Commentaire de Christian Labrune
sur La Gauche divine bernée par Battisti


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 1er avril 2019 15:05

@Siatom

J’ai rencontré le mot « paillettes », dans votre article. J’ai donc immédiatement pensé que j’allais lire le nom de Jacques Lang. Je sais que vous ne manquez jamais de lui rendre hommage - et Dieu sait s’il le mérite !

Pourrait-il s’agir d’un oubli ? Connaissant votre passion pour ce personnage, cela m’étonnerait. Vous avez nécessairement pensé à lui. Si vous ne le nommez pas, c’est qu’il n’y était pas. Mais pourquoi ?

Le cas Battisti est particulièrement accablant, pour toutes les raisons que vous avez fort bien soulignées, mais l’absence de Jack Lang parmi ses plus ardents défenseurs me préoccupe.

Visiblement, nous n’avez pas versé des larmes au moment de l’extradition. Moi non plus. Et Jack Lang ?

Nous aurions donc été pour l’occasion du même côté que Jack Lang ? Ou plutôt, Jack Lang aurait été du même côté que nous ? C’est terriblement gênant.

Je vois qu’il est déjà plus de 14 heures (heure d’hiver), je me proposais de manger quelque chose mais, du coup, je n’ai plus du tout faim.


Voir ce commentaire dans son contexte