Commentaire de Jonas
sur L'Algérie et le monde arabe face au « Vent absolu du changement »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jonas 12 janvier 13:42

@Mamek
Vive l’Algérie humaniste et fraternelle d’ Ahmed spécialiste de économie mondialisée et du professeur de polytechnique Chitour ! 

Oui, oui @Mamek, sans conteste l’Algérie est Africaine en voici quelques preuves pour celles et ceux qui peuvent contester votre affirmation.
Ce beau pays Africain dont l’exemplarité fait honneur à tous les africains et pays arabo-musulmans. En 2018 , année de grâce d’Allah, 25 000 africains ont été expulsés de l’Algérie et abandonnés en plein désert du Sahara. 

  1. Voici quelques témoignages de ces malheureux sur la fraternité algérienne ,et le calvaire que subissent les subsahariens expulsés de ce pays arabo-musulman pratiquant a religion de paix et d’amour. et qui invoque Allah à tout bout de champ. Les pauvres africains sont abandonnés en plein désert du Sahara. Parmi eux se trouvent des femmes enceintes et des enfants . Ces personnes sont forcées , parfois sous la menace des armes , de marcher sous le soleil brûlant sans aucune assistance , ni eau, ni nourriture . Ahmed , le spécialiste de l’économie mondialisée , expliquera cela , par la colonisation , et par l’immixtion des sionistes dans la politique intérieure de l’Algérie, afin de salir l’islam. 
     Certains africains ont été arrêtés sur leur lieu de travail , comme ce conducteur de bétonnière, qui porte encore ses bottes ou cet agent d’entretien dans une salle de fête, en tenue lui aussi. Le patron du premier , un chinois , a essayé de négocier que soit employé soit relâché, << mais le gendarme demandait 200 000 dinars et il n’en proposait que 100 000 >>.
  2. Amin vivait sur son lieu de travail. Il venait de finir sa journée . << J’allais me laver , je suis arrivé dans ma chambre et mon patron m’a dit : « Amin , sors ! »Il y avait un gendarme. J’ai couru ,ils m’ont attrapé dans le caniveau ."
  3. Seth et Steven, deux maçons ghanéens en Algérie depuis plus de deux ans , expliquent que la police a défoncé la porte de leur logement :<< Ils nous ont giflés et ont tout pris .>> Selon un responsable non algérien , Felipe Gonzales Morales : << Ces migrants , victimes d’intimidation raciale, de discrimination et de persécutions en Algérie, n’ont même pas la possibilité de s’habiller , de prendre leurs affaires et de récupérer leurs économies d’une vie avant d’être expulsés>>. 

Guediouma , un Malien de 24a ans , se souvient d’un Guinéen, qui a sauté du 4 eme étage de son chantier lorsque la police est venue l’arrêter : << Il avait un plâtre au pied et une ceinture de maintien au niveau du dos. Dans le désert , il a fallu que les gens le portent.>> Des dizaines d’anecdotes de ce tonneau sont disponibles pour montrer la cruauté de ce pays envers les Africains. 



Voir ce commentaire dans son contexte