Commentaire de Gilles Mérivac
sur La lente et inéluctable disparition des libertés


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gilles Mérivac Gilles Mérivac 19 avril 12:04

@Clocel
Vous dénoncez le matérialisme ambiant, mais en même temps vous rejetez toute la tradition basée sur la spiritualité. C’est un peu contradictoire, non ?
Il est toujours très dangereux de rejeter ses racines en les considérant comme aliénantes, car toute éducation peut être considérée comme telle. Mais sa vraie valeur est de fournir l’occasion de la dépasser, comme un artiste peindre qui apprend les règles académiques et les transcende ensuite.


Voir ce commentaire dans son contexte