Commentaire de velosolex
sur Ces Dons qui fâchent


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 18 avril 17:10

Mieux vaut donner pour la reconstruction de notre dame que de s’acheter un nouveau yatch, une nouvelle villa, les soucis d’Arpagon qui ont emmené Carlos Gohn en enfer.

Faut pas pousser l’absurde jusqu’à déplorer ces dons, tout de même. Que ne dirait on pas si ces grosses fortunes ne donnaient rien. Il y a là matière à énoncer un nouveau paradoxe, révélant le malaise des français devant les inégalités considérables de fortune. L’argent est abstrait sur un compte d’entreprise, mais en écrasant les petits dons, il semble bafouer un ordre moral qui n’existe plus depuis longtemps

Ces sommes, disponibles, considérables, semblent tout à coup faire sens dans leur démesure de l’absurdité économique du monde. On oublie la cause, pour se concentrer sur la main qui donne des sacs d’or à outrance. Etre pauvre, quand on peut manger, est une évaluation qui tient de la comparaison des possibles. Voilà pourquoi L’incendie de notre dame fait extension dans l’indignation. Bien d’autres étonnements émergent : Pourquoi se concentrer sur cette seule cathédrale alors que le monde agonise. Car nous vivons tous dans une cathédrale, la terre, de plus en plus en ruine. 


Voir ce commentaire dans son contexte