Commentaire de Paul Leleu
sur La lente et inéluctable disparition des libertés


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Paul Leleu 18 avril 18:41

la liberté pour quoi faire ? pour bavasser des conneries de middle-class ? Nous vivons dedans, dans la liberté d’expression... et on voit ce que ça donne : l’aliénation totale de l’humain.

la véritable liberté est spirituelle et esthétique...

aujourd’hui, le spirituel et l’esthétique sont les vraies subversions sulfureuses. Mais le problème, c’est que c’est un peu plus dur à obtenir que le consummérisme et la laideur...

autrefois c’est celui qui courait le plus vite qui gagnait la course. Aujourd’hui c’est celui qui réalise le temps moyen (c’est « démocratique »). Il y a toujours des vainqueurs et des perdants. Mais ce qui est certain, c’est qu’il est plus difficile de courrir vite que de courir moyennement. Donc, le retour de l’élitisme, de l’exigeance, plonge les gens dans la rage. On les avait habitué à sanctifier leur médiocrité et leur connerie


Voir ce commentaire dans son contexte