Commentaire de Aristide
sur La crise à la France Insoumise


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Aristide Aristide 11 juin 10:46

Comment être étonné des déballages publics de problèmes internes aux partis, tout le monde sait qu’à partir de deux personnes, il faut faire des compromis. Pour quelles raisons, il en serait autrement. Des inimitiés, des concurrences, des alliances, ... enfin tout ce qui fait la joie de la vie en société.

Moins compréhensible est cette focalisation des causes de l’échec électoral sur le chef pour ses excès, ses postures, ...Il me semble assez évident que c’est l’écume de la marée et pas le flux lui-même. C’est une insulte à l’intelligence des électeurs, qui sont bien différents à mon sens de ces veaux ou moutons que certains désignent.

Un point évoqué par tous les plaignants du parti, les difficultés démocratiques du mouvement LFI qui seraient d’une extrême complexité. Pour un parti qui prône la réorganisation démocratique de notre république, une VIème, rien que cela ! Pour en remplacer une qui a plus de 60 ans. Tout le monde peut constater cette incohérence et cette absence de ...modestie. Mais bon ...

Ne cherchez pas, vous ne trouverez nulle part le début du commencement d’une réflexion sur une stratégie pour arriver au pouvoir. Le pouvoir ! Il me semble que ce devrait être le premier objectif d’un parti qui a pour vocation de changer la vie des gens.

Ah, vous trouverez de multiples discours sur la convergence des luttes sociales et politiques, sur le programme qu’il faudrait expliquer, sur une réflexion à partir de la base, j’ai même entendu parlé de révolution, .... Mais pas un mot, sur une alliance à « gauche » qui reste le seul moyen de ne pas rester un parti de témoignage avec le meilleur programme. Pire, vous trouverez ici et là quelques excités qui savent ce qu’est la vraie gauche et la nécessaire exclusion de tout compromis vu comme une compromission.


Voir ce commentaire dans son contexte