Commentaire de Attila
sur Élysée : « Les rats quittent le navire »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Attila Attila 6 janvier 06:04

@Eric F
« Mais les gouvernants ont eu le dernier mot, le « plan B » a été de leur côté par le traité de Lisbonne »
Et surtout grâce à la procédure du Congrès qui permet de modifier la Constitution dans le dos du peuple français.

.


Voir ce commentaire dans son contexte