vapeur, ici d’eau, est un gaz. Dans une lampe à vapeur de mercure et/ou de sodium, c’est le métal volatil qui est en vapeur. La vapeur d’eau est invisible (sauf dans l’infra-rouge lointain, où elle a deux fréquences d’absorption, mais nos yeux ne voient pas dans l’infra-rouge). 
       
      Et c’est du haut d’une confusion et d’une ignorance aussi crasses, qu’il prétend donner des leçons de météorologie.

      Rappel :

      Wi, mais la secte des paranoïaques crédules, elle n’aime pas...

    • Attilax Attilax 29 juillet 2018 12:54

      @JC_Lavau


      Quel mépris ! Et quelle bonne idée de me remettre le même lien sur le poids des nuages, j’avais rien compris la première fois, c’est sûr que ce coup là tout va s’éclairer smiley

      Vous prétendez donc que ce qui sort des réacteurs et transforme le ciel en grille à morpion est de la buée, sans aucune conséquence négative ? 15000 litres de carburant par vol en moyenne ça fait plein de buée, en fait, on est con !

      C’est une formidable nouvelle ! Merci à vous pour cette révélation essentielle.

    • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 2018 21:11

      @Attilax. En somme tu ne comprends pas un traître mot de ce que tu prétends régenter.

      Un régent de crotte, quoi, et qui ne sait même pas lire.
      Il n’y a pas un mot de juste dans ce que tu prétends, c’est du hachis de mots pris au hasard.

    • Attilax Attilax 29 juillet 2018 22:09

      @JC_Lavau


      Ouh le vilain bileux. Et qu’est-ce donc que je régente, à part mon lopin de 3m2 ?

      Qu’est-ce donc que je « prétends », à part la simple constatation de la disparition d’un paquet de petites bêtes dans ma cour ?

      Je dis que je ne sais pas ce qui provoque ça, ce n’est même pas moi qui ait évoqué la possibilité de contamination par chemtrails ! Je dis juste « pourquoi pas » et il para&ît évident que des milliers d’avions qui circulent chaque jour en brûlant des milliers de litres de carburant, ça doit pas être anodin.

      Vous m’envoyez deux fois de suite un lien imbittable sur le poids des nuages, ça a peut-être du sens pour vous, mais moi je suis un pauvre con : je comprends pas, et je vous l’ai dit, deux fois.

      Donc au lieu de vous baver dessus à m’insulter, prenez le temps de m’expliquer votre point de vue, car vous ne l’avez toujours pas fait en termes clairs (accessible pour un abruti).

      Le hachis me semble se situer en partie dans votre tête. Scientifique, peut-être, bienveillant sûrement pas. N’est pas Champignac qui veut.

    • hervepasgrave hervepasgrave 30 juillet 2018 04:26

      @Attilax
      Bonjour,
      Tu as là ,un personnage réel ou fictif qui correspond a lui seul a une règle qui ne dépend d’aucune science,mais qui est pourtant une constante.A savoir ne jamais répondre a ce qui leur est dit ou au questions posées ! Dans l’exemple des chemtrails,il n’y a aucune volonté de dire clairement que oui ! cela pose un,des problèmes pour nos vies,voir simplement nous occulter les cieux et que rien que cet état de fait rend les gens dans des états de déprimes ,par manque de notre énergie principale la lumière du soleil,le bleu du ciel etc etc. A côté je posais une autre question concernant la vision que l’on nous offre de l’espace ,avec une explication qui vaut ce qu’elle vaut mais qui est réaliste et constatable par tout le monde et dans tous les pays.A -til répondu ,émis un avis ?? c’est cela la liberté d’expression ! C’est cela l’expression d’une grande culture .Se foutre de la gueules des autres comme seul arguments.Mais attention ,ils ne font aucunes fautes d’orthographes, soignent leurs textes.Ils sont maitres S propreté,hum,hum ! cestpasgrave en plus d’être con nous devrions aussi peut-être accepter que ce nous voyons n’est rien d’autre que des mirages.Qu’une vie normal d’humain qui regarde le ciel autour de lui et qui connait plus ou moins les signes précurseurs de notre météo a venir,son évolution n’a obligatoirement qu’une base aléatoire d’intelligence primaire.Mais toujours en s’éloignant d’une réponse et surtout d’un avis personnel ,voila ! déjà tu as bien compris ce qu’est la bienveillance, l’amour de son prochain. Le désir d’être utile est évident sinon que ferait-il sur ce site internet d’expression de l’intox,de la propagande,pourrir tous questionnement ?Quand un humain commence par se poser des questions,il commence déjà par désobéir et cela n’est pas tolérable ,voir dangereux pour eux a terme.Braves gens, si nous leur donnions plus de considérations a ces nuisibles,peut-être se calmeraient-ils ??Je rigole ,je suis con mais je rigole.


    • JC_Lavau JC_Lavau 30 juillet 2018 09:35

      @Attilax. 

      En somme, tu ne sais pas ce qu’est un nuage, tu confonds avec la vapeur.
      Tu ne sais pas comment se forme un nuage, ni comment il se dissipe. Tu ignores tout de la thermodynamique de l’air humide, et de la physique de l’atmosphère ; tu ignores tout de la nucléation des condensations en atmosphère sursaturée.
       
      Mais heureusement la secte paranoïaque à laquelle tu adhères, grâce à son omniscience infuse et sous intox discrète par la C.I.A. qui a tout intérêt à aider les « complotistes » à se ridiculiser, déclare que les cirrus ne sont plus des cirrus ni même des nuages, mais deviennent la preuve d’une conspiration de toute l’aviation civile à l’échelle planétaire pour des épandages malveillants et pernicieux.
      Et Crac boum ! Te voilà miraculeusement sacré l’élite des citoyens conscients.
      C’est fabuleux !
      Et puis ça te gonfle drôlement la doudoune !

    • Attilax Attilax 30 juillet 2018 10:30

      @JC_Lavau


      Effectivement j’ignore comment se forment les nuages, tout ce que je sais c’est qu’ils sont formés d"eau et que les avions n’en recrachent pas encore, à ma connaissance. Excellent pour vous si vous savez tous les mystères de la formation nuageuse, mais est-ce une raison pour être un tel connard ? L’ignorance n’est pas de mon fait, le mépris et la condescendance sont bien du votre, en revanche.

      Quand à la seconde partie de votre réponse me concernant personnellement, que dire à part que vous fantasmez totalement ? Vous êtes dingue, je pense. 

      Je vous souhaite un bon et prompt rétablissement, n’oubliez pas vos cachets surtout.

    • JC_Lavau JC_Lavau 30 juillet 2018 12:08

      @Attilax. 
      Wow ! La brillante et condescendante réplique qui soulève tant d’autres questions :
      Ils sont où tes diplômes et tes travaux en psychiatrie ?
      En psychopathologie ? En psycho sociale ?
      C’était où et quand, ces solides études ?
      Raconte nous tes TD sur la constitution et la propagation des rumeurs !
      Raconte !
       

      La même chose qu’en mécaflu, en thermodynamique et en aéronautique, quoi : dans les pétards d’hallucinogènes que tu fumes.

    • Attilax Attilax 30 juillet 2018 14:07

      @JC_Lavau


      Vous êtes un bot ou quoi ? J’ai pas fait d’études, j’arrête pas de vous le dire ! L’info n’arrive pas jusqu’à vous ? Gaffe à l’AVC, mon grand !

      C’est moi qui suis condescendant ? Non, moi je suis juste con, relisez le fil. Le seul à balancer sa science en nous traitant d’ignares (sans rien expliquer au demeurant), c’est vous. Je sais pas pourquoi, d’ailleurs, c’est parti des chemtrails et vous éructez en bavant partout... Pas compris d’où venait cette hargne.

      Il faut des diplômes pour parler de chaque sujet, donc, selon vous ? Et comme j’ai pas de diplôme, j’imagine qu’à vos yeux je dois fermer ma gueule en toutes circonstances ?

      Waow. C’est pratique, ça évite aux cons d’avoir à justifier le fait qu’ils puissent avoir une opinion.

      Vous devez pas parler de beaucoup de sujets avec les beaucoup de gens, du coup, vu que tout le monde est pas multi-diplômé en tout. Je comprends mieux votre mépris absolu pour cette bande de larves appelée « reste du monde ».

      Vous savez peut-être des choses sur la science mais visiblement vous comprenez pas grand-chose à l’être humain. Votre niveau d’empathie est plus proche de celui de la drosophile que d’Einstein.

      Faites super attention à pas tomber du haut de votre égo, vous ne vous en relèveriez pas, j’en ai peur...

    • hervepasgrave hervepasgrave 30 juillet 2018 15:04

      @Attilax
      Bonjour, ne t’énerve pas la capacité d’avoir des diplômes ne donne pas la capacité de comprendre ce que l’on apprend par cœur.Et s’il fallait regarder ce monde de diplômer nous verrions qu’ils sont cons comme leurs pieds et que c’est au pied du mur que l’on voit les capacités de chacun.


    • JC_Lavau JC_Lavau 30 juillet 2018 15:34

      @hervepasgrave. Quelle surprise ! Encore la guerre civile contre les instruits, que tu mènes du haut de ta cancritude que tu étales avec fiertitude.


    • hervepasgrave hervepasgrave 30 juillet 2018 20:59

      @JC_Lavau
      Bonjour, bien sur que tu as raison ,c’est même devenu un chemin de croix, car dans la réalité pratique c’est souvent catastrophique et heureusement que le monde est peuplé d’illustres imbéciles qui eux s’appliquent dans leurs tâches sans autres sentiments.Mais ou tu crois que j’étale ma fiertitude, j’aimerai bien éprouver le personnage que tu prétends être.Tiendrais tu la route fasse a des quantités de personnes en se foutant de leurs gueules et en leur jetant en pleine face leur nullité et leur comportement déplorable ?Hum ! que j’aimerai faire le test ! Et puis au risque d’en prendre plein la G et de me retrouver seul devant des moutons de Panurge j’assume mes actes ,ils n’émane que de moi même.J’ai appris a mes enfants que je ne suis pas un modèle et qu’ils feraient bien d’écouter mes propos s’ils veulent éviter d’en prendre plein la G pour la simple raison de suivre et de vouloir ressembler aux autres. C’est pour cela que j’aime la définition que j’ai entendu il n’y a pas longtemps « la mode c’est faire différent comme tout le monde ! » Tu confonds et je comprends bien la finalité vicieuse que tu dis,mais pour être lucide et intelligent il ne faut pas avoir de diplômes surtout comme excuse ou prétexte a avoir nécessairement raison. <alors maitre Lavau j’étale et m’étale peut-être mais je suis moi même,fière certainement pas,mais j’aurais fais mon rôle de père sérieusement a l’inverse d’une majorité qui mettent les pieds sous la table tel des pachas et des patriarches ,mais qui n’ont rien absolument fait pour leurs descendants.


    • JC_Lavau JC_Lavau 31 juillet 2018 05:41

      @Attilax : « comment se forment les nuages, tout ce que je sais c’est qu’ils sont formés d »eau et que les avions n’en recrachent pas encore".

      Une énormité à retenir.
      On t’a pourtant donné l’équation chimique de combustion du kérosène.
       
      Mais en raison de la supériorité intrinsèque de l’ignare sur celui qui s’est donné la peine d’étudier...


    • Attilax Attilax 31 juillet 2018 13:26

      @JC_Lavau


      Bon, je lâche l’affaire. Vous avez raison : les réacteurs des avions brûlent du kérosène pour recracher de l’eau avec zéro pollution, c’est évident.

    • JC_Lavau JC_Lavau 31 juillet 2018 13:59

      @Attilax. Rappel :

      L’équation chimique de la réaction s’écrit :

      2 C10H22 + 31 O2 → 20 CO2 + 22 H2O284 g kérosène → 396 g eau,D’où l’estimation, 3 g/m de kérosène font 4,18 g/m d’eau.

      Soit 0,87 pour mille de la valeur en eau saturante de la section de l’éventuelle traînée de condensation persistante.

      Ah oui c’est vrai : « pollution » est un mot magique dans la secte, qui ne saurait tolérer aucune définition ni aucun chiffrage.


      Marc Filterman remarquait qu’un réacteur au ralenti au sol combure mal, et produit des imbrûlés malodorants.
      Un hélico qui atterrit sur le toit de l’hôpital aussi empeste les imbrûlés.
      La situation de combustion est nettement moins grave à altitude et vitesse de croisière, celles pour lesquelles le moteur a été optimisé par son constructeur.

    • Yanleroc Yanleroc 31 juillet 2018 15:23

      @JC_Lavau, t’ enfonce pas !


      Les quadrillages, Lavau, les quadrillages, t’ as oublié ?..

      Salut Attilax, merci !

    • JC_Lavau JC_Lavau 31 juillet 2018 16:13

      @Yanleroc. Combien de fois faudra-t-il rappeler aux crédules en secte, que ce que l’on observe dans un ciel à certains moments ne s’observe pratiquement jamais en d’autres ciels, pourtant tout aussi fréquentés ? Ici nib de nib.
       

      Si tu volais, tu saurais que les conditions atmosphériques changent d’un lieu à l’autre, d’un moment à l’autre, d’une saison à l’autre.
      Les marins aussi y font très attention. Et eux aussi constatent des variations énormes selon la région. En tel lieu, des ciels d’enfers, et rien ne se passe, aucun grain n’arrive. En Méditerranée, les grains, voire les trombes sont souvent blancs : aucun nuage au dessus pour nous signaler ce qui arrive. Même le baromètre n’annonce pas toujours. En certaines régions (Patagonie), des fois il baisse après que le coup de vent ait fait des dégâts.

      Mais dans la science infuse de ta secte, nul besoin d’étudier la météorologie ni la physique de l’atmosphère : la science infuse de la secte pourvoit à tout.

    • JC_Lavau JC_Lavau 31 juillet 2018 16:28

      @Attilax. 284 g kérosène → 396 g eau

       
      Putain d’éditeur de SPIP qui efface les sauts à la ligne !


    • Yanleroc Yanleroc 31 juillet 2018 20:47

      @JC_Lavau, pas de pot, justement je suis marin !! 

      Plaisancier certes mais ni vivant ni mort quand-même, et le ciel est mon toit, hé hé, et toi ?..
      Et les quadrillages, toujours pas de réponse ?..

    • Attilax Attilax 31 juillet 2018 22:20

      @Yanleroc


      Ah bah voilà ! Vous voyez que vous pouvez expliquer quand vous voulez. Et vous savez quoi : je comprends.

      Mais ça ne recrache pas que de l’eau, je suppose ?

      C’est quoi les petits filaments gras microscopiques qu’on voit retomber sur les films qui montrent des chemtrails ?

    • JC_Lavau JC_Lavau 1er août 2018 02:44

      @Attilax. N’hésite pas à faire le bilan de poids qui conforterait ta thèse.

      N’hésite pas à examiner à la loupe, voire loupe binoculaire, tes filaments à toi.
      N’hésite pas à publier tes micrographies.
      N’hésite pas à en faire faire l’analyse chimique.
       
      Une simple loupe compte-fils est quand même facile à trouver.
       
      Qu’est-ce qui te retient d’enquêter ?

    • JC_Lavau JC_Lavau 1er août 2018 02:48

      @Yanleroc. Ça t’arrive d’enquêter sur les lignes aériennes qui passent dans ton coin, et leur trafic ?

      Les aviateurs exhibent souvent ces liens.

    • Ouam Ouam 1er août 2018 03:59

      @Attilax

      salut attilax
      si jc-laveau à en partie raison dans ce qu’il t’explique.
      Je peut de mon coté te filer une preuve irréfutable et verifiable par toi meme en plus visuellement.

      Tu voit ce que c’est une pale d« hélicoptère ? (avec l’hélico au bout bien sur)
      Tu est d’accord (enfin j’ose l’espere) qu’une pale d’helicon, surtout son extrémitéé extérieure n’a pas de reacteur, donc pas de kérozène etc...
      Tu suis jusque la, je fait mon max pour faire simple et bien compréhensible.
       
      Eh bien ce phénomène que tu vois, ces traces blanches, tu peut les appercevoir et les photographier très bien lorsque tu à des conditions d’air assez humide cd une hygrométrie assez haute
      (j’ai pas dit quand il pleut)

      Eh bien tu appercoit tres bien au bout de ces pales d »hélico qui tornent cette meme trainée blanche.

      Tu peut avoir ceci aussi autour d’un fuselage d’avion jet, militaires etc...
      lorsqu’il est bas du sol dans ces memes conditions atmosphériques, et ces trainées sonts bien avant les réacteurs, pas du tout dans l’axe de ceuxs cis et en plus parfois devant parfois derrière, ou les deuxs suivant la forme aerodynamique de l’avion.

      Cherche des images sur le wiki, ca doit etre trouvable, et il n’y à abslument aucun trucage style photoshop ou autre je te le certifie.

      ca va t’aiclairer sur l’effet de maniere visuelle et non théorique de l’effet produit.

      Concernant les insectes, comme toi cette année, j’ai l’impression que tout est décalé vers l’arrière, cad plus tard, enfin pour la france je parle et je suis ton voisin géographiquement.
      Faut voir ce qu’il va se passer un peu plus tard, il y à encore des insectes mais c’est un ressenti, moins de diversité.

      Pour les oiseauxs, j’ai vu des hirondelles ET que la france au passage (enfin ses dirigeants) descident d’éradiquer, un autre intervenant t’a mis un lien à ce sujet au fait, personne n’a répondu à son message pourtant d’importance.

      Un des tous 1ers intervenants à raison aussi sur la population qui croit sans fin sur une planète auxs ressources finies, mais il n’est pas de bon ton d’aborder le sujet, ne l’abordons pas.
       
      Mais il faura choisir (avant le grand désastre) à un moment entre nourrir les habitants de cette planete de plus en plus nombreuxs et cla au mépris inévitable du reste de l’espace vital pour les autres espèces non bipèdes et de la biodiversité, c’eest un choix qu’il faudra aborder.

      Lorsque sur un gateau il y à 10 parts, on peut alllez en faire 20 en partageant encore plus, peut etre 30 en optimisant encore un peu...200 n’est plus realiste ni crédible...
      Et rever de mars ou d’exoplanètes tiens du reve....

      Bref avant d’avoir les moyens technologiques de parcourir soit 4.2 ou 8.4 années lumière on ferai peut etre bien de se réveiller, sinon ce n’est pas que les insectes qui vonts disparaitre sous tes yeuxs ou celui de tes enfants .....

      si tu vois ce que je veut te dire....


    • Ouam Ouam 1er août 2018 04:17

      @JC_Lavau

      effectivement attilax a peut etre certaines difficultées à integrer tes exemples pas tres pédagogiques concernant la réaction eau et le reste des polluants.

       De la à balayer comme tu le fait le mot pollution relié à secte, c’est particulierement gonflé voir osé...

       Donne nous la consommation d’un avion de ligne moyen au décollage en litres, histoire que nous sourions tous en choeur sur la secte magique

       Et ici la pollution effective mais sévère ne se voit pas (dans le sens d’atillax), sauf de loin et elle n’est pas blanche mais bien « noiratre », et le moteur n’est pas au ralenti, mais plutot à fond de chez à fond.

       Sauf bien sur si tu tombe sur un pilote suicidaire (ca existe smiley ) ou une défection grave d’un élément de vol critique...
      mais lui ne polluera qu’une fois ^^
      Je t’accorderai juste l’optimisation du moteur en B P ou c’est juste.

      j’attends à pied levé ta formule pour m’expliquer que le kérozène consommé n’est pas transformé en polluant et déversé joyeusement sur la tete des riverains proches de l’aeroport
      Et lorsque l’avion est en altitude, itou, sauf que c’est bien plus « delayé » avant de toucher la diversité vivante (humains, animauxs, plantes, etc...)

      AeronewsTv.com cela te va comme base de discussion ?

      Je laisse les autres lecteurs regarder les consos exprimées en ... tonnes !!!

    • JC_Lavau JC_Lavau 1er août 2018 05:18

      @Ouam.
      C’est trop difficile d’accepter de définir, lister et chiffrer, les notions qui te servent de mots magiques ?

      Définir de façon contractuelle, et non pas fluctuante au gré de tes humeurs.

    • Attilax Attilax 1er août 2018 11:03

      @Ouam


      Je te remercie pour tes explications, je comprends mieux ce qu’il veut dire. Mais j’arrive pas à comprendre comment 15000 tonnes de kérosène pourraient ne pas polluer, et si tel est le cas, pourquoi sont-ils en train de concevoir des réacteurs à hydrogène à grand frais ? J’ai lu que c’était justement pour réduire la pollution...

      Pour tout le reste, je suis totalement d’accord avec toi : il va falloir faire des choix drastiques dans les années qui viennent si on veut pas disparaître.

    • JC_Lavau JC_Lavau 1er août 2018 13:40

      @Attilax : « pourquoi sont-ils en train de concevoir des réacteurs à hydrogène », pour faire une annonce. Rien de plus.

      Et tu gobes...


    • JC_Lavau JC_Lavau 1er août 2018 14:37

      Ouam répète « polluants, pollution, sur la tête, ils ». Mais jamais il n’accepte de devenir assez adulte pour se lexicaliser. Accepter des définitions fixes et contractuelles, indépendantes de son état hormonal du moment.

      Moi j’ai précisé : les imbrûlés, les suies.
      Lui n’a jamais accepté de préciser ce qu’il entend. Et un paranoïaque caractérisé comme Marc Filtermnan non plus n’acceptera jamais de se lexicaliser.
      Pour ce genre de malades, les mots de la langue française ne sont tolérés que comme sagaies à envoyer dans la poitrine des Zautres, les koufars, les incroyants, et pour épouvanter les crédules.
       
      Ma chaudière à gaz pollue, en ce sens que la combustion n’y est jamais 100 % parfaite, il y a toujours quelques ppm de monoxyde de carbone dans l’échappement. Aussi c’est contrôlé tous les ans.
      Il y a des entreprises qui ne font QUE des brûleurs, depuis plus d’un demi-siècle. Donc ils ont des acheteurs industriels satisfaits depuis tout ce temps, de taille à mesurer les profits réalisés dans les améliorations aux rendements de combustion.

      Sur Vaulx en Velin nord, une seule centrale de chauffage alimente tout les quartiers des HLM en eau chaude et en chauffage. Mes compliments aux acheteurs et aux ouvriers de maintenance : son échappement est toujours propre.
       
      Quand je compare la suie qui suivait les turbo-réacteurs des années cinquante, à celles des moteurs d’à présent, je trouve évident que les chambres de combustion ont été amplement améliorées. On pourrait rêver d’améliorer encore davantage.

      Seulement voilà : moi j’ai accepté de préciser et délimiter quoi est pollution.
      Il est vrai que j’ai oublié des éléments encore plus minoritaires : de l’huile de lubrification des roulements et paliers, des particules métalliques d’usure, de la poussière d’oxydes probablement aussi.

    • Attilax Attilax 1er août 2018 15:11

      @JC_Lavau


      Quand vous n’insultez pas, vous expliquez bien smiley

      Là je tombe d’accord avec vous : on est obligé de « polluer » pour produire ou transformer de l’énergie. La question est de savoir choisir ses polluants pour en prendre le moins possible dans la gueule par la suite.

      Pour l’aspect lexical, vous avez raison dans l’absolu mais vous ne pouvez pas demander à tout le monde d’être spécialiste et expert en tout. Je vous dis depuis le début que je n’ai pas les bases pour comprendre ce que vous dites, il faut « vulgariser » comme Ouam et vous l’avez fait à la fin, là je pige. Je suis ignare dans le domaine, certes, mais un peu de bon sens allié à quelques explications peuvent suffire, pas besoin d’avoir fait une thèse...

      Et contrairement à ce que vous dites, je ne fais pas partie de « la secte », j’aime garder l’esprit ouvert à toute possibilité, justement car je n’ai aucune certitude arrêtée en ce domaine.

      Tous les raisonnements construits et étayés m’intéressent, surtout s’ils sont aux antipodes de ce que je pense, c’est généralement là qu’on est le plus surpris...

      Allez, je remets un coup de George, il vous plaira je pense :


    • JC_Lavau JC_Lavau 1er août 2018 18:56

      @Attilax. Quand j’habitais Grenoble, au 9 étage, les sommets des autres immeubles ressemblaient à des superstructures de cuirassés, et leurs cheminées sentaient mauvais : le souffre dans le mazout des chaufferies.


      Sensiblement la même odeur que celle des 141R, à mazout.
      Les locomotives à charbon, et les navires à charbon de la bataille du Jutland non plus ne sentaient pas bon. Essentiellement le soufre.

      Quand j’étais minot, le kilomètre autour des cimenteries du Fontanil était couvert de poussière gris clair. Tandis qu’en 1971, la cimenterie de Limay mettait en route le dépousséreur électrostatique, et le souci venait de ce que ces poussières étaient riches en sodium et potassium, et réinjectées, perturbaient la fusion et la qualité du klinker. En trente ans, les possibilités technologiques avaient bien évolué.

      Même époque, par vent de Sud, tout Grenoble maugréait « Ça sent la viscose », c’est à dire l’acide acétique. Depuis, l’industrie chimique de Pont de Claix a été réorientée.


      Jamais je n’ai lu les zécolos si sensibles s’inquiéter des bronches ni des poumons des combattants de Syrie, ni des civils d’Ukraïne, devant les échappements noirs de suie de blindés en grand manque d’injecteurs neufs et de pompes d’injection refaites ou changées. Boâf ! C’est rien que des Untermesnchen slaves et des bougnoules...
       
      On ne les voit pas non plus s’indigner des conditions de vie et de mort des ouvriers de teintureries chinoises, ni des autres riverains. Boâf ! Rien que des chinetoques...

      Ni des silicoses des ouvriers turcs qui font des jeans artistiquement usés. Boâf ! Rien que des prolétaires...

      Pour faire du cuivre ou du zinc, presque toujours il faut griller des sulfures. Il part où le SO_2 ?
      Colette Magny, dans la Complainte du Nord chantait :
      « L’usine de zinc des Asturies
      Dégage une fumée qui fait tout mourir ! »
      On a vu des usines immondes en Roumanie, lors de la chute du régime Ceaucescu. Elle vous dit ce que c’est devenu, l’industrie lourde roumaine, la presse aux ordres ? S’en fout, ses marionnettistes n’ont pas besoin que vous fussiez informés.

      De nos jours la presse aux ordres vous serine que le dioxyde de carbone est devenu LA pollution, qui va faire des bouleversemengs climatiques que l’éruption du Vésuve, c’était de la rigolade en comparaisong... Et vous la croyez...

    • hervepasgrave hervepasgrave 1er août 2018 20:23

      @JC_Lavau
      Bonjour tu as l’art de tout mélanger pour obtenir gain de cause !! tu es malin l’homoélectronicus.Mais je suis obligé de dire que les écolos ne se penchent pas sur les pollutions du aux guerres et encore moins sur la radio-activité et les effets a long terme etc..Mais comme yanleroc te le répète et les quadrillages ? Tu es payé combien ? Quels sont les intérêts que tu défends pour te défiler.Nous montres tu là tes limites scientifiques ,tes connaissances ? ou te faut-il faire une mise à jour ? N’as tu pas d’opinions personnels ? Je le sais cela serait risqué !


    • Attilax Attilax 1er août 2018 21:22

      @JC_Lavau


      Je ne « crois » à rien. J’écoute. Certains disent ci, d’autres ça, tous « experts ». Moi j’en sais rien, mais je constate une nette raréfaction du vivant par rapport à mon enfance, et apparemment ça s’accélère si j’en crois l’absence de bestioles dans ma cour cette année et les différents rapports scientifiques qui nous mettent en garde. Il y a aussi l’Office mondial de la Pêche qui annonce qu’il n’y aura plus de poissons dans la mer d’ici 20 ans, et ce ne sont pas des écolos, eux...

      L’arnaque au Co2 du GIEC ne me touche guère : sans Co2 il n’y aurait pas de vie et il y a des exemples dans l’histoire de la terre de périodes beaucoup plus froide avec plus de beaucoup plus de Co2, donc... bof.

      En revanche, nul doute que nous pourrissons la terre en profondeur un peu partout, en temps de paix comme en temps de guerre. Les zones contaminées sont légions, des océans de plastique jusqu’aux montagnes laotiennes rasées par l’agent orange américain, de Fukushima aux côtes bretonnes couvertes de mazout, des boues rouges de Marseille jusqu’à l’assèchement de la mer d’Aral, de Tchernobyl aux terres rendues stériles par l’utilisation forcenée de pesticides en tous genre. Il est incontestable que l’Homme transforme durablement les écosystèmes, souvent pour le pire, et qu’il faudrait changer notre mode de fonctionnement pendant qu’on peut encore.

    • JC_Lavau JC_Lavau 1er août 2018 22:58

      @hervepasgrave. Avant, tu avait seulement prouvé que tu es très très confus. Aujourd’hui tu viens de prouver que tu es aussi malveillant et paranoïaque. Citation : « Tu es payé combien ? Quels sont les intérêts que tu défends ».


Réagir