Commentaire de Jean Keim
sur Le couvercle du soleil


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Keim Jean Keim 14 mars 10:03

Je ne peux rien faire directement contre les dangers de la technologie, je n’irai pas voir le film, il m’apprendra ce que je sais déjà, non pas sur la physique nucléaire mais sur le fait que le profit l’emporte toujours sur toute autre considération, alors je ne peux que me comporter le plus sainement possible, je ne suis responsable que de moi-même, même si je perçois clairement que je suis le monde.

Je ne me prends plus la tête avec le comportement aberrant de mon espèce, j’adore me promener sur les petites routes du Berry, de préférence à pied ou à vélo, il n’y a pas un chemin libre ou aménagé, pas une lisière de forêt, pas un fossé, pas un plan d’eau ou des gens crasses n’ont pas jeté leurs détritus Coca Colas, Macdo ou que sais-je encore, alors je ne peux rien faire contre la folie suicidaire, le pire est à venir et je suis triste pour mes enfants, pour les enfants en général.

Je connais la cause de tout ce désordre, je l’ai clairement identifiée, au fil du déroulement de l’Histoire elle n’a cessé de grossir, j’ai écrit qq. articles, qq. commentaires, qq. consciences parfois inattendues ont réagi, je veux croire dans l’adage qui dit qu’à quelque chose malheur est bon.


Voir ce commentaire dans son contexte