Commentaire de Fergus
sur Européennes 2019 (1) : la France des Douze ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Fergus Fergus 9 avril 11:27

Bonjour, Gollum

L’auteur a raison. J’ai, pour ma part, déjà évoqué un « charisme de bigorneau » et souvent qualifié Asselineau de « bonnet de nuit », tant il est un technocrate monomaniaque qui dégage un ennui mortel. 

Au temps où Fifi sévissait sur ce site en noyant les lecteurs sous des éléments de langage UPR assénés jusqu’à la nausée par leur nombre comme d’incontournables vérités  grosso modo, tout ce qui va mal dans nos pays est la faute de l’UE —, j’avais fait remarquer que le problème de l’UPR était moins dans son programme que dans la personnalité de son chef omniprésent et si égocentrique.

Une réalité mesurée lors des dernières Régionales : Asselineau a réussi l’exploit de faire moins bien dans sa propre région  l’Ile-de-France  que plusieurs candidats UPR totalement inconnues dans la leur ! 


Voir ce commentaire dans son contexte