samedi 5 janvier - par Fergus

Élysée : « Les rats quittent le navire »

« Les rats quittent le navire », telle est l’affirmation que l’on peut entendre ici et là depuis l’annonce du départ de la « plume » d’Emmanuel Macron...

L’annonce, il y a quarante-huit heures, du prochain départ de Sylvain Fort, directeur de la Communication et des Relations avec la presse de l’Élysée a fait d’autant plus de bruit dans les rédactions que cet « ami de la première heure » était la « plume » du président de la République. Sylvain Fort – 300 discours durant la campagne puis dans le cadre de la mandature ! – a notamment rédigé le contenu de plusieurs interventions très remarquées d’Emmanuel Macron ; parmi elles, le discours qu’avait prononcé le chef de l’État en hommage au commandant Arnaud Beltrame, décédé lors de l’attaque terroriste du 23 mars 2018 à Trèbes, et celui que le président a adressé aux catholiques de France le 10 avril de la même année.

Officiellement, Sylvain Fort quitte un poste qu’il juge « chronophage » pour s’orienter vers d’autres activités professionnelles et se consacrer à sa famille, ce qui est parfaitement compréhensible quand on sait à quel point tenir un rôle de premier plan dans le staff élyséen est peu compatible avec une vie familiale épanouie eu égard à la disponibilité de tous les instants qu’induit la fonction. Ce départ n’en est pas moins étonnant au moment où la Macronie, déstabilisée par les développements de l’affaire Benalla et plus encore par l’émergence du très populaire mouvement des Gilets jaunes, vacille sur ses bases et place le président en situation de gouvernance précaire.

Si l’on en croit l’éditorialiste Michaël Darmon (Europe 1), Emmanuel Macron a très mal pris l’annonce de ce départ et tout fait pour inciter des amis communs à faire pression sur Sylvain Fort pour qu’il revienne sur sa décision. En vain ! La décision semble « irrévocable ». Un départ d’autant plus ennuyeux qu’il n’est pas le premier : d’autres conseillers moins connus ont déjà quitté l’Élysée, à l’image de Stéphane Séjourné qui reste certes en responsabilité à LREM, mais hors de la ruche présidentielle, ou de Barbara Frugier, conseillère communication à l’international.

Il y a encore plus préoccupant pour le monarque. Au départ imminent de Sylvain Fort devrait en effet très vite s’ajouter celui d’Ismaël Emelien, « conseiller spécial » d’Emmanuel Macron et membre du « premier cercle ». Cerise amère sur le gâteau, on parle même avec de plus en plus d’insistance dans les rédactions du prochain départ de l’une des pièces maîtresses du Château : le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, que certains éditorialistes n’hésitent pas à qualifier de « clé de voûte » du système élyséen. Deux départs qui seraient liés à des ennuis judiciaires, pour le premier dans le cadre de l’affaire Benalla, pour le second en raison de possibles conflits d’intérêts avec la société MSC Cruises.

Où s’arrêtera l’hémorragie ? Nul ne le sait. Mais le départ annoncé de Sylvain Fort et celui, probable, d’Alexis Kohler sont à l’évidence de très mauvais signaux donnés au pays alors qu’Emmanuel Macron tente de reprendre la main. On ne perd pas impunément de telles « pointures » du dispositif présidentiel sans que cela n’affecte le fonctionnement de la présidence ! Nul doute pourtant que Sylvain Fort, passionné d’opéra et auteur d’une remarquable biographie d’Herbert von Karajan devrait, dans quelques jours, pousser un soupir de soulagement en passant le portail de l’Élysée : mieux vaut fréquenter Mozart et Verdi que les crabes qui s’agitent dans le bocal de la rue du Faubourg Saint-Honoré !



120 réactions


  • JL JL 5 janvier 09:05

    Bonjour Fergus,

     

    ’’mieux vaut fréquenter Mozart et Verdi que les crabes qui s’agitent dans le bocal de la rue du Faubourg Saint-Honoré ! ’’

     

    Ouais ...

    « Si l’éthique était source de profit, ce serait formidable : on n’aurait plus besoin de travailler, plus besoin d’entreprises, plus besoin du capitalisme – les bons sentiments suffiraient. Si l’économie était morale, ce serait formidable : on n’aurait plus besoin ni d’État ni de vertu – le marché suffirait. Mais cela n’est pas…. C’est parce que l’économie n’est pas plus morale que la morale n’est lucrative – distinction des ordres – que nous avons besoin des deux. Et c’est parce qu’elles ne suffisent ni l’une ni l’autre que nous avons besoin, tous, de politique. » André Comte-sponville ( « Le Capitalisme est-il moral ? »)


  • gruni gruni 5 janvier 09:07

    Bonjour Fergus

    Peut-être que l’ancienne plume de Sarkozy, un certain Guaino, pourrait remplacer Sylvain Fort. J’ai même entendu que Sarko serait disponible si Macron n’était plus en mesure de gouverner. smiley


    • Fergus Fergus 5 janvier 09:51

      Bonjour, gruni

      Je ne crois pas qu’après avoir choisi Scylla en 2017 les électeurs soient disposés à revenir à Charybde.


    • Croa Croa 5 janvier 19:11

      À Gruni & Fergus,
      D’après certaines rumeurs y aurait aussi Juppé qui se préparerait...
      Si l’oligarchie n’a pas mieux que ceux-là en réserve 2019 se présente bien vu que Macron est déjà grillé  smiley smiley smiley smiley 


    • Fergus Fergus 5 janvier 19:17

      Bonsoir, Croa

      Je doute que Juppé (73 ans) soit encore sur les rangs pour postuler à la présidence. Mais son départ de LR et ses messages de soutien à Macron en font un possible recours pour Matignon ou pour un grand ministère d’Etat.

      Quant à affirmer que « Macron est déjà grillé », attendons de voir la suite des événements et les résultats des Européennes. La vie politique est parfois très surprenante.


    • juan 6 janvier 05:54

      @gruni Ah, non, surtout pas ça, pour le coup ce serait l’électorat qui passerait pour un ramolli du bulbe. J’ai une autre idée, c’est que les pourris qui ont savonné la planche à Fillon, fassent amande honorable et avouent que ce n’est pas pire que avoir simplement été soupçonné de prise d’intérêts -blanchi- dans une affaire de mutuelle... Bref, nous aurions là une personne qui a l’expérience et moins habité que le locataire prestidigitateur actuel.


    • Fergus Fergus 6 janvier 09:12

      Bonjour, juan

      A l’évidence, « les pourris qui ont savonné la planche à Fillon » sont à rechercher dans les rangs de LR. Et grâce à eux, nous avons évité la honte d’un escroc à la tête de l’Etat.

      Mais en réalité, le principal artisan de la déconfiture de LR a été... Sarkozy ! C’est lui qui, jusqu’au bout, s’est opposé au débranchement de Fillon pour soutenir un Juppé qui aurait gagné très facilement cette élection. Et cela même quand il est devenu évident que le parti allait dans le mur, au point que début mars Fillon était prêt à renoncer si les caciques de LR le lui avaient demandé.

      La raison profonde de ce naufrage : la haine de Sarkozy pour Juppé !!!


  • Arthur S François Pignon 5 janvier 09:23

    Les deux gros rats sont déjà partis : le premier a retrouvé son fromage à lyon et l’autre repeint en vert ses cosmétiques à l’huile de palme.

    Les allées-venues actuelles des passagers de la croisière qui n’amuse que le capitaine d’opérette ne sont que des manœuvres de l’entraîneur discret qui, depuis le banc de touche, fait entrer et sortir les virtuoses du dribble, du tir au but et du petit pont pour cette partie de foot en pleine mer. Les escales tu paquebot France est une occasion de renouveler les attaquants qui fatiguent vite. 


    • Arthur S François Pignon 5 janvier 09:28

      @François Pignon

      merci de passer sur le fôtes d’ortograf et de grandmère...


    • Fergus Fergus 5 janvier 09:53

      Bonjour, François Pignon

      Pas facile de gagner des parties quand le « coach » est déboussolé !


    • Odin Odin 5 janvier 11:38

      @Fergus

      Bonjour,

      « Pas facile de gagner des parties quand le « coach » est déboussolé ! »

      Les réels propriétaires du club France peuvent changer de « coach » quand ils le veulent si le retour financier n’est pas à la hauteur. .

      https://www.zeit-fragen.ch/fr/editions/2018/n-2930-27-decembre-2018/envers-qui-emmanuel-macron-est-il-debiteur.html

       


    • Fergus Fergus 5 janvier 12:01

      Bonjour, Odin

      Jusqu’au jour où les électeurs cesseront d’être les complices plus ou moins volontaires de cette farce politique si souvent jouée que l’on en connaît toutes les répliques. Hélas ! nous prenons de l’âge et rien ne change vraiment...


    • pemile pemile 5 janvier 12:11

      @Fergus "Jusqu’au jour où les électeurs cesseront d’être les complices plus ou moins volontaires de cette farce politique si souvent jouée que l’on en connaît toutes les répliques« 

      Il faudrait pour cela que les médias délivrent une information moins »contrainte« par les lobbys ? Moins »réductrice" du temps de cerveau disponible ?


    • Fergus Fergus 5 janvier 13:09

      Bonjour, pemile

      Soyons objectifs : nous sommes collectivement assez veules, et c’est là qu’est le problème, pas dans les médias à mon avis.

      A cet égard, j’en reviens toujours au référendum sur le projet de traité constitutionnel européen de 2005 : jamais il n’avait existé un tel matraquage médiatique ! Durant des mois, la grande majorité des médias mainstream a ouvertement  et parfois avec agressivité fait campagne pour le OUI. Or, c’est le NON qui l’a nettement emporté.

      Ce scrutin a démontré que, lorsqu’ils en ont la volonté, les Français savent se démarquer de la doxa dominante !


    • Eric F Eric F 5 janvier 14:28

      @Fergus
      "Jusqu’au jour où les électeurs cesseront d’être les complices

      ...« 
      Les électeurs votent en fonction de l’ »offre« politique, et en France l’éventail de choix est large, bien que le plateau ne soit pas de toute première qualité il faut le reconaitre. Faute de »meilleur choix« ils optent au premier tour pour le plus proche de leur sensibilité (d’où une inéluctable dispersion), et au second tour pour le moins mauvais choix ou la le refus de cautionner les finalistes (blanc, nul, abstention). Pour ce dernier cas, il pourrait y avoir introduction d’un »vote blanc révocatoire« (nouveau scrutin avec d’autres candidats s’il est majoritaire), mais tôt ou tard, il faudra bien opter pour un compromis.
      Macron avait laissé entrevoir un »renouveau« , certains s’y sont laissé prendre, mais en fait il était le candidat le plus représentatif du »système« mondialo-euro-libéral.
      Quel aurait été »le bon choix« , difficile à dire, mais en tout cas la primaire de droite comme la primaire socialiste on fait l’une et l’autre surgir un perdant, et les candidats plus radicaux ne pouvaient par nature pas »ratisser large« . La »dynamique" par défaut a servi le plus jeune candidat élu par les plus vieux électeurs (nostalgiques de Lecanuet, apparemment smiley )


    • HELIOS HELIOS 5 janvier 14:51

      @Odin

      ... pt... -a propos de votre lien- c’est extrêmement intéressant, séduisant même au point qu’on se demande comment ce genre d’information peut-il être si « discret » et ne pas apparaitre partout ? 

      La question suivante et fortement liée, est : quel crédit peut on apporter au contenu de ce document... dans son ensemble, bien sûr et dans chaque élément d’information qui le constitue ?

      Parce qu’au final, et surtout à propos de l’OTAN, rien que ça est suffisant pour traduire , au moins les 3 derniers présidents de la république devant des cours de « justice » et -pour le moins- les embastiller jusqu’à ce que mort s’ensuive !

       et détail qui n’a rien à voir, mais significatif, vu d’où je suis, ils ne pourraient plus montrer un centimètre de leur peau à l’air libre sans en prendre une pour clore le débat... l’humanité a quand même une limite face à la malfaisance, la « raison d’état » qu’on semble oublier reste une des cardinalités sociales et humaines.
      Peut-être que la perte de notre souveraineté y est pour quelque chose....

      Sujet beaucoup plus léger...

      BONNE ANNÉE A TOUS
      Santiago, le 5 janvier 2019


    • Eric F Eric F 5 janvier 14:52

      @Fergus
      tout à fait d’accord avec ce que vous avez écrit quant au referendum de 2005, grâce à internet , c’est la première fois qu’il y a eu vrai débat national au niveau des citoyens, et on a vu qu’ils ne se sont pas laissé hypnotiser, je pense même que les ficelles de la manipulations médiatiques étaient tellement grosse qu’elles ont eu l’effet inverse. Mais les gouvernants ont eu le dernier mot, le « plan B » a été de leur côté par le traité de Lisbonne.


    • Fergus Fergus 5 janvier 15:40

      Bonjour, Eric F

      « les gouvernants ont eu le dernier mot, le « plan B » a été de leur côté par le traité de Lisbonne »

      Un plan B qui n’en était pas vraiment un, les rares modifications par rapport au texte initial portant sur des points dérisoires. 

      Mais cela a  hélas ! semblé suffire pour endormir les Français qui ne se sont quasiment pas mobilisés pour empêcher le vote de ratification par la voie du Congrès.


    • Eric F Eric F 5 janvier 18:42

      @Fergus
      en effet, c’est ce que je voulais dire : leur « plan B » a été un autre moyen de ratifier le même contenu, et non pas une renégociation comme préconisaient les défenseurs du « non »


    • Croa Croa 5 janvier 19:23

      À Odin 
      Blanquer prochain candidat de l’oligarchie pour remplacer Macron ?  Il sont mal !  Personne ne le connaît et on ne nous fera pas deux fois le coup Macron du candidat tout neuf, surtout en cas d’élections précipitées.


    • Odin Odin 5 janvier 20:18

      @Croa

      Bonsoir,

      Les marionnettistes ont le temps, les moyens financiers pour faire sortir de l’ombre qui ils veulent, s’il est passé par la FAF et Bilderberg entre autres, avec l’intégralité des médias pour promouvoir leur poulain, sans oublier leur pouvoir de neutraliser par la diffamation ou tout autres moyens, un candidat n’étant pas mondialiste.

      Combien d’électeurs connaissaient Micron avant 2016 ?

      Ne pas se focaliser sur Bilderberg 2018, il y a ceux de 2016 et 2017.

      Quant à une élection présidentielle anticipée, je n’y crois pas.

      Une dissolution de l’assemblée serait plus probable avec Micron toujours en poste et un 1er ministre de la nouvelle majorité.


    • Eric F Eric F 5 janvier 22:16

      @Odin
      une dissolution parait peu probable, un changement de premier ministre est par contre à peu près certain, mais il manque un candidat charismatique et compétent.


    • Attila Attila 6 janvier 06:04

      @Eric F
      « Mais les gouvernants ont eu le dernier mot, le « plan B » a été de leur côté par le traité de Lisbonne »
      Et surtout grâce à la procédure du Congrès qui permet de modifier la Constitution dans le dos du peuple français.

      .


    • Fergus Fergus 6 janvier 09:05

      Bonjour, Attila

      Ce n’est pas la procédure du Congrès qui est en cause dans le vote de 2008, mais l’ahurissante inertie des Français pour s’opposer à ce déni de leur vote de 2005 !


    • Attila Attila 6 janvier 14:50

      @Fergus
      « Une révision de la Constitution française, effectuée par la voie du Congrès le 4 février 200847, a permis la ratification du traité lui-même par la voie parlementaire le 8 février »
      Lien

      .


    • Fergus Fergus 6 janvier 15:07

      @ Attila

      Si les Français avaient manifesté une forte opposition à cette procédure, le très lâche Sarkozy aurait probablement reculé et l’Union européenne aurait été contrainte de revoir le contenu du traité dans un sens plus social. Cela n’a malheureusement pas été le cas.


    • Attila Attila 6 janvier 17:45

      @Fergus
      C’est probable. C’est un ensemble de choses qui a permit la ratification du Traité de Lisbonne.

      .


    • Ruut Ruut 8 janvier 07:20

      @pemile
      Les citoyens commences a ce détourner de ces moyens de désinformations.
      Et je suis certains que les GJ bien gazés commencent a le comprendre lorsqu’ils constatent ce qui ce dit a la Tv et ce qu’ils ont vécus IRL.


  • Les rats quittent le navire....

    étonnant !

    Benalla reste avec ses passeports diplo. Un point c’est tout !

    Macron s’en va ??.

    Philippe Hababou Solomon, Meyer Habib sont pressentis pour exfiltrer Macron vers Las Vegas .... 

    Qui va gouverner . ? Le baltringue de Sarkozy et ses casseroles .....

     smiley



    • Arthur S François Pignon 5 janvier 09:53

      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

      qui va gouverner ?

      le Medef et Henri de La Croix de Castries, comme d’hab, peu importe la marionnette vedette 


    • Fergus Fergus 5 janvier 09:58

      Bonjour, SPQR Sono Pazzi Questi Romani

      On n’en est fort heureusement pas au retour de Sarkozy, et  à mon avis ce ne serait pas accepté par les électeurs.


    • Odin Odin 5 janvier 12:19

      @François Pignon
      Bonjour,

      Vous avez entièrement raison. La France pourrait se relever si les électeurs connaissaient certaines réalités sur les marionnettistes et notamment sur ce Henri de La Croix de Castries ancien PDG d’AXA, pour les mutuelles qui remplaceront la Sécu. et les retraites par capitalisation à la place de celles par répartition etc.. de plus, cerise sur le gâteau, président du groupe Bilderberg.

      Pour trouver le successeur du Micron, un regard sur les précédentes réunions est nécessaire, comme celle de 2018 à Turin par exemple, avec :

      Azoulay Audrey, proche du Parti socialiste, ancienne ministre de la Culture de François Hollande

      Barbizet Patricia, directrice générale d’Artémis, ancienne Young Leader, promotion 1994

      Blanquer Jean-Michel, ministre de l’Éducation nationale

      Bouverot Anne, entreprise Morpho (entreprise française de sécurité numérique spécialisée dans la biométrie, l’identification et l’authentification, la sécurité digitale, l’analyse de données et de vidéos)

      De Castries Henri, Institut Montaigne, ancien Young Leader, promotion 1994

      Cazeneuve Bernard, Parti socialiste, ancien Premier ministre

      Émié Bernard, directeur de la DGSE

      Patino Bruno, ancien vice-président du groupe Le Monde, ancien directeur général de France Télévisions, directeur éditorial d’Arte

      Pouyanné Patrick, ancien directeur de cabinet de François Fillon, patron de Total


  • Giordano Bruno 5 janvier 09:46

    Il est tout de même sidérant d’oser prétendre à la présidence de la République en s’estimant incapable d’écrire ou d’improviser soi-même ses discours comme les rhéteurs d’antan. Quelle incompétence ! Ces personnes sont tout sauf des élites.


    • Fergus Fergus 5 janvier 10:02

      Bonjour, Giordano Bruno

      Là, vous faites un mauvais procès : tous les présidents depuis Pompidou et la concentration progressive croissante des pouvoirs à l’Elysée ont eu recours à des « plumes » pour rédiger leurs discours. Cela n’a rien d’anormal, eu égard au peu de temps disponible. Et Macron est parfaitement capable de rédiger lui-même ses textes.


    • Fergus Fergus 5 janvier 11:08

      Bonjour, Self con troll

      C’est probablement Fort qui a écrit ce discours. Mais peu importe qui écrit un discours, c’est à celui qui le prononce de l’assumer. 


    • Giordano Bruno 5 janvier 12:42

      @Fergus
      Vous aurez remarqué que je n’ai pas cité Macron. Mon jugement porte sur tous les hommes politiques passés, présents et avenir qui ont besoin d’un nègre pour s’exprimer. Je trouve cela d’une grande indigence intellectuelle. La parole doit être le reflet de la pensée. Si l’on a du mal à s’exprimer, c’est qu’on a du mal à penser.

      S’exprimer correctement ne demande pas un temps énorme pour peu que :
      l’on sache naturellement s’exprimer avec facilité ;
      l’on ait des idées claires ;
      — l’on ne cherche pas à enfumer son auditoire.

      Ce sont des qualités que l’on est en droit d’attendre d’un Président de la République.

      S’ils accédaient au pouvoir, je n’imagine pas des hommes tels que Alain Soral, Frédéric Lordon ou François Asselineau se faire écrire leurs textes.


    • François Vesin François Vesin 5 janvier 13:15

      @Fergus
      « Et Macron est parfaitement capable de rédiger lui-même ses textes  »

      Quoi qu’il fasse, il y aura toujours
      une vieille retraitée
      de l’éducation nationale
      pour lui mettre 20 / 20
      parce que c’est « son » projeeeeeeeeeeeeeeeet


    • izarn izarn 5 janvier 13:19

      @Giordano Bruno
      Il faut aussi avoir des références historiques.
      On a l’impression qu’après sciencespo, c’est « table rase du passé »...
      Mais c’est normal, le capitalisme globalisé a décidé depuis 1991 de réécrire l’Histoire à sa gloire définitive : La fin de l’Histoire !
      Et aussi : « Il n’y a pas de culture française. »
      Parole historique de E. Macron. Comme quoi !


    • Fergus Fergus 5 janvier 13:20

      @ Giordano Bruno

      « La parole doit être le reflet de la pensée »

      C’est ce qui se passe avec les « nègres » politiques : ils savent très exactement quelle coloration donner aux discours qu’ils sont en charge de rédiger pour qu’ils collent à la personnalité de ceux qui les prononcent. Ce n’est d’ailleurs pas propre à la politique, on trouve la même chose dans les grandes entreprises. 

      Vous parlez d’Asselineau. Mauvaise pioche ! Il est précisément l’exemple de l’homme politique inaudible. Pourquoi ? Parce que son discours est par trop caricatural et surtout beaucoup trop technocratique pour « imprimer » dans l’opinion. Et c’est pourquoi, contrairement à ce qu’espéraient les militants de l’UPR, il s’est lamentablement planté durant le débat du 1er tour de la présidentielle !


    • Fergus Fergus 5 janvier 13:41

      Bonjour, François Vesin

      Je ne vois pas du tout à qui vous faites allusion. smiley


    • Croa Croa 5 janvier 19:54

      À Giordano Bruno,
      En ce qui concerne les Vœux de Macron, ça m’étonnerait qu’il ait fait appel à une « plume » ! Un truc aussi médiocre tout en langue de bois ou presque c’est forcément du Macron tout chié (mais je peux me tromper.)


  • baldis30 5 janvier 10:36

    à l’auteur

     bonjour et meilleurs vœux

    avec cela je bondis

    « Nul doute pourtant que Sylvain Fort, passionné d’opéra et auteur d’une remarquable biographie d’Herbert von Karajan devrait, dans quelques jours, pousser un soupir de soulagement en passant le portail de l’Élysée : mieux vaut fréquenter Mozart et Verdi que les crabes  »

     Quel mélange de noms tout à fait mal-à-propos ... déjà le sujet de la biographie est une indication majeure ... de très mauvais choix disons social pour ne pas aller plus loin ... Evidemment s’attendre de la part d’un tel personnage qu’il écrivît la biographie de Claudio Abbado ... ce fût un mi-racle, voire un racle complet... ! Asinus asinum fricat .... Quant à fréquenter Mozart ou Verdi de la part d’un marcheur on sombrerait dans le ridicule... Pour le premier on rappellera que REICHA, oui le TRES GRAND REICHA n’en déplaise à beaucoup, disait de l’enrichissement par la musique que Mozart est mort pauvre... Quant à Verdi il y a longtemps qu’il est catalogué, le chœur des esclaves de Nabucco constituant un ralliement, exactement comme le duo Giorgio-Ricardo de « I puritani » ( Bellini) que vous avez certainement chanté avec des paroles propres à l’artilleur dune ville de l’est...

    Et que dire de ce musicien du XIXème siècle qui vint à Lyon donner deux concerts au profit des canuts ... la mémoire lyonnaise n’a pas failli ... cherchez donc une rue Franz Liszt dans l’agglomération ... je n’en ai pas encore trouvé une même dans les municipalités dites populaires ....

    Si vous choisissez vos musiciens ... ne tapez pas à côté de la plaque !


    • Fergus Fergus 5 janvier 11:27

      Bonjour, baldis30

      Franchement, je ne comprends pas grand chose à ce commentaire.

      Pour ce qui est de Reicha  Anton de son prénom —, il s’agit d’un compositeur que j’apprécie et que je regrette de n’avoir pas cité dans cet article : Le siècle d’or de la musique tchèque.

      Meilleurs voeux également !


    • baldis30 5 janvier 21:46

      @Fergus

       bonsoir ..

      rien compris .... ?

      qui a eu plusieurs cartes chez adolf

       qui est venu soutenir les canuts avec son argent et à chaque ville traversée dans ses voyages donnait un concert au profit des hôpitaux ..

       quel est le deuxième hymne italien ? et qui sonna les espérances de berlussolini lors d’une représentation à Rome avec discours de Muti ... certes mon commentaire implique un peu de réflexion mais chaque nom cité à un poids politique ou social important ... . Dans un sens ou dans un autre ..


  • Je suis dégouté, mon choix est fait et définitif...

    A la prochaine élection présidentielle je vote pour ...Georges ABITBOL...

     smiley

  • captain beefheart 5 janvier 12:36

    Bonjour Fergus,merci de m’avoir communiqué le nom de ce maître ès paroles creuses,qui écrivait les tas de mensonges que prononçait m. le président à droite ,à gauche ,à l’endroit et à l’envers.Donc les petits mots haineux envers le peuple de France ,souvent prononcés à l’étranger,ça c’était le président ou sa plume ?


    • Fergus Fergus 5 janvier 13:25

      Bonjour, captain beefheart

      « les petits mots haineux envers le peuple de France ,souvent prononcés à l’étranger,ça c’était le président ou sa plume »

      Je ne dirais pas « haineux », mais plutôt condescendants, voire méprisants, autrement dit empreints d’une ségrégation de classe.

      Comme je l’ai écrit plus haut, peu importe que certaines de ces interventions aient été rédigées par Fort, le seul responsable en est celui qui les a prononcées et doit par conséquence les assumer.


  • izarn izarn 5 janvier 13:13

    Il est aussi possible que le Fort n’ai pas voulu écrire des discours martiaux :

    « Goebbels ? Moi jamais ! »

    Jupiter se changeant en Mars...Contre le peuple.

    Une fois que Merkel sera partie, Macron se retrouvera tout seul avec son euro qui lui ordonne toujours de plus en plus d’austérité...

    Aprés Mars, Erèbe ? (Dieu des ténèbres)

    EU= Erèbe Uni...

     smiley


    • Fergus Fergus 5 janvier 13:26

      Bonjour, izarn

      Vous aurez du mal à me convaincre sur l’euro : j’en suis un partisan convaincu. Encore faudrait-il qu’il cesse d’être un vassal du mark !


  • michelm michelm 5 janvier 14:15

    Après avoir écrit cette phrase, et rien que cette phrase : « Les rats quittent le navire » sur RT, suite au départ de ce type, mon message a été effacé. Certains médias qui se la jouent « dissidence » ne sont que des attrape-nigauds.

    Pour le reste, quelle est la goutte d’eau qui fera sombrer ce gouvernement, et le système politique qui va avec ? Après celle qui a vu se lever la « contestation jaune », ce serait bien qu’il y en ai une qui permettre d’emporter cette corruption étatique qu’est devenu la 5ème république française.

    Au secours !!!


    • Fergus Fergus 5 janvier 15:51

      Bonjour, michelm

      La période est aux incertitudes politiques. Par conséquent, tout peut arriver, de la poursuite  voire de l’accentuation  des mouvements de rébellion populaire au retour à politique néolibérale une fois l’orage passé.

      Il est à souhaiter que, dans l’optique des Européennes, le regain de l’intérêt populaire pour la politique engendré par le mouvement des Gilets jaunes maintienne la mobilisation des Français et permette un débat sans tabou sur tous les sujets.


    • Odin Odin 5 janvier 19:37

      @michelm

      « Certains médias qui se la jouent « dissidence » ne sont que des attrape-nigauds. »

      La quasi intégralité des médias occidentaux, ainsi que les politiques, n’arrêtent pas de vilipender les médias Sputnik et RT pour que les citoyens européens n’aient pas la tentation de se rendre sur ces sites pour y trouver une information différente de la doxa mondialiste.

      Afin d’augmenter l’audience, ils ne peuvent tendre le bâton pour se faire battre et font preuve d’une rigueur, que l’on peut trouver excessive, pour prouver que les critiques sur leur professionnalisme ne sont pas fondées. Ce n’est que mon analyse. 


  • zygzornifle zygzornifle 5 janvier 14:27

    Bayrou pourra revenir et amener Juppé qui rêve de payer des cotisations chez LReM ....


    • Fergus Fergus 5 janvier 15:52

      Bonjour, zygzornifle

      Juppé et LREM sont déjà cul et chemise, même si cela ne se traduit pas encore par un rôle éminent du maire de Bordeaux dans l’organigramme du pouvoir.


  • zygzornifle zygzornifle 5 janvier 14:29

    Tout le fromage as t’il été grignoté pour que les rats se taillent ?


  • Eric F Eric F 5 janvier 14:45

    Certains des tout premiers discours de Macron étaient bien écrits, si ce n’est l’absence de plan, certaines redondances et longueurs. Mais il ne reste désormais que les longueurs, de telle sorte qu’à la fin, on n’a rien retenu de ce qu’il a dit, sauf une ou deux formules mal inspirées. Le discours du 9 Décembre a été une exception puisqu’il contenait de vraies annonces -quoique floues comme on l’a vu par la suite-, mais il débutait par une réprimande et des arguties pour ne pas perdre la face, ce en quoi il a fait perdre une grande partie du bénéfice de l’annonce, c’est bien la peine d’avoir des communicants professionnels pour des erreurs aussi basiques.


    • Fergus Fergus 5 janvier 15:58

      @ Eric F

      Le problème du discours des voeux vient du fait qu’après celui du 9 décembre, Macron s’est gardé d’en dire trop pour éviter toute nouvelle polémique. Bref, il nous a livré une allocution en pure langue de bois tout droit héritée de l’« ancien monde ».


  • ETTORE ETTORE 5 janvier 15:04

    C’est le bal des opportunistes qui se délite !

    Coups après coups, les serres de tout ce beau monde, qui agrippaient le radeau Macron, lâchent les unes après les autres.

    Plus d’un, a compris que le courant porte vers les rapides, et que c’était maintenant ou jamais d’essayer de rejoindre la rive, ou de couler avec la Macronnie.

    Oui, on peut les comparer à des rats, de ceux qui viennent là, ou le fromage

    est sans partage !


    • Fergus Fergus 5 janvier 17:29

      Bonjour, ETTORE

      Les rats adorent le fromage mais apparemment moins lorsqu’il commence à sentir mauvais. Or un Benalla avancé c’est nettement plus redoutable qu’Un munster ou un époisses !


    • Fergus Fergus 5 janvier 19:04

      Que les amateurs de fromage ne s’y trompent pas : j’adore le munster et l’époisses, tout particulièrement lorsqu’ils sont avancés et dégagent un délicieux parfum.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 janvier 19:16

      @Fergus

      Un Vieux Lille avancé...pas pour les petites natures .


    • Fergus Fergus 5 janvier 19:19

      @ Aita Pea Pea

      Effectivement. Idem pour un maroilles ou un livarot !


  • Esprit Critique 5 janvier 16:56

    Il y a urgence a canonner le navire pour le couler !


    • Fergus Fergus 5 janvier 17:22

      Bonjour, Esprit Critique

      A quoi bon le canonner ? Ils sont suffisamment doués pour se saborder seuls !


  • marmor 5 janvier 16:59

    Quand je lis votre article, me viens à l’esprit le sketch du regretté Coluche qui disait qu"on s’autorise à penser, dans les milieux bien informés, qu’il serait possible que……

    C’est un peu ce que vous faites……...


    • Fergus Fergus 5 janvier 17:19

      Bonjour, marmor

      Je constate que vous vous autorisez à lire ce que je m’autorise à penser. Bienvenue à vous et meilleurs vœux !


    • marmor 5 janvier 19:14

      @Fergus
      Ben, il faut bien lire pour juger de la valeur d’un écrit ! J’ai lu et constaté que vous supputez toute une ribambelle de ragots de conciergerie, comme les milieux bien informés qui n’ont rien à dire mais qui le disent quand même , ça mange pas d’pain comme dirait mon cousin creusois ! Bonne année, bonne santé…..et ne lâchez rien ! Heureusement qu’on vous a ! allez, à tchao 


    • Fergus Fergus 5 janvier 19:22

      @ marmor

      Pas le moindre ragot ! J’ai mentionné des départs qui ont déjà eu lieu, un départ qui a été officiellement annoncé et devrait intervenir dans une dizaine de jours, et deux départs à venir, contraints par les ennuis judiciaires ! 


  • blablablietblabla blablablietblabla 5 janvier 18:56

    Le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils ne sont pas diplomate pour un sous cette équipe, au lieu de dégonfler la baudruche ils soufflent dedans.


    • Fergus Fergus 5 janvier 19:08

      Bonsoir, blablablietblabla

      « au lieu de dégonfler la baudruche ils soufflent dedans »

      Comme par exemple en faisant arrêter et placer en garde à vue le provocateur Drouet qui n’attendait que cela pour dénoncer une « police politique ». Belle faute de stratégie. Et que dire de Griveaux qui ne cesse d’alterner la matraque et la pommade. Où est la cohérence ?


    • blablablietblabla blablablietblabla 5 janvier 20:44

      @Fergus
      Salut Fergus, tout à fait .


  • BA 5 janvier 19:25

    Benjamin Griveaux évacué de ses bureaux après une intrusion violente.


    Des individus ont « défoncé la porte  » avec un engin de chantier.


    Grosse frayeur pour Benjamin Griveaux. Selon nos informations, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dû être évacué ce samedi après une intrusion dans les locaux de son secrétariat d’Etat à Paris.


    Selon un témoin présent sur place, «  vers 16h30, une quinzaine de personnes, certaines habillées en noir, d’autres avec un gilet jaune, ont défoncé la porte du ministère avec un engin de chantier. »


    Les intrus sont rentrés dans la cour, s’en sont pris à des véhicules et sont rapidement repartis. Le secrétaire d’Etat et ses collaborateurs ont eux été mis en sécurité.


    Les lieux, situés rue de Grenelle, abritent également le ministère des Relations avec le Parlement et se situent non loin de Matignon.


    Selon nos informations, des tentatives d’intrusion ont également eu lieu dans d’autres ministères.

    http://www.leparisien.fr/politique/benjamin-griveaux-evacue-de-ses-bureaux-apres-une-intrusion-violente-05-01-2019-7981473.php


    • Croa Croa 5 janvier 20:08

      À BA
      Ils ne sont pas malins. Ça a fait des dégâts pour rien. Quel est l’intérêt stratégique de cette intrusion ?
      On comprend les colères mais là ce n’est pas malin. À moins que cette action ne soit celle de casseurs engagés pour discréditer le mouvement ?


    • Fergus Fergus 5 janvier 20:33

      @ Croa

      S’il s’agit d’une action commise par des Gilets jaunes, c’est effectivement débile car cela contribue à décrédibiliser le mouvement et à faire monter la demande d’ordre face à la montée de la radicalisation. C’est très exactement ce que souhaitent Macron et ses amis.


    • baldis30 5 janvier 21:52

      @Croa
      bonsoir
      « Quel est l’intérêt stratégique de cette intrusion  ? »
       Avez-vous entendu parler de la nuit des longs couteaux ou de la nuit de cristal ?
       A qui profite le crime ?


    • leypanou 6 janvier 11:29

      @baldis30
      A qui profite le crime ? 

       : cela permet d’avoir une idée des commanditaires, mais pas obligatoirement la réponse exacte.

      Car des timbrés manipulés peuvent se dire que c’est dans l’intérêt de leur mouvement alors que c’est exactement le contraire.


    • Fergus Fergus 6 janvier 11:53

      Bonjour, leypanou

      « des timbrés manipulés » ou tout simplement des radicalisés décérébrés. 

      Une chose est à peu près certaine : même si cela profite au gouvernement  et c’est évidemment le cas —, il y a très peu de chance qu’il soit à l’origine de cette action dans la mesure où la Justice ne pourra pas laisser passer sans réagir l’attaque d’un ministère, autrement dit d’un symbole de la République. 

      Qui plus est, celui qui était aux commandes du chariot élévateur était soutenu sans réserves par un groupe d’excités.


    • Shaw-Shaw #U42-Néo-Nono-Karembeu 6 janvier 11:56

      @Fergus

      Et comme les Fenwick pourraient parler de nos jours pour de bon, hic & nunc, ils pourraient nous en apprendre beaucoup ! smiley


    • Fergus Fergus 6 janvier 11:58

      Bonjour, #U42-Néo-Nono-Karembeu

      Le problème, c’est que, comme pour les chiens et les chats, il ne leur manque que la parole.


    • Shaw-Shaw Shawford 6 janvier 12:01

      @Fergus

      Chiens écrasés, chats PELÉS, une bonne métaphore de la vie, parfaitement accomplie sur le plan mécanique !

      Reste à dire à BEZOS d’investir dans les ateliers de maintenance FENWICK de Marseille, et le tour de manivelle sera joué !


    • leypanou 6 janvier 18:20

      @Fergus
      ou tout simplement des radicalisés décérébrés  : tout radicalisé est décérébré (il y en a quelques-uns sur ce site).
      A part discréditer un mouvement, je ne vois pas du tout l’intérêt d’aller vandaliser le local d’un ministère.

      Je plains ces pauvres gens qui ont eu leurs voitures brûlées.Tout mouvement de masse est susceptible d’avoir ce genre de débordements et le gouvernement a plutôt intérêt à ce qu’il y en ait jusqu’à un certain point.

      Conclusion : cela permet encore plus de lois liberticides (cf ici), belle opportunité pour l’oligarchie.


    • Fergus Fergus 6 janvier 18:50

      @ leypanou

      « cela permet encore plus de lois liberticides »

      Certes ! mais je vois mal le gouvernement s’engager dans une telle voie actuellement, au risque d’étendre l’incendie et de se trouver acculé à des décisions elles-mêmes radicales, du type dissolution de l’Assemblée.


    • Yanleroc Yanleroc 6 janvier 18:52

      @leypanou,

      oui c’ est débile de brûler les voitures des gens ordinaires, mais la mise à mal des symboles de la république, c’ est d’ un autre niveau que vous ne semblez pas saisir !
      Précisons tout de même que « le fenwick dans ta gueule » était particulièrement destiné à celui qui méprise les « gars qui fument des clopes et roulent au diesel » et non pas tant à son Sinistère !


    • Fergus Fergus 6 janvier 19:11

      Bonsoir, Yanleroc

      Cautionner ce genre d’acte est irresponsable car cela sert les intérêts du pouvoir et eux seuls !


    • leypanou 6 janvier 19:30

      @Fergus
      mais je vois mal le gouvernement s’engager dans une telle voie actuellement, au risque d’étendre l’incendie 

       : pas faire mais laisser faire jusqu’à un certain point, nuance.

      Car des casseurs qu’on a laissés faire -et les policiers n’étaient pas loin-, il y en a eu d’après certains témoignages (il y a eu aussi des cas plus graves de « faux » casseurs, mais là, on n’en est pas là).


    • leypanou 6 janvier 19:34

      @Yanleroc
      mais la mise à mal des symboles de la république, c’ est d’ un autre niveau que vous ne semblez pas saisir ! 

       : je ne pense pas que cela fasse avancer la cause que je défends, à savoir de chasser l’oligarchie financière du pouvoir.


    • Fergus Fergus 6 janvier 19:35

      @ leypanou

      C’est possible et, reconnaissons-le, c’est de bonne guerre dès lors que des excités  ou des éléments extérieurs non contrôlés par les Gilets jaunes  peuvent fournir aux médias des images possiblement désastreuses pour le mouvement.


    • Yanleroc Yanleroc 6 janvier 20:20

      @Fergus, bonsoir, je vous serais reconnaissant de garder pour vous vos leçons de responsabilité ou de les adresser à qui vous savez !

       les casseurs ne concernent pas tous les Citrons, c’ est évident !

       on ne fait pas d’ omelette sans casser les œufs, hélas ! (même les « braves gens le pensent - à l’ instant même entendu dans le poste !)

       les forces du désordre sont également responsables en visant la tête et en s’ en prenant aux femmes et aux anciens !

       le gouvernement a toujours utilisé les casseurs -aujourd’hui les BlackBlocs !
      (bien que je reconnais que les BlackBloks ne sont pas les seuls responsables du Mouv’, l’ extrême droite bien sûr aussi, 
      et maintenant les »gens ordinaires" par la force des choses, puisque le Gouv illégitime est autiste, arrogant et méprisant ! 

      Mettez vous bien dans la tête également que le pouvoir d’ achat n’ est pas le seul ressort de ce mouvement : c’ est tt un changement de paradigmes qui est souhaité !!
      Mettez votre orgueil dans votre poche par la même occasion.


    • Yanleroc Yanleroc 6 janvier 20:28

      @leypanou, rien ne vous interdit de demander poliment à Macrounet de laisser la place, essayez avec un petit bouquet de fleurs, je crois qu’ il est assez sensible à ces petites démonstrations d’ amour !
      Tenez nous au courant et bonne chance (surveillez vos arrières toutefois !)


    • Yanleroc Yanleroc 6 janvier 20:33

       Les symboles de la Ripoublique seront de nouveau respectés
      quand nous verrons sur leurs frontispices la devise suivante au complet :

      LIBERTE  EGALITE  FRATERNITE  VERITE 

      Pour de bon smiley


    • Yanleroc Yanleroc 6 janvier 21:28

      j’ ai oublié plus haut dans mon énumération des causes,
      la médiocrité de l’opposition politique, grave erreur dans la mesure ou cette opposition est grandement responsable de la situation, ainsi que les syndicats, qui n’ ont pas joué leur rôle non plus ! 


    • foufouille foufouille 6 janvier 22:01

      @Yanleroc
      laisse béton, ce sont des sans couilles et petits bourgeois.


    • leypanou 6 janvier 22:27

      @foufouille
      c’est vrai que tu as des couilles toi le multi-pathologies.
      On voit bien que tu n’as pas été vacciné contre la bêtise.


    • Fergus Fergus 6 janvier 22:33

      @ Yanleroc

      « on ne fait pas d’ omelette sans casser les œufs »

      Ben voyons ! Dans le contexte actuel, les discours comme le vôtre sont du pain béni pour Macron et le pouvoir !


    • leypanou 6 janvier 22:35

      @Yanleroc
      le gauchisme n’a jamais fait avancer des causes, en tout cas pas dans des démocraties bourgeoises. Rappelez-vous de mai 68. Un Maidan ou comme en Arménie, je vois mal cela arriver en France même si je ne suis pas devin. Des manifs pépères à la CFDT ou la CGT aussi évidemment.


    • Yanleroc Yanleroc 6 janvier 23:28

      @leypanou, le gauchisme est dépassé, c’ est à une nouvelle forme d’ organisation de la société qu’ aspire ce genre de mouvement qui se répand en Europe et dans le monde.
      Jaune, fushia ou vert amande, la révolte sera multicolore car des massacres comme ceux de la place Maïdan  ne suffiront pas à faire taire les peuples révoltés car la boîte de pandore est ouverte, le peuple s’ est instruit et comprend rapidement grâce à l’ Internet et à la multiplicité d’ analyses concordantes !

      Ceci dit, je comprend qu’ il y ait de quoi « flipper » mais moins, si nous sommes unis et c’ est bien ce à quoi s’ attachent les Gilets : unis et informés, y compris évidemment sur les tentatives de désinformation qui sont rapidement décelées donc désamorcées ! 


Réagir