Commentaire de François Pignon
sur Edgar Morin et les Gilets Jaunes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Arthur S François Pignon 26 décembre 2018 08:34

Les seigneurs du monde d’avant la mondialisation, facebook et l’UE avaient compris que la meute qui leur servait pour la chasse à cour avait besoin d’être nourrie, soignée et qu’au moment de la curée, il fallait leur jeter les bas morceaux pour garder les cuissots.

Les seigneurs du monde connecté ont transformé la meute en auto-entrepreneurs qu’ils ont mis en concurrence avec des équipages et des chiens errants des principautés voisines.

Alors, les chiens galeux sont redevenus des loups. La trace du collier s’efface et ils redécouvrent le plaisir de hurler aux nuits de pleine lune.


Voir ce commentaire dans son contexte