Commentaire de Michael Gulaputih
sur Où il est question de souvenirs de jeunesse, de ralentisseurs et de démographie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Michael Gulaputih Michael Gulaputih 18 août 2018 16:53

@Macondo


Pour expliquer un raisonnement j’aime bien aller aux limites.
  • Supposons que nous sommes les deux seuls survivants sur Terre. La logique voudrait que l’on s’entraide en totale égalité, chacun a trop besoin de l’autre pour gruger.
  • Passons à 10. Il va bien y en avoir un pour jouer au petit chef. Ok laissons-le mais qu’il fasse le boulot et bien. Et pas plus de deux sangliers en plus que les autres par an !
  • Sautons les étapes et allons à 1 million. Là, la soustraction de la richesse par le 1% augmente plus vite que par une loi proportionnelle (un truc du genre exponentielle).
Parmi toutes ces étapes puisqu’on ne parviendra jamais à empêcher ce 1% d’exister et donc de nous tondre, que préférez-vous : être tondu à 10% et vivre comme au Moyen-Age ou l’être à 50% et vivre maintenant ?


Voir ce commentaire dans son contexte