Commentaire de Jean Dugenêt
sur Retour sur l'élection présidentielle de 2017


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Dugenêt Jean Dugenêt 18 septembre 2019 18:32

@Traroth
« Pas une source, mais « ils sont tous comme ça. Et même Jean-Luc Mélenchon ne fait pas exception ». »

Les sources sont intégralement citées ici.
Vous y trouverez aussi les tentatives de vos acolytes pour me contredire.

Je ne vais pas faire que ça. Tout est dans mon livre aussi. Tout a été dit par d’autres avant moi. L’avocate de Mélenchon a menacé de faire appel... rien du tout. Il n’essaie même pas d’attaquer en diffamation. Il sait que c’est imparable. Ils ont tenté les arguments ad hominen : « Shoettl est un fou... » Ça ne passe pas. C’est hors sujet. Quand bien même il serait assassin ou pédophile, ce qui nous intéresse c’est que ce qu’il dit est vrai.

Tout est dit dans mon article. Si l’ennemi blacklisté et calomnié (François Asselineau) avait la moindre casserole sur le dos ne serait-ce qu’un dixième de ce qu’a Jean-Luc Mélenchon, ça ferait longtemps qu’on en aurait entendu parler.

Maintenant les calomniateurs doivent faire gaffe parce qu’il y a des procès en cours. Ceux qui ont osé dire qu’il y avait une trace de racisme dans ce que dit François Asselineau vont avoir des ennuis.

Je ne vous demande pas de lire mon livre. Les douleurs de la dissonance cognitive seraient pour vous insupportables.

Dire que j’étais militant à l’OCI en même temps que Jean-Luc Mélenchon quand il était un militant dévoué et désintéressé... Ce renégat a beaucoup changé et il a aussi gagné beaucoup de fric. Il fait un bon métier. Moi je défends toujours la même politique. Il connait très bien ma politique entièrement dirigée contre les directions traites du mouvement ouvrier mais en maniant la dialectique c’est à dire en partant de l’aspiration des militants et des masses populaires à l’unité alors qu’elles se tournent, malgré tout, contre les directions traites, parce qu’elles ne voient pas d’autres issues. Jean-Luc Mélenchon fait partie des directions traitres. Pourquoi ne veut-il pas sortir de l’UE ? Parce qu’il est compromis avec l’ennemi.

Avez-vous une autre explication ? Croyez vous à son coup de « La France est un grand pays qui établira un rapport de force pour ne pas faire comme Tsipras ».

Il ne sait et il ne veut rien faire de mieux que Tsipras.

J’ai dit « et même Jean-Luc Mélenchon ne fait pas exception ».


Voir ce commentaire dans son contexte