Commentaire de La Voix De Ton Maître
sur Les trolls


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 15 février 2019 19:44

@Gabriel

Le troll est un emmerdeur sans raison aucune si ce n’est pour sa propre satisfaction de faire chier son monde... 

Non c’est faux, l’affaire réchauffée et légalement prescrite qui remis le feu aux poudres de la trollosphère le démontre : il y a toujours un intérêt pour le troll au delà de la satisfaction immédiate. Dans cette histoire entre pouffes et beaufs, il y a des intérêts parfaitement identifiables comme le relate cet article du Figaro.

Le troll ne sait pas s’exprimer, il est nul pour formuler ses idées et est convaincu que si il écrit un article, il sera immédiatement cloué ou pilori. Il ne peut se terrer que dans les commentaires et jamais prévaloir dans les articles. C’est un perfectionniste incapable de formuler sa pensée, incapable de former une cohérence ou un raisonnement construit. Combien de fois je suis tombé dans le piège de répondre à un article par une vanne plutôt que de (re)construire un argument. C’est l’effet de la fatigue qui à force de nous répéter, nous donne l’impression que les différents auteurs que l’on critique industriellement habitent dans nos têtes et que l’on croit bêtement qu’ils comprendront la critique avant de comprendre l’insulte : on ne naît pas troll, on le devient.

Alors voilà le drame : les trolls sont des gens qui lisent énormément et n’écrivent pas sauf pour répondre de plus en plus succinctement au point d’en arriver à l’insulte simple pour les plus fatigués et les plus misérables (sexuellement, financièrement, politiquement...)
A l’inverse : les auteurs écrivent trop et ne lisent pas assez. En tant que troll et fier de l’être, cela doit être le vingtième article que je lis sur le sujet. Et je dois vous avouer qu’il n’est pas très bon. Il occulte les raisons de la résurgence récente de la chasse au troll (un article du Figaro), il ignore totalement les répercussions et les récupérations politiques de l’évènement (les gilets jaunes sont-ils des trolls politiques ?) Il n’introduit pas les évènements du MeToo (initiés pat les révélation Weinstein) Il n’évoque pas des forces médiatiques en présence (les féministes totalement barjo aux USA s’opposant aux conservateurs terreux pro-Peterson dudit pays) Bref, c’est une triste histoire d’inconfort personnelle.

Bien sûr il m’était possible de juste vous dire : petit chien-chien du Figaro pour que sois plussé par mes acolytes sans que vous ayez la moindre idée de quoi je parle. Vous avez à votre disposition le clic signaler ce commentaire. Comme quoi, il s’agit du moins d’une lutte de pouvoir d’expression et non pas d’une simple attaque gratuite comme vous le prétendez.


Voir ce commentaire dans son contexte