Commentaire de armand tardella
sur Une méthode mathématique pour démontrer que nous n'avons pas de libre arbitre


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

armand tardella armand tardella 10 février 23:40

C’est le théorème de Bell couplé avec l’expérience d’alain aspect qui élimine ces cas.

Les hypothèses du théorème de Bell sont :

la réalité existe indépendamment de l’observateur

de plus elle est locale

l’expérimentateur a un libre arbitre (c’est l’hypothèse implicite révélée par Carl Brans)

avec ces hypothèses on déduit les inégalités de Bell.

Or l’expérience d’Aspect viole les inégalités de Bell, donc au moins une hypothèse du théorème de Bell est fausse. donc :

soit la réalité n’existe pas indépendamment de l’observateur

soit elle existe mais alors au moins une des deux autres hypothèses est fausse, c’est à dire soit la réalité est non locale, soit il n’y a pas de libre arbitre.

C’est vrai que les deux autres hypothèses peuvent être fausses en même temps, c’est à dire qu la réalité pourrait être non locale en même temps qu’il n’y a pas de libre arbitre. Effectivement en toute logique je n’ai pas pris en compte cette possibilité dans mon article. Mais c’est le cas le moins intéressant, car il correspond à la « pire » des situations.

Le point important est que si l’on voulait que la réalité existe et qu’elle soit locale, alors il ne peut pas y avoir de libre arbitre.


Voir ce commentaire dans son contexte