Commentaire de Paul Leleu
sur La lente et inéluctable disparition des libertés


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Paul Leleu 18 avril 18:36

@Clocel

- « C’est le mode de vie que l’occidental s’est laissé refiler après deux boucheries nécessaires pour balayer les millénaires de civilisation. De la chair à suffrage, qui mettra du fioul dans la machine infernale jusqu’au bout plutôt que d’affronter ses peurs. »

tout à fait d’accord avec vous...

- « Aujourd’hui il pleure Notre-Dame, symbole de son aliénation. »...

là je ne suis pas d’accord. Notre-Dame évoque et permet justement la transcendance, c’est à dire la vraie libération, qui est d’ordre esthétique et spirituelle.

Par contre il est clair que le ramassis qui chiale aujourd’hui, n’a rien à voir avec ça... ils pleurent une carte postale dans leur cuisine, et l’idée qu’on pouvait être des cons finis, vu que Notre-Dame était intelligente à notre place. L’incendie de ND nous montre que l’incendie est à nos portes. On se rend compte confusément que la bêtise (qui est notre fierté moderne) ne pouvait reposer que sur les fondations géniales des anciens. Mais avec le temps qui passe, ces fondations géniales disparaissent, et il ne reste plus que notre bêtise... alors on se rend compte que ça va être chaud.


Voir ce commentaire dans son contexte