Commentaire de Legestr glaz
sur Démocratie représentative en danger


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Legestr glaz Legestr glaz 15 mai 13:26

@Pierre JC Allard

Le pays dont la Constitution se rapproche le plus de la « démocratie » est la Suisse. En effet, ce Peuple peut, seul, faire et défaire sa Constitution. Les représentants du Peuple suisse ne sont pas autorisés à le faire.

Par ailleurs, la Constitution suisse prévoit deux outils majeurs pour le Peuple :

1°) l’Initiative populaire qui permet, après récolte d’un certain nombre de signatures authentifiées (nombre atteignable assez facilement), de proposer des lois. Ceci décliné au niveau fédéral, cantonal et même communal.

2°) Le référendum facultatif qui permet, au Peuple suisse, après récolte de signatures, de défaire une loi écrite par ses représentants. Si les Suisses ne sont pas satisfaits d’une loi, ils peuvent la faire annuler ! C’est très simple comme processus, si la majorité est d’accord, bien entendu. Et ceci, également, décliné au niveau fédéral, cantonal et communal. 

Ainsi, la Constitution suisse protège le Peuple suisse. C’est aussi la teneur de cette Constitution qui rend absolument impossible l’entrée de la Suisse dans l’Union européenne. En effet, il faudrait que ce pays réalise des transferts de souveraineté vers l’UE, qu’il accepte la supranationalité européenne et que le Peuple renonce à l’initiative populaire et au référendum facultatif. 

Nous comprenons donc tous, parfaitement bien, ce qu’est une « démocratie semi-représentative », façon suisse, et ce qu’est une dictature technocratique, qui met les Peuples le plus loin possible des centres de décision. 


Voir ce commentaire dans son contexte