Commentaire de Mélusine ou la Robe de Saphir.
sur Les trolls


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 février 2019 09:15

Merci pour cet article. Etant la tête de turc préférée de Gollum qui me descend à la moindre occasion, lui-même me traitant de trolleuse. Il est vrai qu’au début quand je suis arrivée sur Agoravox, j’était sur le défensive. Comme les bleux à l’armée. Et je me suis armée par l’humour, jamais méchant mais détendant l’atmosphère que je trouvais assez nauséabonde. Il serait intéressant de distinguer le troll du trickster ou fou du roi bien défin pas Jung. Le personnage peur être amusant ou méchant. Se prenant souvent les pieds dans le tapis de ses propres facéties (Till UYLENSIEGEL). Spiegel signifie : miroir. https://en.wikipedia.org/wiki/Trickster. Le Trickster de la nature de MERCURE, le diablotin, il a cette caractéristique propre au fripon, qu’il est proche du « bonimenteur ». N’ayant généralement aucune idée figée. Passant de droite à gauche. Renversant les valeur ou la norme. Il vous déstabilise. Comme les artistes un peu provocateurs. Ceux-ci ne me dérange pas, mais il me assez difficile de s’en faire de véritables amis dans la vie. Incapables de quitter le doux royaume de l’enfant farceur, ils peuvent fatiguer à la longue. Echappant à la confrontation. Dis moi quel « troll » te déteste, je te dirai qui tu es. Les vrais troll, généralement dénigrant, rabaissant pour se surélever, ne le sont généralement dnas le vie sociale (se déchargeant généralement sur leur conjoint ou internet, de leur part d’ombre). D’un point de vue psy, les troll déteste le rappel de la figure du tiers et du père. Certains sont bêtes, d’autres plus insidieusement pervers. Je sais les attirés dans la vie en général et dons m’attendait en arrivant sur Agora, d’y rencontrer. Je ne citérai pas lequel, il se reconnaître. Tout antisémite déteste le rappel de la loi et l’image du père (celle de l’ancien testament). Le père, ce grand inconnu dont on se passerait bien,... 


Voir ce commentaire dans son contexte