Commentaire de ddacoudre
sur Pas de modification du principe constitutionnel de laïcité sans référendum !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ddacoudre ddacoudre 28 février 2019 18:43

Bonjour

Un article bien documenté et une analyse non polémique sur le fond je partage ton point de vue, nul est besoin de réformer la laïcité et si cela est nécessaire c’est effectivement au peuple de dévider. Ce principe énoncé l’on ne peut ignorer que ce n’est la la laïcité qui pose problème, mais l’intégration de population musulmane depuis 1962 et l’indépendance du département français qu’était l’Algérie. Quand les musulmans restaient dans leur département ils ne posaient pas de problèmes. Les étranger étaient les espagnols et les italiens. Veux qui socialement étaient les moins nantis et recherchaient richesse hors de chez eux, cela n’a pas changé tous les états ont un afflux d’immigration sociale. Tant que dans les trente glorieuses ils recevaient des ressources de leurs participations au redressement du pays ils n’ont pas posé de problèmes à la laïcité, car ils étaient, comme les mongoliens invisibles à la vue du public, caché pour pratiquer leur culte. Au nom de la laïcité les générations suivantes se sont émancipées et réclamées des lieux de cultes sauf que depuis 1977 nous avons fini de manger notre pain blanc face à la compétition économique internationale dans lesquels ceux qui s’étaient enrichis dans le redressement de l’Europe sont allés porter leur investissements sous d’autres cieux pour au nom de la loi du marché gagner plus. Conscient de cela l’Europe c’est développé, et c’est un échec notable qui se mesure dans beaucoup d’État de l’Europe. Je fais cet historique car, quand le gâteau se réduit et que les prétendants augmentent chacun s’enferme, la classe sociale la plus démuni est exclu. Il de trouve toujours que ce sont les plus faibles socialement. Or ces classes sociales les plus faible ce sont les derniers arrivants a issus de la décolonisation, les maghrébins et les populations d’Afrique centrale avec leur génération successive qui n’étaient pas tous issus une identité judéo-chrétienne. La laïcité et les droits de l’homme, n’ont pas suffit à museler l’ostracisme et le racisme qui a été omni présent dans l’Europe d’avant 45 ainsi il a été facile de montrer du doigt des boucs émissaires musulman dans un amalgame entre tenu par des partis politiques au milieu d’une actualité internationale fans laquelle la chute de l’URSS à laissé le champ libre à des chefs de guerre qui faute de projets politiques se sont appuyés sur leurs fondements religieux n’ayant pas pu faire la séparation de l’église et de l’État. Nous héritons aujourd’hui de tout ce pataquès et Fès citoyens comptent sur la modification de la loi sur la laïcité pour faire interdire le culte musulman, dont la dérive au moyens orient pose problème en plus du conflit israelo palestinien. La loi d’association z rien à voir avec la loi de séparation de 1905. La déclaration des droits de l’homme garanti dans son principe la laïcité, ce suo emporte également de les laisser disposer des moyens en vigueur pour l’exercer, sauf si la loi recouvre des agissement d’appel au crime. Ce qui ouvre un autre débat car défendre ces convictions et le droits de chacun, poser des bombes pour CR faire entendre est le problème de ceux qui entre en guerre contre d’autres ou leur propre état qui est alors fondé à la riposte. Il me semble sie le débat manque de recul, comme tous les sujets qui traitent de ’os relations mise à mal par frs états capitaliste suo nous disent d’aller emprunter l’argent des riches pour régler nos problèmes sociaux ou de sociabilités alors que ’nous avons le pourvoir d’émettre de la monnaie. Il y a donc un transfert de responsabilité, incapable de solution et le problème économique nous le transferons sur des classes sociale démunis, sur des droits cultuels, sur un problème d’identité pendznd que les financier continuent de ’sous vendre leur argent. Cordialement mon site ddacoudre, over-blog.

.

.

.


Voir ce commentaire dans son contexte