Commentaire de Christian Labrune
sur Vincent Lambert, sa vulnérabilité et son droit à la vie bafoué


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 14 mai 23:12

Si demain la loi le permet, ça fera facile de faire de la place dans les maisons de retraite, je vous le prédis !

====================================
@oncle archibald

J’ai très rarement été malade et, il y a vingt ans, je ne connaissais pas de médecin. Un jour, il m’est arrivé de devoir sonner à la première plaque rencontrée. Un ouveau client ! Il faut faire un peu connaissance, parler de choses et d’autres. A l’époque, je n’étais pas encore un vieillard, et le bonhomme en vient à parler de l’euthanasie, me dit à peu près : je sais bien que quand on parle d’euthanasie, on parle toujours d’Hitler, mais les services des hôpitaux et les hospices de vieillards sont de plus en plus encombrés par des grabataires pour qui on ne peut plus grand chose. C’est un vrai problème ; ça ne pourra pas durer indéfiniment...
Je regrette, au lieu de lui avoir tendu aussitôt un billet avant de partir, de ne pas lui avoir plutôt cassé la gueule.


Voir ce commentaire dans son contexte