Commentaire de Montdragon
sur Pas de modification du principe constitutionnel de laïcité sans référendum !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Montdragon Montdragon 1er mars 2019 16:21

A présent que les Boomers quittent progressivement la scène pour se diriger vers les joies du cancer, le système peut commencer à présenter la facture aux nouvelles générations.

Un type dénommé Jérôme Fourquet, sorte de sociologue de gauche tout ce qu’il y a de plus institutionnel, va sortir un livre début mars qui dit en gros ce que nous disons depuis au minimum 30 ans.

Les gens concernés vont commencer à se dire que quelque chose commence à sérieusement merder et que rien, absolument rien ne correspond à ce que leur a vendu depuis 1945.

Vous savez, c’est comme quand tous vos voisins savent que votre nana vous trompe mais font comme si de rien était et que vous apprenez qu’ils le savaient depuis 3 ans. C’est là que ça peut vraiment dégénérer.

Ce n’est pas le genre de trucs que vous voulez apprendre en dernier. Parce qu’en plus d’avoir été trompé, vous êtes passé pour un idiot.

Vous ne voulez pas non plus découvrir, une fois des hordes de djihadistes dans votre garage en train de violer votre fille, que Jean-Marie Le Pen avait raison en 1989 en dépit de ce qu’on vous avait dit à l’école.

Pour en revenir à Fourquet, lui et ses amis ne veulent pas finir à faire de la sociologie dans une banlieue de Cuba.

Donc ils ont commis ce livre avec quelques autres pour pouvoir dire dans 5 ans, « mais nous le disons depuis 20 ans ! »

Je suis prêt à fermer les yeux s’il est le premier véritable gauchiste du système a dire, avec des phrases alambiquées, que les racistes avaient raison, n’ont jamais cessé d’avoir raison.

Et c’est ce qu’il dit, textuellement.

Vous pouvez d’ailleurs observer à quel point ces marxistes maîtrisent les codes de la langue du Parti.

A aucun moment vous n’avez entendu les mots « immigration », « races », « islam », « maghrébins », etc.. Ce type sait très bien comment le système se purge de lui-même des éléments gênants.

Mais comme je l’ai dit, la pression monte de partout et quelqu’un doit parler, va nécessairement parler.

Ce Fourquet a donc évoqué l’essentiel en parlant « d’équilibre instable » entre des « générations qui coexistent démographiquement » avant d’ajouter que nous allons « assister à un basculement d’une très grande ampleur ».

Tous ces gens qui passent leur vie à récolter des sommes énormes de statistiques sur tout et n’importe quoi savent depuis l’origine ce qui va se passer.

Et ils ont activement menti pendant 40 ans pour s’assurer que ce qui va se passer puisse se passer.

Parmi ces gens, vous avez la catégorie des types qui savent et se taisent parce qu’ils ont un plan carrière dans l’administration. Et puis vous avez la catégorie des auxiliaires qui prennent plaisir à anéantir leur propre pays parce X et Y.

Nous parlons de simples mathématiques. Faites entrer en France 500,000 sous-hommes du tiers-monde chaque année pendant un siècle et la France est peuplée, au terme de ces 100 ans, par 50 millions de sous-hommes du tiers-monde en plus de leur descendance.

Quand vous avez une ordure de boomer communiste comme le démographe Hervé Le Bras qui vous dit que la France est aussi blanche qu’en 1920, il est dans un projet aux ressorts extrêmement morbides : vous tuer, vous et vos enfants.

Maintenant que les préparatifs sont terminés et que plus rien ne peut empêcher le choc d’arriver, tous ces types vont se volatiliser.

Vous chercherez ces mecs que vous avez entendu sur tous les radios et télévisions depuis 30 ans et vous n’en trouverez aucun.

Vous serez seul avec votre nana dans un océan marron avec l’appel du Muezzin en fond sonore.

Ce type parle « d’archipélisation ».

C’est la formule officielle pour « libanisation ».

Ces 18% de nouveaux-nés musulmans ne sont établis que sur le prénom donné. Quantités d’arabes portent des noms improbables et cela ne compte pas les africains chrétiens ou animistes.

Mais ce n’est qu’une partie de l’équation : c’est toute l’infrastructure bio-culturelle blanche qui a été détruite par les boomers avec l’abolition du patriarcat.

La cellule de base de la reproduction du peuple qu’est la famille a été concassée. Peu après, toutes les structures ont implosé à leur tour. Toute notion de bien commun a été éradiquée, à commencer par le principe de la communauté de destin raciale activement combattue par la presse et les profs de gauche issus de Mai 68.

Au même moment, des masses de millions de sauvages revanchards au cerveau brûlé par l’islam des cavernes et la consanguinité ont envahi les villes françaises, formant des blocs communautaires compacts unis par leur haine raciale envers les Blancs.

C’est maintenant le grand moment de l’effondrement, le moment où l’énorme pile de dettes qui a été accumulée sur la même période va souffler l’état providence hexagonal qui a permis, précisément, à ce programme de destruction de suivre son cours.

L’Allemagne, en 1933, n’a pas connu une situation aussi objectivement extrême et pourtant elle était déjà devenue si intolérable qu’un sauveur devait finalement apparaître pour porter un coup sans précédent aux juifs, destructeurs de toute civilisation.

Les Boomers portent sur leurs épaules la responsabilité de la plus grande catastrophe jamais arrivée en Europe.

Et ces Boomers n’ont qu’une peur : la réaction raciste de la jeunesse masculine blanche.



Voir ce commentaire dans son contexte