Commentaire de Gilles Mérivac
sur Une méthode mathématique pour démontrer que nous n'avons pas de libre arbitre


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gilles Mérivac Gilles Mérivac 10 février 18:15

@armand tardella
Je ne suis pas convaincu du rôle que vous attribuez au libre arbitre dans votre article car on peut très bien remplacer le choix des angles a et b par l’expérimentateur par celui d’un programme aléatoire. La seule chose importante, c’est que le choix du programme ne soit pas corrélé à l’expérience elle-même.
D’autre part, ces fameuses variables cachées apparaissent de manière ad hoc, c’est-à-dire pour expliquer quelque chose que l’on ne comprend pas vraiment. Sans leur intervention, vos équations (même non linéaires) sont vouées à l’échec.


Voir ce commentaire dans son contexte