Commentaire de Gilles Mérivac
sur Une méthode mathématique pour démontrer que nous n'avons pas de libre arbitre


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gilles Mérivac Gilles Mérivac 9 février 17:16

@armand tardella
L’interprétation du déterminisme dans le papier en question se résume à une question très simple : existe-t-il une fonction de paramètres connus permettant de prévoir complètement l’évolution d’un système ?
Conway et Koshen montrent qu’à partir des résultats obtenus sur le spin des particules plus une hypothèse de non localité (qui revient à dire que le futur ne peut influer sur le passé), cette fonction ne peut pas exister.
C’est encore plus fondamental qu’une simple probabilité et impliquerait un « libre arbitre » au niveau des particules élémentaires.


Voir ce commentaire dans son contexte