Commentaire de Luc-Laurent Salvador
sur Surtout, pas de vagues...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 22 mars 15:01

Félicitations à l’auteur.

Elle cible parfaitement le grand mal du moment qui fait, par exemple qu’on ne peut discuter de l’immigration de masse en France et de plein d’autres sujets qui fâchent, comme, par exemple, la sous-représentation (et par voie de conséquence, la surreprésentation) de certaines communautés dans les médias nationaux (Radio France, etc.), j’en passe et des meilleures.

La liberté d’expression doit pouvoir concerner tous les sujets, sans exception. Autrement dit, tous les sujets doivent pouvoir prêter à controverse si le besoin s’en fait sentir. Renoncer à cela c’est faire le lit du fascisme.

D’ailleurs, il semblerait que ce lit soit déjà prêt. Il ne nous reste plus qu’à nous y allonger et ç’en sera fini de nos libertés durement conquises... smiley


Voir ce commentaire dans son contexte