Commentaire de Christian Labrune
sur Vincent Lambert, sa vulnérabilité et son droit à la vie bafoué


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 14 mai 16:15

Et son droit à mourir dans la dignité, il est pas bafoué peu-être ? Les Rakototo et les foufouille eux savent ce qui est bon pour les autres, Pauvres tarés !!! 

====================================
@scorpion
C’est tout le contraire : ils ne savent pas s’il est bon, dans une situation de cette sorte, de continuer à vivre ou s’il est préférable de crever. Ne sachant pas, ils s’abstiennent de trancher.
Ils disent : demain, Vincent Lambert sera peut-être mort, peut-être encore vivant.
Ceux qui tranchent disent : il faut que Vincent Lambert, dès demain, soit mort. Le champ des possibles, dès lors, se trouve radicalement rétréci. C’est que lorsqu’on est mort, c’est définitif, tout retour en arrière vers la vie devient très difficile.
Le « pauvre taré » qui croit savoir que qui est bon pour les autres (en l’occurrence, la mort) c’est qui, en la circonstance ?


Voir ce commentaire dans son contexte