Commentaire de Christian Labrune
sur Vincent Lambert, sa vulnérabilité et son droit à la vie bafoué


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 14 mai 16:33

Attention ! Terrain glissant ! On sait très bien oú cela peut mener,

...............................................
@oncle archibald

Ils vous répondront que c’est par une espèce de charité qu’ils veulent tuer leurs semblables, et même sans leur demander leur avis, pour que ça aille plus vite.
Ca me rappelle le cas du « philosophe » Louis Althusser, en 1980. Sa femme était malade, souffrait beaucoup, avait besoin de massages. Un jour, au cours de l’une de ces séances de soins, au lieu de la masser, il l’étrangle avant de sortir de son appartement et de crier comme un désespéré : « Je viens de tuer ma femme ! »

Meurtre altruiste, comme on a dit ! Il s’agissait d’un auteur dont l’autorité avait été considérable dans la mouvance d’extrême gauche ; il aura donc bénéficié d’un traitement spécial. On a considéré qu’il s’agissait d’un meurtre commis par un irresponsable dans une phase délirante. Au lieu des Assises, internement à l’hôpital Sainte-Anne où il passera le restant de ses jours, avec permission, quand même, d’aller prendre l’air à l’extérieur de temps à autre.

Beaucoup d’intervenants, sur cette page, paraissent relever de la même pathologie.


Voir ce commentaire dans son contexte