Commentaire de Jean Keim
sur Gaïa


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Keim Jean Keim 12 novembre 2018 15:43

L’article s’adresse en premier lieu à des gens pouvant envisager qu’il puisse y avoir des connexions subtiles autres que conventionnelles donc mesurables entre notre planètes et ses constituants, notamment les êtres vivants qu’elle héberge et nourrit, la biologie en particulier et la science moderne en général n’explorent pas officiellement le monde sous cet angle.

Le cancer est un message, je crois que c’est ce que vous dites également, qui nous alerte que nous nous écartons d’un mode de vie naturel, les causes peuvent psychiques et/ ou somatiques, la dépression également mais elle est plus orientée sur l’esprit, le cancer comme la dépressions sont des manifestations saines d’un organisme encore naturellement vivant.

La seule façon de changer de cap est de devenir des êtres humains sains d’esprit, « humain » et « sain d’esprit » sont des vocables redondants, seul un être de notre espèce sain d’esprit peut être qualifié d’humain. Un être véritablement humain à une conscience qui influence sainement les autres consciences, dans ce contexte le monde n’est pas figé dans un modèle sclérosé, un tel monde n’est pas inféodé à une idéologie, il est adaptatif mais dans le respect de l’environnement, p. ex. jamais un être humain n’acceptera d’exploiter son prochain, de saccager son habitat pour le profit ou toute autre raison, d’oeuvrer de qq. formes que ce soit pour la guerre...


Voir ce commentaire dans son contexte