mardi 11 juin - par Elliot

La crise à la France Insoumise

On n’a jamais autant parlé de la France Insoumise maintenant qu’elle est en butte à des convulsions internes sur la gouvernance mélenchonienne.

On en vient a regretter que les causeurs professionnels et les « sachants » ne se soient jamais donné la peine d’ouvrir le programme défini par l’« avenir en commun » et d’en faire connaître la philosophie autant qu’ils évoquent maintenant la crise actuelle, cela leur aurait évité de dégoiser beaucoup de contre-vérités au milieu de leur fange ordurière.

On glose donc beaucoup sur les débats qui agiteraient la France Insoumise dont on disait pourtant que son fonctionnement n’était pas démocratique et entièrement sous la férule d’un apprenti dictateur Mélenchon « himself ».

Le mouvement souffre en fait de sa structure gazeuse, ce n’est pas moi mais les militants qui le disent et, bien que pensé à l’origine comme un progrès, c’est devenu son handicap.

Cela me fait penser à la panacée que constitua dans les années 70 le thème de l’autogestion accommodée à toutes les sauces ( même à la sauce Rocard, c’est dire ) avec le combat emblématique des « Lip » à Besançon. Le thème est passé de mode et plus personne n’en parle.

Penser le fonctionnement de la France Insoumise tel qu’il a été mis en œuvre s’est avéré sinon peu pertinent du moins peu convaincant.

 

Il y a tout de même une manière de syllogisme à poser ce diagnostic et ensuite à rejeter la responsabilité de l’échec sur un seul homme qui focalise toutes les haines et peut-être l’a-t-il bien cherché mais personnaliser un combat ne peut que le réduire.

Aucun de ceux qui commentent avec une jouissance certaine les derniers évènements ( qu’ont donné à connaître des vents favorables curieusement intentionnés ), aucun commentateur qui se délecte du feuilleton et s’acharne à l’alimenter par des rumeurs ne semble en tout cas percevoir mais le veut-il vraiment ? la contradiction qu’il y a à insister sur un fonctionnement opaque et à recueillir les confidences au demeurant mesurées d’une élue qui a eu le bon goût de taire ses divergences pendant la campagne et ne s’est exprimée qu’à posteriori à l’analyse d’un résultat à tout le moins désastreux pour ses couleurs.

La question qui se pose en fait : pouvait-on pour une élection que les Français et surtout le peuple de Gauche considèrent à tort comme mineure proposer le même montage qui a si bien réussi pour l’élection présidentielle.

Mélenchon, talentueux comme il sait l’être naturellement a explosé à l’époque les plafonds qu’on lui promettait et il aurait pu être au second tour ( avec une issue plus incertaine que l’affrontement final entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron placé sur le velours ) si Benoît Hamon avait écouté la voix du bon sens et avait abandonné sa candidature pour soutenir Mélenchon au terme d’un accord politique qui lui aurait permis d’envisager un avenir autre que le retrait de la vie politique ?

Hé bien oui, Messieurs-dames on discute et peut-être même qu’on se dispute à la France Insoumise comme on l’a toujours fait, c’est ce qui faisait la spécificité du mouvement mais aussi ce qui le freine dans son expansion.

Cependant il eût été inélégant de ne pas présenter un front uni avant les élections. Les divergences ne s’étalent pas avant la bataille, ça ne se fait pas.

Ceux qui n’ont pas pas respecté cette règle de bon sens font l’objet aujourd’hui d’un éclairage peu gratifiant qui les cataloguent dans la catégorie des ambitieux contrariés oudes aigris un marigot dont ils auront bien des difficultés à s’extraire sauf à se renier complètement comme un obscur conseiller Rhône-Alpes n’a pas hésité à le faire en acceptant même, toute honte bue, de figurer comme trophée à la tribune pré-électorale du RN à Hénin-Baumont.

 

 Sans aucun doute Mélenchon a-t-il pesé de tout son poids pour imposer la tête de liste Manon Aubry qui, en l’occurrence, a fait une bonne campagne et ne peut en aucun cas être tenue responsable du mauvais pilotage et du naufrage final.

Cependant il ne faut pas non plus oublier que Charlotte Girard pressentie, semble-t-il, pour conduire la liste, s’était désistée pour de bonnes ou de mauvaises raisons, il ne m’appartient pas d’en juger mais ses raisons semblent aujourd’hui suffisamment profondes pour l’inciter à abandonner le combat.

Voilà un fait politique qui mérite que tous les militants s’interrogent.
Pour ma part, je déplore à la fois sa désertion et la manière choisie pour la rendre publique : c’est un coup dur pour tous les sympathisants d’apprendre que la co-rédactrice du programme présidentiel considère qu’il lui est aujourd’hui impossible de continuer à le défendre dans le mouvement qui s’en revendique.

Comme je déplore que d’autres se répandent dans la presse et ne gardent pas pour leurs camarades l’exclusivité de leurs remarques aussi pertinentes pussent-elles être.

.
En tout état de cause, ces départs isolés ne devraient pas faire oublier non plus que du côté des Républicains c’est par bataillons entiers que l’on compte les déserteurs. Certes c’est une maigre consolation mais on fait avec ce qu’on a et cela témoigne en tout état de cause du grand remue-méninges qui agite la France.

L’équipe dirigeante est directement interpellée et qu’on le veuille ou non, étant à tort ou à raison considérée comme la cause du problème, elle doit faire en sorte que ça ne dégénère pas en mettant fin à la déperdition des énergies dont se plaint Charlotte Girard.

 

Pour en revenir aux Européennes une autre tête de liste aurait-elle fait un meilleur résultat que Manon Aubry ? Il est permis d’en douter.

C’est donc le fonctionnement de la France Insoumise qui pose problème ( mais on imagine mal les médias qui se pourlèchent les babines devant ses difficultés œuvrer à la résolution de l’équation ) Ce n’est pas la libre expression des opinions en interne qui est bridée mais l’absence de synthèse qui handicape le mouvement.

Ce dernier est jeune, il est divers, son populisme ( ce n’est pas un gros mot de se revendiquer du peuple ) ne transige pas avec le respect des droits humains, il ne cède pas à la démagogie facile qui fait porter aux immigrés le poids de tous les malheurs du pays et dédouane ainsi les vrais responsables qui continuent à se remplir les poches pendant les gagne-petits se divisent dans d’obscures querelles identitaires qui n’ont aucun sens surtout pour des gens qui n’ont que de lointains contacts avec la culture dominante qui les aliène plutôt qu’elle ne les aide.

 

Depuis quand serait-ce le signe d’un malaise profond que l’on débattît au sein d’un groupement politique et que l’on cherchât à analyser les raisons d’un désaveu que la nombreuse participation aux différents meetings ne laissait pas présager ?

 

Et ce qui serait malsain pour la démocratie, c’est que toutes ces discussions internes qui sont l’ordinaire d’une formation politique, qui constituent l’alimentation de son moteur, fuitent systématiquement dans les médias.

Chacun sait à la France Insoumise que l’étalage des états d’âme complaisamment relayé par ceux qui ne sont pas ses amis débouchera inévitablement si l’on se laisse entraîner par les petites phrases sur un repli groupusculaire en chapelles, chacune sûre de son bon droit voire de détenir la vérité révélée mais chacune inopérante dans son combat pour rendre leur dignité aux exclus.

Chacun doit raison garder, ceux qui voulaient partir sont déjà partis parfois même pour des horizons qui en disent long sur la force des convictions qu’ils faisaient semblant de défendre, les autres doivent se retrouver en camarades sans chercher à avoir la peau de qui que ce soit.

La mort « voulue » du père ( Mélenchon ) est parfois émancipatrice quand il pèse trop lourdement sur le comportement du groupe mais que fait-on sinon se suicider quand on s’ampute de ce qui fait ou du moins a fait la force d’un espérance avec un programme qui a toujours sa raison d’être « l’avenir en commun » ?
Rien pas même une défaite électorale ne peut enlever une once de vertu à un projet qui n’a malheureusement pas pu être popularisé à la mesure de sa valeur.

Ce n’est pas en démobilisant les troupes mais en resserrant les rangs que l’on peut revenir à l’essence du mouvement.

Alors seulement l’analyse des erreurs ou des errements sera féconde mais elle ne se fera pas par tribunes interposées publiées au seul dessein de nuire par les ennemis naturels du mouvement.



220 réactions


  • Clocel Clocel 11 juin 08:40

    2027... Peut-être... Avec un bon hologramme...

    En tous cas, félicitation, Clémentine Autain est bien nourrie, ça se voit, ça s’entend, ça fait plaisir !

    Notre provende de conneries est assurée pour au moins deux décennies !


    • Raymond75 11 juin 08:51

      @Clocel

      Ah Clocel, l’intervenant qui traite de cons tous les autres ... Grâce à Internet, il existe ! C’est ce qu’avait prédit Andy Warhol


  • Julien S 11 juin 08:40

    Que de discours pour peu de choses. Un parti comme PCF autrefois, FI aujourd’hui, est nécessaire pour faire un peu peur aux possédants, mais doit bien entendu ne jamais arriver à rien. Un pays entier n’a pas pour fonction de payer pour la bouffissure de révolutionnaires tout à fait nuisibles une fois par hypothèse aux commandes.

    C’était pour ajouter ma dose de « fange ordurière » smiley

    Et si je ne suis pas pris pour un imbécile, je serai déçu. 


    • Traroth Traroth 11 juin 11:36

      @Julien S
      Sans ces « révolutionnaires bouffis », vous n’auriez ni congés payés, ni sécurité sociale, ni journée de 8 heures ni d’interdiction du travail des enfants. Liste non-exhaustive.


    • Julien S 11 juin 12:31

      @Traroth
      .
      Lisez mieux. J’ai écrit qu’ils sont nécessaires jusqu’à un certain point. 
      .
      NB : le travail des enfants n’est plus très répandu même dans les pays (riches) les plus libéraux. 


    • baldis30 11 juin 12:33

      @Traroth

      bonjour,
       Ô que vous êtes méchant, très méchant .... vis-à-vis de l’interlocuteur que vous fustigez et qui vous a tout donné ....
      C’est très méchant de s’en prendre à ceux qui vous donnent et supportent Greta Grunberg future Prix Nobel de la Paix ( ..... des tombeaux. ) !


    • HELIOS HELIOS 11 juin 15:19

      @Traroth

      ... gardez votre certitude, mais sachez quand même que les communistes qui ont participé à la construction de notre pays au moment où ils l’ont fait, AVANT et APRES la guerre, étaient comme on dit souvent « dans l’air du temps ».

      Je ne prends pas position sur le fond, je dis seulement que c’est facile de glorifier quelqu’un qui donne un avis dont le fond est déjà quasi consensuel.

      La FI d’aujourd’hui n’a pas un avis consensuel au sein de l’ensemble de la population française.

      Vous voulez un exemple actuel ? supposez que la FI se mette a militer pour une immigration fortement maitrisée et qu’elle vote au parlement les lois qui permettent cette maitrise. Dans 50 ans direz vous que c’est grâce a la FI que l’immigration est maitrisée ? Non, bien sûr car cette maitrise est( etait) dans l’air du temps.

      Or, la FI est immigrationiste, entre autre anachronisme (ce n’est plus d’époque, les continents sont saturés, les cultures s’affirment et ne veulent pas mourir et le metissage-pour-les-autres, à l’honneur dans les classes elevées est loin d’être partagé), donc c’est un parti politique hors des considérations principales de la population et cela se reflète dans les urnes.


    • Traroth Traroth 11 juin 16:07

      @Julien S
      Relisez-vous mieux, vous-même ! Ils ont fait tout ça en étant au pouvoir, pas autrement.


    • Julien S 11 juin 16:59

      @Traroth
      .
      Oui, c’est vrai. Toutes les conquêtes de votre petite liste sont du PCF. 


    • Julien S 11 juin 17:01

      @baldis30
      .
      C’est la deuxième fois en huit jours que vous m’affublez d’opinion que je ne défends pas. Je fais tout mon possible pour défendre le nucléaire et faire reporter la décarbonation de l’existence à après ma mort. 


    • Le421 Le421 12 juin 09:08

      @HELIOS

      la FI est immigrationiste

      Merci de me l’apprendre, j’étais pas au courant.
      Et on a prévu quoi au programme ?
      Des charters, des navires affectés, des barges de débarquement, des cartes bleues avec 1.000€ par mois tant qu’à faire ?
      Je note... Je vais chercher !!


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 11 juin 08:41

    Un mouvement sans base est comme une pyramide inversée : ça reste une pyramide, mais c’est beaucoup moins stable.


    • Fergus Fergus 11 juin 09:46

      Bonjour, Séraphin Lampion

      Sauf que là, il n’y pas de pyramide du tout, mais un ensemble non structuré et pourtant dirigé par une poignée de caciques qui n’ont pas de mandat statutaire pour le faire. Une anomalie qui ne pouvait que déboucher tôt ou tard sur des difficultés.


    • Aimable 11 juin 11:50

      @Fergus
      Comme dans une monarchie , a la FI Mélenchon décide de qui fait quoi , tout cela chez des insoumis par nature alors il pourrait bien y laisser sa tête s’il ne contente pas de régner .
      Perso j’ai toujours pensé qu’il est loin d’avoir l’étoffe d’un chef , il est trop clivant pour cela .


    • baldis30 11 juin 12:37

      @Fergus
      bonjour,
       « un ensemble non structuré »
       en cristallographie on appelle cela un corps..... amorphe !
      Et c’est nous qui allons ... morph..ler 


    • Fergus Fergus 11 juin 13:42

      Bonjour, Aimable

      Mélenchon, pétri d’indéniables qualités intellectuelles, est en effet trop clivant... quand il veut l’être.

      La preuve en est qu’il ne l’a pas été en 2017 et que cela lui a si bien réussi qu’il est passé très près d’une qualification pour le 2e tour de la présidentielle.

      Que n’a-t-il continué dans la même voie après au lieu de redonner dans « le bruit et la fureur » et d’apporter des cautions ineptes  en termes de marketing politique à Maduro et Drouet ?


    • JulietFox 11 juin 19:08

      @Aimable
      Vivement que Mélenchon se barre, que LFI disparaisse, et gloire à Macron et son parti unique. ( Je ris...jaune, c’est de saison)
      Qu’en est il d’Hamon et sa cabine téléphonique, de Gloulouks Man, et les reliques du feu Notrrrrre Parrrrrrti. Au moins Marchais nous faisait marrer en envoyant ch* ** El Cabas.
      Que disparaisse cette CGT honnie et gloire au Berger adoré des macronistes, même si je reconnais que le moustachu me fais penser à Dougashvili.
      Hourra, le RN, Renouveau par les Nuls est devenu le seul « rempart » contre Macron et l’oligarchie.
      Oh, j’allais oubliez, les Grünen Vranzais. La tête à Jadot a doublé de volume. Combien. de temps mettra t’il à se vendre à Marche Arrière Les Municipales arrivent et le Mercato est grand ouvert. On va se marrer.
      Ita Missa Est !


    • Sparker Sparker 11 juin 22:37

      @Aimable

      « a la FI Mélenchon décide de qui fait quoi »

      Ha vous êtes à la FI et vous connaissez son fonctionnement ?

      Voilà le niveau qui fait la gloire de Macron, des gens qui parlent sans savoir et racontent n’importe quoi. La volonté de nuire n’a pas de limite, lamentable.


    • Le421 Le421 12 juin 09:09

      @Séraphin Lampion
      Un mouvement sans base...
      En fait, quand il y a eu besoin de pognon pour la campagne des européennes, pas besoin d’aller emprunter chez les Russes !!
      Pas de base.
      Ben voyons.
      Il suffit de le répéter des centaines de fois et hop !!


    • Aimable 12 juin 12:44

      @Sparker
      Faire passer les Normands pour des arriérés alcooliques n’est pas une volonté de leur nuire peut être ?


    • Sparker Sparker 12 juin 16:34

      @Aimable

      Ouais ben je suis ch’ti d’origine et là bas aussi l’alcoolisme fait des ravages et arrière (!) les gens faut pas se voiler la face...


    • Fergus Fergus 12 juin 19:27

      Bonjour, Le421

      Il faut reconnaître que le concept du « mouvement gazeux » est assez... nébuleux et a montré ses limites.
      Or, voilà qu’en plus le Canard enchaîné rapporte aujourd’hui une citation de Mélenchon assez raide à avaler : « Ceux qui veulent la démocratie dans le mouvement, ce sera sans moi ! » 
      J’avoue que les bras m’en tombent.


    • Aristide Aristide 13 juin 11:25

      @Fergus

      Votre étonnement n’en est que plus émouvant.

      Vous rendre compte qu’un mouvement politique, un parti est le lieu privilégié des luttes de pouvoir, de la confrontation des alliances et des compromis, des rancunes et des amitiés, de l’intérêt et du dévouement, ... Allons, Fergus, redescendez sur terre, LFI est comme tous les partis, tous. Seuls quelques jeunes militants, vieux sympathisants ou électeurs ne connaissent cela. 

      C’est tout de même assez logique votre naïveté, vous croyez même au programme de l’Avenir en Commun ...
       


    • Fergus Fergus 13 juin 22:59

      Bonsoir, Aristide

      Ne vous méprenez pas, ce qui m’étonne, ce n’est pas la manière dont Mélenchon agit, mais le fait qu’il puisse s’en vanter !


    • Aristide Aristide 14 juin 09:22

      @Fergus

      Vous semblez croire à la « démocratie » à l’intérieur des partis, c’est une foutaise, il s’agit de lieux de pouvoir. Oui, de pouvoir. Et face à cela, chacun pour soit pour les plus ambitieux ou se mettre dans la trajectoire de son préféré pour les autres. Après, le débat d’idée oui, mais bien après ... D’ailleurs, c’est souvent des seconds couteaux qui sont en charge de cette tache programmatique éreintante tant les postures remplacent souvent le vrai fond.

      Ce n’est pas spécifique à LFI, c’est pour tous. Alors votre « raide à avaler » est surjoué ou alors ... je n’ose croire que vous ignoriez que c’était la règle de tous.


    • Fergus Fergus 14 juin 16:27

      Bonjour, Aristide

      Je ne crois pas à la démocratie à l’intérieur des partis, j’espère toujours qu’une nouvelle formation l’appliquera. Mais sans me faire beaucoup d’illusions.

      Ce qui est « raide à avaler », ce n’est pas tant le fond  nous sommes habitués, comme vous le soulignez  que la stupide confidence qui donne des armes aux adversaires. Une faute pour une personne aussi expérimentée.


  • Trelawney Trelawney 11 juin 08:55

    Certes c’est une maigre consolation mais on fait avec ce qu’on a et cela témoigne en tout état de cause du grand remue-méninges qui agite la France.

    LERM occupe le leader ship avec un programme totalement inexistant, ou avec un programme du genre « votez pour nous c’est Macron qui s’occupe de tout »

    Le PS et tous ses partis satellites (EELV compris) volent sous les radars et sont complètement inaudibles. D’ailleurs avaient-ils quelque chose à dire ?

    LR a mélangé business et politique. Leur principale motivation est : « comment préserver mon poste et la rémunération qui va avec ! » Pour cela ils n’ont aucun mal à retourner leur veste pour s’essayer ailleurs (LERM RN)

    RN est une petite entreprise qui marche et qui n’existe que pour augmenter les dividendes de la famille Lepen

    LFI a une force et une faiblesse : Melenchon ! S’il quitte le navire et je ne saurais trop lui dire qu’il existe une vie après la politique. Tout sera à reconstruire dans cette gauche qui veut encore dire quelque chose. Ce ne sera certainement pas le travail de Clémentine Autain et tous ces opportunistes patentés. Je devine qu’elle ira former un groupe de gauche dissident chez LERM (Pompilli se trouve bien seule). Histoire de foutre le bordel ailleurs pour son intérêt personnel et surtout permettre à Macron de dire : « je suis aussi social, j’ai des gens comme Autain dans mon mouvement ».

    La vrai question est : Pourquoi les politiques ne servent-ils plus à rien ?


    • Ruut Ruut 11 juin 09:38

      @Trelawney
      La perte de la souveraineté qui génère une perte de la vision d’avenir et donc une perte de la raison d’être de la politique.
      Sans possibilité de projeter une vision de l’avenir, la politique n’as plus de sens cas son essence unique c’est proposer et mettre en œuvre une vision d‘avenir.

      La question est pourquoi payons-nous toujours pour des politiques qui ne servent plus à rien au sein de l’UE.


    • Sparker Sparker 11 juin 09:58

      @Trelawney

      « La vrai question est : Pourquoi les politiques ne servent-ils plus à rien ? »

      Par ce qu’il ne font pas de la politique mais du business à partir « d’idées ».


    • Clocel Clocel 11 juin 10:02

      @Sparker

      Disons plus simplement, parce qu’ils sont bons à rien !

      Sors-les du bocal et ils seront aussi frétillants que le poisson rouge sur la commode.


    • Fergus Fergus 11 juin 11:33

      Bonjour, Clocel

      « parce qu’ils sont bons à rien »

      Les élus incapables étaient beaucoup plus nombreux sous les 3e et 4e républiques !

      Aujourd’hui, c’est moins leurs capacités que leur alignement sur une doxa et une servilité qui paralyse leur action.


    • Trelawney Trelawney 11 juin 11:54

      @Sparker
      Par ce qu’il ne font pas de la politique mais du business à partir « d’idées ».
      Si seulement il avez le volonté de le faire (et c’est loin d’être acquis), est-ce qu’ils ont la possibilité de mettre en application les idées qu’ils proposent ?


    • baldis30 11 juin 12:41

      @Fergus

      re...
      « Les politiques ? La moitié n’est capable de rien, l’autre moitié est capable de tout » Clémenceau


    • Fergus Fergus 11 juin 13:44

      Bonjour, Positronique

      Ce qui nous met sur un pied d’égalité !  smiley


    • JulietFox 11 juin 19:09

      @Trelawney
      Hautin suspend ton vol.......................


  • Fergus Fergus 11 juin 09:42

    Bonjour, Elliot

    « Le mouvement souffre en fait de sa structure gazeuse, ce n’est pas moi mais les militants qui le disent et, bien que pensé à l’origine comme un progrès, c’est devenu son handicap »

    En effet, et j’ai eu l’occasion de l’écrire naguère. Comme je l’ai écrit à propos des Gilets jaunes, incapables de se structurer et d’élaborer une plateforme commune. Cela ne peut pas fonctionner dans la durée.

    Ces considérations faites, le plus urgent est de clarifier la ligne politique entre les deux tendances  populiste et unioniste, pour faire simple  qui déchirent le mouvement. Comme il est urgent de revoir le management et la communication de LFI. Ce qui ne signifie pas qu’il faille débarquer Mélenchon, mais probablement lui donner un rôle de « père » plus en retrait, à mon avis.

    Un mot encore à ce sujet : au risque de me répéter, je réaffirme ici que le comportement de Mélenchon a toujours eu une influence déterminante sur des électeurs dont bien peu, il faut le reconnaître, ont lu l’Avenir en commun :

    Mélenchon dans le bruit, la fureur, les clash et le clivage, cela donne un score de 11 % à la présidentielle de 2012 et de 6,3 % au Européennes de 2019. Autrement, cela ne touche que des électeurs venus de la gauche radicale, et cela fait fuir les autres.

    Mélenchon dans le rassemblement et une forme de « force tranquille » servie par ses qualités de tribun et de pédagogue, cela donne 19,56 % en 2017. Pourquoi ? Parce que cette stratégie de communication mord sur l’aile fauche du l’électorat socialiste.

    Bref, les militants de LFI ne peuvent éviter une réflexion stratégique approfondie le mode de fonctionnement du mouvement et sa manière de parler aux électeurs !


    • Sparker Sparker 11 juin 10:11

      @Fergus

      Vous devriez aller les aider, vous avez une telle capacité de réflexion et de lucidité qui doit leur faire défaut, quand on a la tête dans le guidon on ne voit pas les à coté. Alors comme vous avez le recul nécessaire à toute analyse objective et de plus dénuée d’à priori de militant, ça serait tout bénef et de nature à relancer le mouvement , qui là je crois va pâtir à ne plus s’en remettre.


    • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 11 juin 11:36

      @Fergus

      « Le bruit et la fureur, le clash et le clivage » de la FI aux européennes ??
      Avec Manon Aubry ,et Mélenchon très discret ?
      Allons, allons Fergus tu veux faire référence, comme tous les merdias, à l’épisode des perquisitions, en ne retenant que la colère de Mélenchon (le Doigt) alors que ces méthodes étaient infondées, illégales et digne d’une république bananière avec une justice soumise aux ordres de l’exécutif (la Lune)


    • Fergus Fergus 11 juin 11:38

      Bonjour, Sparker

      « Vous devriez aller les aider »

      C’est ce que je tente de faire, avec mes modestes moyens, patr le biais de mes articles et de mes commentaires, n’étant pas membre de La France Insoumise.

      La bonne nouvelle est que les actuels remous vont sans doute obliger les responsables à se poser les bonnes questions dans l’optique des prochains rendez-vous électoraux. Rien ne serait pire qu’une absence d’introspection et de mesures appropriées ! 


    • baldis30 11 juin 12:50

      @Fergus

      « les responsables » ..... espèce de mammifères inconnue à gauche ! 
      par contre irresponsables de la classe des reptiles, animaux le plus souvent rampants, venimeux et dangereux.


    • Fergus Fergus 11 juin 13:56

      Bonjour, TARTOQUETSCHES

      Je ne parle effectivement pas de la campagne des Européennes qui a été plutôt bien conduite par Manon Aubry, mais de ce qui a précédé et fortement dégradé l’image de Mélenchon, et donc de LFI par effet induit.

      De plus, je n’évoque pas là seulement de l’épisode calamiteux de la perquisition, mais également de quelques autres dérapages plus ou moins ridicules ou malvenus dont la polémique du drapeau de la vierge, le soutien à Maduro et le soutien su séditieux Drouet.

      Pour ce qui est de la perquisition, il est à noter que Mélenchon a parfaitement réagi à son domicile en restant totalement maître de lui. Pourquoi s’est-il ensuite livré à cette mise en scène grotesque au siège du parti ?

      Une réaction posée devant les caméras pour dénoncer fermement mais calmement la disproportion des moyens de justice engagés lui eût permis de marquer un point important dans l’opinion. Au lieu de quoi il a donné des armes à ses ennemis et relancé les doutes qui avaient existé sur sa personne avant 2017. Pour un homme politique aussi expérimenté, ce manque de discernement a relevé de la faute inexcusable !


    • JulietFox 11 juin 19:12

      @TARTOQUETSCHES
      Je plussoie
      Et, ce qi me frappe, aucune fuite sur l’enquète, ni dans le Canard, ni Médiapart, ni le Figaro.
      Etrange, non ???


    • Le421 Le421 12 juin 09:18

      @JulietFox
      Attendez six mois avant les prochaines présidentielles.
      Les fausses accusations et détails croustillants vont ressortir comme par magie.
      C’est tellement simple, tellement prévisible... Et tellement efficace !!
      La gouvernance Macron est basée sur la com.
      Tous les gogos sont obnubilés par cette image d’un homme indigné d’une action « en justice » parfaitement illégale. Même avec un clampin comme moi, ça aurait chié « grave ta mère » !!
      Et la campagne publicitaire et orientée qui a été faite derrière...

      En attendant, tout le monde se fait baiser hormis les « happy fews ».
      Mais vu que ça a l’air de convenir...
      Je fais partie de ceux qui, quand ils crèveront de faim, y’en aura un bon paquet de morts avant.


    • Pie 3,14 12 juin 20:31

      @Fergus

      Votre analyse du leader à la fois atout et boulet est pertinente. Vous la précisez depuis plusieurs semaines et l’actualité vous donne raison.

      Il y a cependant un aspect que vous négligez, c’est le programme, le fameux « avenir en commun ». Jamais un programme pareil trouvera une majorité d’électeurs.

      Voilà un programme qui suinte l’anti-capitalisme à tous les niveaux mais qui prétend offrir une protection sociale maximale à tous. 
      Il propose une économie de marché ultra contrôlée, un Etat omniprésent (on nationalise à tour de bras) avec un mépris de l’économie réelle stupéfiant (la dette on verra, fuck la finance etc...). Pas besoin d’être madame Soleil pour comprendre que ce genre de pose lance droit dans le mur avec un retour au réel façon Grèce en 2010.
      Il y a aussi des choses touchantes comme « la découverte de l’espace » sans doute un reste de culture PCF fantôme ou « le plan mer » façon grand bleu.

      En somme les insoumis proposent des droits sociaux superbes (retraite à 60 ans, éradication de la pauvreté, réduction du temps de travail, augmentation des salaires, sécurité sociale intégrale, etc...) qui supposent une économie florissante gouvernée par des politiciens qui méprisent les acteurs économiques et veulent les rincer.
      Le discours des insoumis consiste à dire qu’il suffit que l’Etat répartisse les richesses pour résoudre tous les problèmes. 
      C’est un discours d’une gauche archaïque qui ne fonctionne pas et n’est pas validé pas les économistes solides.

      La société française est une des plus redistributrice au monde, c’est tant mieux, on peut faire mieux encore (cf : Pikety) mais certainement pas à la manière d’un sans culotte. Il suffit de mettre un pied dans un pays anglo-saxon pour mesurer notre chance et l’abîme qui nous sépare d’eux.

      Le programme des insoumis n’amènera jamais la gauche au pouvoir. 

      La gauche retrouvera le pouvoir à mon sens avec l’écologie pragmatique, la social-démocratie, le participatif, le solidaire. Cela va prendre du temps et il faudra oublier cette proposition radicale dépassée typiquement française.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 juin 22:29

      @Pie 3,14

      Et si vous ajoutez que, pour sauvegarder les moyens naturels de vivre sur notre planète il faut penser l’avenir proche en incluant la nécessité d’une triple décroissance (de la production, de la consommation et de la population mondiale) ça rend la proposition radicale encore plus dépassée.


  • Sparker Sparker 11 juin 09:53

    Protégez moi de mes amis, mes ennemies je m’en charge...


    • Fergus Fergus 11 juin 11:39

      @ Sparker

      Qui visez-vous ? Charlotte Girard n’est pas Clémentine Autin, et son départ est infiniment plus significatif des problèmes à régler.


  • Sparker Sparker 11 juin 09:54

    Adieu FI on t’aimait bien...


  • rugueux 11 juin 09:54

    Vite Ariane Walker !


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 juin 10:02

    L’auteur de l’article relève qu’est « passé de mode » "le thème de l’autogestion accommodée à toutes les sauces (même à la sauce Rocard, c’est dire)".

    C’est juste, mais « l’autogestion » reste pourtant plus que jamais indispensable, à la condition qu’on n’en fasse plus un problème d’entreprise mais qu’elle devienne un problème national : comment faire « gérer » par le peuple tout entier le socialisme qui doit remplacer l’actuel mondialisme méprisant le peuple, y compris dans la fausse Gauche. 


    • Sparker Sparker 11 juin 10:17

      @Pierre Régnier

      Rien vous n’aurez rien car dans le fond personne ne le veut.

      La FI à voulu remettre sur le tapis cette question tout en essayant de la rendre compatible avec une action immédiate de renversement de tendance, exercice difficile on le voit.
      Mais bon maintenant que le torpillage à réussi, Mélenchon au tapis, le projet FI socialement ruinée (et comme d’hab ça vient de l’intérieur) les forces de gauche vont pouvoir relever le flambeau.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 juin 10:35

      @Sparker

      Vous dites que la FI a voulu remettre sur le tapis la question de l’autogestion.

      Peut-être, mais elle a voulu le faire en méprisant le peuple, exactement comme le fait Macron, en adoptant ce flagrant négationnisme d’un nouveau genre :

      L’islam n’est pas violent, et l’islamisation progressive de la France n’a donc rien de gênant.

      Pareil pour le bien réel remplacement de population par l’immigration illégale, procédé par lequel avance l’épouvantable régression qu’est l’islamisation.


    • Sparker Sparker 11 juin 12:44

      @Pierre Régnier

      Vous dites n’importe quoi comme ça vous arrange, « mépriser le peuple », vous vous méprisez déjà bien assez tout seul.
      La FI à perdu de l’électorat car elle n’a plus parlé au peuple c’est dernier temps, soit, je suis assez d’accord et la campagne des européennes m’a laissé indifférent, je comprend pourquoi maintenant.

      Mais « mépriser le peuple » avec ce genre de réaction complètement à coté de la plaque et stérile qui ne veut rien dire vous participez au décervelage politique d’une bonne partie de la population qui n’a que la référence « peuple » pour exister. Vous la dégoûtez pour servir vos petites haines recuites.
      Comme beaucoup vous préférez tout détruire plutôt que de ne pas avoir raison sur votre point particulier et perso.

      Quels que soit les problèmes, je préfèrerais avoir à ferrailler avec un gouvernement FI qu’avec un Macron, mais c’est chacun qui voit....


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 juin 16:50

      @Sparker

      Je n’ai envie de ferrailler ni avec Macron ni avec la FI, mais je préfèrerais de beaucoup que ce soit cette dernière qui soit au pouvoir.

      Je n’ai pas de petites haines recuites, et une bonne partie de mon militantisme actuel consiste à tenter de convaincre « l’extrême Droite », dans laquelle on me situe, qu’elle doit se débarrasser de sa haine des musulmans, comme elle devait se débarrasser de la haine des juifs à l’époque de Jean-Marie Le Pen (de cette haine-là il y a encore bien des restes).

      L’actuel mépris du peuple, par la fausse Gauche (toutes tendances confondues) comme par Macron (et de nombreux dirigeants européens) est dans le refus de combattre le bien réel remplacement de population et de culture par l’immigration illégale et, pire encore, l’islamisation de la France.

      Ces combats sont clairement, pour le militant socialiste que je suis depuis l’âge de 15 ans (j’en ai maintenant 81) des combats de gauche.


    • Ouam Ouam 14 juin 01:27

      @Sparker
      "@Pierre Régnier

      Vous dites n’importe quoi comme ça vous arrange, « mépriser le peuple », vous vous méprisez déjà bien assez tout seul."

      Tu a tord de ne pas écouter les sages paroles de P Régnier... (Dans ses différents posts)
       
      Les chiffres lui donnent largement raison (sauf à etre aveugle, ou totalement bourré)
       
      Enfin continue sur cette voie au moins cela te permettra d’assouvir ton petit égo, c’est toujours cela de pris ^^
       
      En attendant c’est la sarl montretout qui rafle tout pendant que tu reste coincé dans un carcan idéologique d’un autre époque.
      Si c’est pas clair, j’ai longuement répondu plus bas.
       
      Apres libre à toi (et auxs autres d’ici) de faire rejoindre la FI des scores fabuleuxs du NPA (ou SUD) en copiant leurs discours idéologiques.

      N’oublie pas ce dicton
      On prefere(rera) toujours l’original à sa mauvaise copie...


  • victormoyal victormoyal 11 juin 10:12

    Mélenchon un Marxiste dépassé….au suivant !


    • Sparker Sparker 11 juin 10:18

      @victormoyal

      Le suivant c’est Jadot, préparez vous à voter...


    • Attilax Attilax 11 juin 10:39

      @Sparker

      Mélenchon est un républicain pur jus, il n’a jamais été marxiste, au contraire, il a passé 27 ans au PS. Quand à Jadot, l’idiot utile de service, il ne devrait pas faire illusion plus longtemps que les autres cadres des verts. Tout est dans le titre « Europe-Écologie-les-verts », il y a déjà deux intrus.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 juin 10:43

      @Sparker et @ victormoyal

      Le marxisme n’est que partiellement dépassé. Et l’actuel principal objectif immédiat que devraient se donner les militants authentiquement de gauche est de convaincre Jadot et EELV (qui sont soutenus, et c’est très heureux, par de nombreux jeunes) d’abandonner le mépris pour le peuple actuellement porté par la fausse Gauche, toutes tendances confondues.


    • baldis30 11 juin 12:59

      @Sparker
      bonjour,
       « Le suivant c’est Jadot »
      en route ( .... non goudronnée) pour le national-écologisme ......


    • Sparker Sparker 11 juin 13:44

      @Pierre Régnier

      « les militants authentiquement de gauche »

      Nous n’en sommes plus là, les militants sont en train de couler la FI. Les militants c’était au siècle dernier.
      Les gens qui ont voté la FI en 2017 l’ont voté pour un programme concret avec des vrais morceaux de vie dedans, pas pour des idées politiques de militants qui « croit ».



    • Le421 Le421 12 juin 09:21

      @Sparker
      Jadot, un marxiste !!
      Ahahahahahahaha.... Ahahaha !! Ahahah !!
      Excellente !!
      Je vais la raconter aux potes !!


    • Aristide Aristide 13 juin 11:38

      @Pierre Régnier

       authentiquement de gauche .... fausse Gauche

      Vous avez l’appareil qui mesure ? Et la majuscule pour la fausse et pas pour l’authentique, c’est un lapsus calami ?


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 13 juin 14:23

      @ Aristide

      La Gauche, comme la Droite, l’extrême Gauche, l’Extrême Droite, la Gauche authentique etc... Sauf erreur je mets toujours une majuscule. De gauche, de droite etc... je n’en mets pas. Mais là n’est pas l’important.

      L’appareil de mesure ? 65 ans de militantisme à gauche. Mais je sais bien que chacun fait de sa propre expérience son propre appareil de mesure.

      Le monde fout le camp et Yves Cochet n’a pas tort de voir sa fin dans les décennies toutes proches. J’ajouterais simplement qu’il a raison SI...

      SI l’on ne s’attaque pas de toute urgence aux causes évidentes de cette dégradation très rapide. Et, c’est évident pour moi, seule une Gauche socialiste et écologiste (cette précision est pour moi un pléonasme) peut et doit s’attaquer à ces causes.

      Ne laissons pas Erik Jadot et EELV croire que c’est en rejoignant les adeptes macroniens de l’économisme qu’ils seront plus efficaces. Ils doivent constituer une partie importante de la vraie Gauche à mettre en place. 


    • Ouam Ouam 14 juin 01:10

      @Pierre Régnier
      Heureusement que les autres sectaires ne t’écoutent pas sinon on aurai un retour en gauche de force
      (c’est de l’humour mais quelque part vrai dans le fond)

      Remplacer un Mélenchon Républicain par le clan Obono, Autain & co du parti indigéniste , racialiste, c’est etre « aux lustres » de ce que demande une bonne partie des gens qui « pourraient » rejoindre la gauche (sil elle en étais),
      Ces choixs les emmeneronts (c’est l’avis de votre serviteur) auxs prochaines élections non plus à 6 ou 8% mais auxs valeurs du NPA qui est un précurseur en la matière d’immigrationisme forconné et de racialisme (l’affiche de campagne avec la voilée pour un parti « sensé » etre laic et anticlericaliste (religieux)avouez que c’est plutot « cocasse »

      Qd à Jadot, pourtant avec son principe de libre maché capitaliste ouvert (donc antinomique avec l’écologie) qu’il serai facile de récuperer leurs militants.
      Ben non..même pas ?
       
      Comme tu l’a si bien souligné dans tes différents commentaires, la partie logicielle de l’actuelle « pseudo-gauche » est totalement vérolée rien que par les points suivants :
       
      Elle n’est plus pour les salariés mais pour des gens un peu comme l’auteur de ce billet

      Elle est completement ouverte (open-bar) cad l’alter-mondialisme, l’inverse du protectionnisme que pratiquent joyeusement tous les autres pays qui se foutent au passage bien de notre poire avec la naiveté de certains (les Chinois en particulier, et l’oncle Sam en sec position, les Japs et tous les autres)
      Cette pseudo gauche s’est englué dans cette voie sans issue et nie de s’etre gravement trompée, et continue de plus belle
      (laissant au passage le champ libre au RN)
       
      Qd à l’immigration ouverte et submersive, bah la théorie actuelle de la pseudo gauche est d’etre en plein accord avec Tom Ander ou Angela, forcément ca fait un peu tache...les salaires à la baisse qui sonts pour euxs une « opportunité formidable pour assouplir le code du travail et les couts cad les salaires à moinsd’1 Euro / heure »

      Le minimum (?) lorsqu’on se prétends progressiste et pour les classes laborieuses est peut etre de ne pas filer les clefs du camion du pays au grand patronnat 
       
      Ceuxs par contre qui remercient chaleureusement et en silence les :
      Eliots, Sparker, 421, Les pies 314, et les autres que j’ai omis,
      c’est la SARL du RN, car à cause de l’agissement des sus-cités,
      bah elle n’a rien à faire, juste à engranger le nombre de salariés qui n’en peuvent plus de son altessissime Monarc 1er, d’ailleurs la rupture est bien visible sur la carte
       
      https://ouest-france.carto.com/builder/f8f767ef-5cb3-41c9-a209-39a53f4ada8d/embed?state=%7B%22map%22%3A%7B%22ne%22%3A%5B47.45037978769006%2C-0.7141113281250001%5D%2C%22sw%22%3A%5B50.31039245071915%2C7.503662109375001%5D%2C%22center%22%3A%5B48.90083790234091%2C3.3947753906250004%5D%2C%22zoom%22%3A8%7D%7D

      Pour celui capable d’en décrypter un peu les orientations et pret à une raz du soft...
      ce qui pour certains ici n’est pas pret d’arriver tellement ils sonts accrochés à leur(s) propagande(s) idéologique qui les enverra irrémédiablement dans les tréfonds de l’oubli, n’ayant su ouvrir à temps les yeuxs lucidement sur le monde qui à tourné et qui tourne....

      J’ai rajouté ma couche de « fange ordurière »

      aussi...
      Vl’a !


    • Aristide Aristide 14 juin 09:03

      @Pierre Régnier

      Vraie Gauche, fausse Gauche , Gauche authentique, ... ( J’apprend vite pour les majuscules !).

      C’est bizarre de retrouver dans votre propos cette nomenclature assez spécieuse. Des chapelles de gauche, il en existe des centaines, chacune s’en réclame plus que les autres et corollaire indispensable en excluent les voisines, souvent les plus proches. Cette discussion byzantine n’a que peu de sens à mon avis.

      Pour moi, un engagement politique n’a de sens que s’il a vocation à agir sur le réel. Et là aussi, pour le faire, il faut passer par des compromis, indispensables, alors les affirmations sur ce que devrait être la gauche, plus ou moins socialiste, plus ou moins écologiste, etc ... ont pour moi aucune vraie signification s’il n’est pas question d’en discuter les contours avec ceux qui le veulent.

      L’union de la Gauche en 1981 a au moins démontré une chose, c’est l’inanité des combats sur le détail des programmes, c’est le réel qui gouverne, 


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 14 juin 10:33

      @Aristide

      Nous sommes d’accord sur ce point : un engagement politique n’a de sens que s’il a vocation à agir sur le réel.

      Le réel le plus important, le plus grave aujourd’hui en France et en Europe, c’est l’islamisation et le mépris du peuple par les gouvernants et les journalistes aux pouvoirs, ce qui entraîne la disparition de la souveraineté nationale. Il faut leur opposer un vrai socialisme.

      Le plus grave dans le monde c’est la disparition progressive (mais rapide) des moyens naturels de vivre. Il ne faut donc pas être « plus ou moins écologiste ». Il faut être très complètement écologiste.

      Les compromis, évidemment inévitables, ne doivent venir qu’après ces fermes engagements.


  • Attilax Attilax 11 juin 10:34

    Le souci de la FI, c’est qu’elle est tellement hétérogène qu’elle n’arrive pas à se placer sur plein de sujets. À la fois européistes et eurosceptiques, capitalistes et anticapitalistes, chauvains et indigénistes, ouverts et fermés, radicaux et modérés, à force de tirer dans tous ça a fini par péter : les gens ne sont pas tous contorsionnistes et plein se sont barrés ailleurs.

    On peut appeler ça de la démocratie interne, mais on peut aussi voir ça comme un mouvement qui ne sait pas ce qu’il veut. Et c’est pas rassurant.


    • Sparker Sparker 11 juin 12:48

      @Attilax

      La FI à été crée pour porter un programme « laec » et rien d’autre et se voulait un lieu de rassemblement autour de ce programme. Et l ’annonce de ce programme apr la personne seule de JLM en 2017 à fait le score.
      Mais une fois dans la place les particularismes veulent « exister » pour eux mêmes et être « reconnus » comme valeurs particulières et du coup refaire parti et tambouille et pan coulé... les électeurs sont partis.


    • baldis30 11 juin 13:00

      @Attilax
      bonjour,
       « ailleurs. »
      existe-t-il encore ?


    • alinea alinea 11 juin 14:22

      @Sparker
      je souscris tout à fait ; il y a le congrès national cette semaine FI/PG, en réponse aux amendements demandés, j’ai répondu ça et aussi ce que dit Attilax au dessus ; c’est que je ne me reconnais pas dans les tambouilles progressistes qui prennent pour argent comptant les valeurs de notre société si moderne ! Quant à Manon, j’ai dit ce que j’en pensais, elle a tiré la FI vers EELV !!


    • Fergus Fergus 11 juin 16:36

      Bonjour, alinea

      « Quant à Manon, j’ai dit ce que j’en pensais, elle a tiré la FI vers EELV !! »

      Il ne pourra plus y avoir de succès électoral sans une forte composante écologique. J’ai trouvé bonne la campagne d’Aubry. Ce n’est pas elle qui est en cause dans la situation actuelle. 


    • Le421 Le421 12 juin 09:24

      @Attilax
      Je vais vous expliquer une chose.
      En tout, il n’y a pas que le bien et le mal.
      Même le binaire 0 et 1 a du s’adapter à faire des conversions en analogique.
      Lorsque vous entendez dire de quelqu’un que tel ou tel projet est génial ou complètement nul, je peux vous dire d’avance qu’il se plante.
      Il y a une part de positif et une part de négatif.
      Suivant le positionnement où on se trouve.


    • Attilax Attilax 12 juin 09:32

      @Le421

      Bien sûr ! Mais il faut au moins vaguement savoir dans quelle direction on va pour espérer atteindre un but...


  • Aristide Aristide 11 juin 10:46

    Comment être étonné des déballages publics de problèmes internes aux partis, tout le monde sait qu’à partir de deux personnes, il faut faire des compromis. Pour quelles raisons, il en serait autrement. Des inimitiés, des concurrences, des alliances, ... enfin tout ce qui fait la joie de la vie en société.

    Moins compréhensible est cette focalisation des causes de l’échec électoral sur le chef pour ses excès, ses postures, ...Il me semble assez évident que c’est l’écume de la marée et pas le flux lui-même. C’est une insulte à l’intelligence des électeurs, qui sont bien différents à mon sens de ces veaux ou moutons que certains désignent.

    Un point évoqué par tous les plaignants du parti, les difficultés démocratiques du mouvement LFI qui seraient d’une extrême complexité. Pour un parti qui prône la réorganisation démocratique de notre république, une VIème, rien que cela ! Pour en remplacer une qui a plus de 60 ans. Tout le monde peut constater cette incohérence et cette absence de ...modestie. Mais bon ...

    Ne cherchez pas, vous ne trouverez nulle part le début du commencement d’une réflexion sur une stratégie pour arriver au pouvoir. Le pouvoir ! Il me semble que ce devrait être le premier objectif d’un parti qui a pour vocation de changer la vie des gens.

    Ah, vous trouverez de multiples discours sur la convergence des luttes sociales et politiques, sur le programme qu’il faudrait expliquer, sur une réflexion à partir de la base, j’ai même entendu parlé de révolution, .... Mais pas un mot, sur une alliance à « gauche » qui reste le seul moyen de ne pas rester un parti de témoignage avec le meilleur programme. Pire, vous trouverez ici et là quelques excités qui savent ce qu’est la vraie gauche et la nécessaire exclusion de tout compromis vu comme une compromission.


    • Sparker Sparker 11 juin 12:54

      @Aristide

      Mais mon bon il n’y a plus personne à gauche et le « peuple de gauche » à fait long feu.
      Je ne sais pas encore par où passera ou pas l’avenir de la FI mais ce n’est certainement pas par là.

      La FI se crée comme mouvement, ce que personne d’autres ne fait à « gauche » et c’est de sa faute si elle ne fédère pas ?? Et pourquoi donc les autres de « gauche » ne fédèrent pas entre eux ?? c’est la faute de la FI aussi.

      Pouah pouah, votre gauche est hasbeen, la FI à tenté autre chose ça à l’air de vouloir capoter.. mais ne croyez pas que ce soit à votre avantage, vous avez été les premiers fossoyeurs de la « gauche » vous voulez en être les ressuscités en tuant ceux qui se sont relevés ? Rêvez mon bon...


    • Aristide Aristide 11 juin 15:12

      @Sparker

      Ma gauche, votre gauche, ... voilà donc comment se joue la disparition d’un mouvement social et politique. Chacun y allant de sa revendication d’être encore plus mieux que son petit ex-camarade.

      Les autres mouvements de gauche ne sont pas mieux que LFI, le ridicule de tous les seconds couteaux du PS qui ont vu une opportunité en rejoignant Macron vient d’être imité par les mêmes faux-culs à LR. Après, vous pouvez essayez de jouer au jeu de celui qui porte la responsabilité de ce fiasco, pour ma part, j’ai toujours essayé de faire fi des reproches et autres désillusions ... 

      Vous m’avez mal lu, je ne rêve pas, je donne simplement la seule alternative qui existe pour éviter d’en prendre pour 20 ans d’un centrisme assez décomplexé. Je sais bien que les fossés qui se sont creusés entre tous les mouvements de gauche interdisent toute union autour d’une même stratégie d’arrivée au pouvoir. Si on ajoute l’absence d’un leader capable de fédérer ces mouvements ...


    • Le421 Le421 12 juin 09:27

      @Aristide
      J’ai mis « trois étoiles » à votre analyse...


    • Aristide Aristide 12 juin 13:09

      @Le421

      Je me tamponne de l’avis d’un zigue qui bloque les intervenants d’AV. 


  • J.MAY J.MAY 11 juin 10:47

    Analyse exhaustive et objective. Du Elliot coutumier.

    Le « bashing » hystérique des commentateurs et autres éditorialistes patentés qui ressassent quotidiennement leur haine de LFI dans les lucarnes des médias mainstream et qui somment Mélenchon de s’éclipser méritait en effet d’être relevé.

    Quelques observations complémentaires :

    - Le départ de Girard ne tient pas tant, semble-t-il, à des dissensions idéologiques irréductibles, qu’au choix préférentiel de Méluche en faveur de Manon Aubry, qui au demeurant n’a pas démérité. 

    - L’organisation interne de LFI, que l’on dit « gazeuse », est sans doute « questionnable ». N’étant pas de ce sérail je ne saurais en débattre ou en juger.

    - Vu de l’extérieur (ce qui est mon cas), il apparaît assez clairement cependant que coexistent ou plutôt cohabitent chez LFI des courants de pensée, voire des idéologies assez « clivantes ».

    Résumons nous :

    LFI, minée par des contradictions idéologiques internes, comporte de brillantes individualités, mais elle résiste difficilement à la diabolisation constante et soutenue dont elle fait les frais de la part des médias dominants et de leurs chiens de garde.

    Sa ligne multipolaire est de moins en moins lisible. L’existence en son sein d’un courant communautariste, parfois proche de « l’indigénisme » effraie en outre le commun des électeurs « souchiens » ou s’honorant de l’être, qui rejoignent massivement par contre le  corps électoral du RN.

    Il n’est pas sûr, à ce propos, que crier au fascisme pour les détourner de MLP présente encore quelque efficience.

    Quant au gloubi boulga préconisé par Clémentine Autain et consorts, inutile de gloser longuement sur pareille juxtaposition de groupuscules cultivant des idéologies aussi divergentes sur l’Europe, le marché, le socialisme, la mondialisation, l’atlantisme, pour ne citer que les thèmes les plus déterminants.

     

     


    • alinea alinea 11 juin 14:29

      @J.MAY
      Assez d’accord avec vos observations ; l’humain passera de toutes façons beaucoup plus de temps à lutter pour satisfaire ses pulsions personnelles que les taire pour lutter pour une cause : sauf en période de guerre.
      Nous sommes encore en temps gâtés, les petits egos en lice et leurs petites tactiques ou opinions laissent le plus fort l’emporter ; le plus fort étant rarement le juste ou l’efficace, mais jamais l’universel !


    • Ouam Ouam 15 juin 01:32

      @alinea
      "l’humain passera de toutes façons beaucoup plus de temps à lutter pour satisfaire ses pulsions personnelles que les taire pour lutter pour une cause :
       
      sauf en période de guerre.
      "

      Bjr,
      J’ai UNE question , tu relis parfois ce que tu écris ? smiley ? smiley
       
      Enfin si bien sur tu te réfère ici à ton pays et la dernière guerre (39-45),
      L’algérie et L’indochine sonts des guerres extérieures, tu ne dois pas ? au vu de tes remarques te réferer à cela.

      Ou c’est de l’humour ?, et la je reconnais que c’est dole ^^
      Ou c’est de l’utopie à l’etat liquide ?
      Ou l’ignorance sur cette période portée au nirvana  ?


  • zygzornifle zygzornifle 11 juin 10:57

    Belle dégringolade ....

    Le pétage de plomb de Méluche a été montré sa vraie personnalité .....


    • Traroth Traroth 11 juin 11:39

      @zygzornifle
      Oui oui, dès qu’il s’agit d’un contestataire, il suffit d’un mot de travers pour qu’il soit « disqualifié ». Les marionnettes du système, peuvent tout dire et tout faire sans que les médias ne montent ça en épingle de la même manière !

      Si Mélenchon avait dit « casse-toi pov’ con » ou s’il avait traité les Français d’illettrés, on n’ose imaginer ce qui se serait passé...


  • Orélien Péréol Orélien Péréol 11 juin 11:57

    Tout cela est dans l’essence même des soumis, qui se donnent le plaisir de s’appeler insoumis, rien que ça dit tout : 

    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/melenchon-ou-le-renoncement-a-la-192800

    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/pour-qui-roule-melenchon-192636?var_hasard=971705633590841aa9a442

    Aucune rupture, c’est juste la suite de ces malfaiteurs qui ont cassé la gauche au profit de Macron.


    • Sparker Sparker 11 juin 12:57

      @Orélien Péréol

      Vous vous êtes bien cassé tout seul, c’est faire grand cas de Mélenchon de lui attribuer un si immense pouvoir. Comme si les Valls hollande Cambadélis et bien d’autres n’y étaient pour rien, facile de tout mettre sur la gueule de JLM par ce qu’il gueulait fort à l’époque.

      Vous êtes ridicule...


  • docdory docdory 11 juin 12:03

    @ Elliot

    A mon avis, ce qui a coulé la France insoumise, ce sont les dissensions internes entre ceux des militants LFI qui sont des républicains favorables à une laïcité stricte, et ceux qui font partie de la mouvance islamo-gauchiste-indigéniste pour laquelle la laïcité est du racisme anti-musulman. Malheureusement, la direction de la France insoumise a pris le parti de la mouvance islamo-gauchiste de façon assez brutale .

    C’est ce qu’on appelle un très mauvais choix, qui s’est avéré catastrophique d’un point de vue électoral.

    Les Français ne veulent plus voter pour des lèche-bottes islamolâtres ni pour des staliniens pseudo-féministes adeptes de l’effarante novlangue qu’est l’écriture inclusive, mais qui ne voient paradoxalement aucun inconvénient à l’envoilement des femmes ...


    • Sparker Sparker 11 juin 14:01

      Les dissensions sont responsables mais pas les idées qu’elles portent, en tous cas sur l’électorat.

      L’électorat de 2017 s’en carre de vos islamolatre ou autre pseudo-féministe, l’électorat de 2017 veut vivre dans un pays qui respecte son peuple et qui lui permet de vivre correctement et dignement et qui par là règlerait beaucoup de problèmes de sociétés exacerbés par les pouvoirs qui dérivent le regard et nous font accepter leur volonté et nous fournissent des boucs émissaires comme ceux que vous désignez.

      Je vis dans une ville pauvre et vos allégations je ne les entends pas comme arguments ce sont des propos de militants et la majeure partie du vote FI n’est pas de militants.


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 11 juin 12:09

    Bonjour,

    .

    Le problème c’est que Mélenchon c’est coupé de la branche souverainiste de la FI et qu’il vient de payer très très très cher le fait d’avoir ce séparé de ses meilleurs conseillers, comme Djordje Kuzmanovic, François Cocq et Charlotte Girard
    https://www.marianne.net/politique/melenchon-bannit-cocq-les-enseignements-tres-politiques-d-une-querelle-entre-insoumis
    .
    https://www.rtl.fr/actu/politique/france-insoumise-avec-le-retrait-d-une-de-ses-figures-le-parti-s-enfonce-dans-la-crise-7797542252
    .

    Au sein de LFI agissent différentes forces et ce sont les forces Pro-UE qui ont pris le dessus.

    .

    Aujourd’hui il n’y donc plus de question, mais plus de tout, du plan B !!!

    .
    Aujourd’hui ce sont les gens du plan A qui ont pris le dessus à la FI comme témoigne le passage suivant, une analyse fort instructive de la part de P. Jovanovic - P.Y. Rougeyron
    https://www.youtube.com/watch?v=Y_9pD_PBfsE&t=13m26s

    .
    Le plan B (FREXIT) à été mis à la poubelle !
    .
    Il existe deux types d’Hommes ceux qui aiment l’Europe et ceux qui la connaissent  ! 
    .
    Ceux qui la connaissent sont pour le FREXIT car le plan A (une autre UE) ne verra jamais le jour due à l’article 48 du TFUE ... Les deux traitées, TUE et TFUE sont autobloquantes et pénalisant pour les pays de l’UE ... seulement l’allemagne arrive à tirer son épingle de jeux ... pour le moment...
    https://www.upr.fr/vos-questions-nos-reponses/questions_diverses/faut-il-l-unanimite-des-etats-membres-pour-changer-les-traites-europeens/

    .

    Ce sont les traitées européens qui permettant le démantèlement de la France :

    Exemple Alstom :

    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/16106-le-naufrage-d-alstom-va-t-il-entrainer-macron-sputnik?lang=fr

    .

    L’urgence pour stopper cette hémorragie c’est de déclencher l’article 50 pour engager à notre tour le FREXIT

    https://www.upr.fr/actualite/europe/la-loi-macron-qui-poursuit-le-demantelement-des-protections-sociales-exige-par-lue-va-aggraver-la-situation/

    .
    Non avec le FREXIT ce n’est pas l’apocalypse !!!

    .

    François Asselineau : « La France est liée au reste du monde par plus de 6.686 traités »

    https://www.europe1.fr/emissions/Le-vrai-faux-de-l-info2/francois-asselineau-la-france-est-lie-au-reste-du-monde-par-plus-de-6686-traites-3003011

    Alors il s’agit de se débarrasser de deux traitées esclavagistes qui sont le TUE et le TFUE. Il nous restera suffisamment des traitées pour commercer avec le reste du monde.


    • Positronique 11 juin 12:49

      @eau-du-robinet
      Ne t’inquiètes pas , dans pas longtemps la FI rejoindra les scores faramineux de l’UPR et des Gjs.


    • Ruut Ruut 11 juin 14:08

      @Positronique
      Des fois je me demande si vous n’êtes pas mon Président Monsieur E. Macron.


    • alinea alinea 11 juin 14:32

      @eau-du-robinet
      Ce qui est pénible avec vous, les UPR, c’est que vous ne pouvez écrire trois lignes sans en consacrer deux à votre propagande : cela ne vous réussit pas ! Pourquoi ne pas essayer autre chose autrement ?
      Du coup ça coupe l’envie de vous dire que la ligne restante est intéressante.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 11 juin 15:09

      Bonjour alinea,
      .
      Ce qui est pénible c’est de subir la politique dictatoriale européenne et de constater que 98% des électeurs (ayant voté) ont de nouveau voté pour des partis politiques pro UE, se tirant en même temps une balle dans leur propre pied.
      .
      Désolé mais l’UPR est le seul parti politique qui prône depuis 12 ans la sortie de l’UE et qui répète inlassablement la problématique de l’Euro qui est une monnaie surévalué par rapport notre économie sans oubliant de pointer le fait que le parlement européen n’a aucun pouvoir, qu’on à perdu notre souveraineté monétaire et politique, qu’on ne plus capable de protéger nos entreprises, qu’on perd nos services publiques ...
      .
      Croyez moi, pour moi c’est aussi énormément pénible de devoir évoquer l’UPR mais que peut je faire pour convaincre les gens de absolut nécessite de quitter ses deux traitées esclavagistes. Que peut je faire contre la bêtise des gens qui croyant dur comme fer qu’on peut changer ses traitées ?
      .
      J’ai quitté l’UPR parce-que je ne suis pas d’accord sur certaines choses mais la clé permettent de quitter cette prison qui est l’UE, construite par l’oligarchie financière, est le FREXIT !
      .
      J’aimerais plus souvent citer Étienne Chouard mais lui ce n’est pas un homme politique ... pourtant il été un fervent opposent aux traitées constitutionnelles proposé aux français en 2005 ...
      .
      Quel alternative avez vous à me proposer pour sortir de l’UE ?
      Proposez vous d’évoquer Florian Philippot le nouveau clone de l’UPR ?
      .
      J’aimerais faire d’autre chose dans mon temps libre au lieu de me battre contre ce système de merde qui nous enfonce de plus en plus dans la dictature avec le soutien des merdias.
      .


    • Sparker Sparker 11 juin 15:53

      @eau-du-robinet

      Ben faudrait finir par accepter que quelque part les « gens » ne veulent pas revenir à la situation nationaliste ancienne.
      Ca ne veut pas dire qu’ils « croient dur comme fer qu’on peut changer ces traités » par ce que vous, vous vous contentez de dire que ce n’est pas possible.
      A l’impossible nul n’est tenu.
      Et Asselineau n’est pas un politique c’est un haut fonctionnaire et que le populo s’en méfie comme de la peste et sent directement la condescendance à son égard. Quand vos militants traitent le populo de crétins (ici sur AvoxTV) n’allez pas chercher plus loin.

      Il n’y a pas de nationalisme de gauche, c’est un fake, les vrais nationalistes ne sont pas de gauche et ceux de gauche ne sont pas nationaliste. Ass pensait ménager la chèvre et le chou en parlant au deux camp d’une fable de nationalisme de gauche et vous vous êtes fait eu...
      Mais pour finir il n’a ni chèvres ni choux et c’est cuit.

      Pour finir l’idée d’une union européenne n’effraie pas tant que ça, surtout si vous proposez un retour au nationalisme.
      Alors vous pouvez être persuadé mais ça ne fais pas une réalité politique. La FI à spéculé sur les 20% de 2017 croyant en du soutien de fond et ben paf... on a beau être « persuadé » il n’en est pas forcément de même pour tous.

      Et franchement n’avoir qu’un nationalisme mâtiné d’un programme socio/économique de plus de 70 ans, à proposer, ça le fait pas trop quand même.
      Les urnes vous ont parlé aussi à vous, tenez en compte... 


    • alinea alinea 11 juin 16:02

      @eau-du-robinet
      Non, il faut juste mettre son grain de sel pour que la conscience illumine les gens : il ne faut pas simplement sortir de l’UE, mais du monde libéral ; ce n’est pas une rigolade ! il faut saper, bouder, ne pas marcher dans leurs combines, désobéir, inventer d’autres lieux, d’autres manières de faire : avec les gilets jaunes ce travail commence, et c’est le bon.
      Commencer par des petites choses mais qui s’ancrent et retrouvent tout naturellement leur place dans le frayage de la décence commune, dans le bon sens, la fraternité... ainsi on évite de se cliver sur des tactiques politicardes, des détails de rêveries des uns ou des autres ; il faut prendre conscience qu’on s’écharpe sur du vent, des rêves, des illusions ; dans la vie, quand on travaille ensemble et qu’il faut avancer, on n’a pas le temps de s’écharper !


    • Fergus Fergus 11 juin 16:39

      Bonjour, eau-du-robinet

      « Ce qui est pénible c’est de subir la politique dictatoriale européenne et de constater que 98% des électeurs (ayant voté) ont de nouveau voté pour des partis politiques pro UE »

      Cela montre que, dans le collectif, les électeurs gardent un minimum de lucidité !
      Croyez-vous qu’il n’y ait que des imbéciles dans cet électorat, ce que votre commentaire semble suggérer ???


    • JulietFox 11 juin 19:21

      @eau-du-robinet
      Le Frexit. Allo, Fifi, Quoi ???


    • Positronique 11 juin 19:33

      @eau-du-robinet
      Il n’ y a que les gens dangereux comme toi qui veulent sortir de l’UE et c’est pour çà que ton parti que tu as quitté mais pour qui tu votes se ramasse la gueule à 1%.


    • Ouam Ouam 14 juin 01:36

      @eau-du-robinet
      Bravo E D Robinet de leur avoir mis les liens avec Jovano et P Y Rougeron.
      C’est exellent et particulièrement lucide, j’avais vu ces liens aussi.
       
      Le problème c’est que comme Monarc 1er, ils souffrent de la meme maladie,
      ils écoutent mais n’entendent pas.
       
      Nous allons juste (avec tristesse) si ils s’onbstinent dans cette voie (et ils s’obstineronts avec leurs conneries) à devoir nous retaper une seconde couche de Monarc 1er (et haut la main) en 2022...
       
      Vu que en face il n’y aura plus que leRN et la, la suite n’est pas trop difficile à prédire/prévoir/etc......
      bref, c’est désespérant.


    • Ouam Ouam 14 juin 01:40

      @Positronique
      « Il n’ y a que les gens dangereux comme toi qui veulent sortir de l’UE »

      Ouais enfin entre la Suisse (Hors UE) et la Fr ...
      Ben l’exemple est plutot drole.... du terme « dangeureux »

      En plus tu est en Italie avec Salvini qui est un européiste convaincu ...
      avoue que tes propos sonts  smiley smiley


Réagir