Commentaire de Sandro Ferretti
sur Clare Maguire, la fille qui fait chialer les sourds


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Sandro Ferretti Sandro Ferretti 13 novembre 2019 18:09

@ tous

Bon, on va arrêter là avec le petit jeu de Jacadi a dit, que p’éte X ne serait pas X, mais le faux nez de Z qui s’est fait virer suite à sa diatribe contre Y, blablabli.

Contrairement à certains intervenants d’Avox, la vieillesse n’est pas toujours un naufrage. Confère ce film « le traitre » dont je parle plus haut, qui sans être inoubliable est honorable, fidèle en gros aux faits et sans recherche excessive de sang (juste ce qui faut pour trouver des producteurs-financiers.)

Avec entre autres deux acteurs inconnus choisis pour leur ressemblance bluffante avec Toto Riina et Andreotti.

Et le réalisateur de ce film, c’est ce vieux Marco Bellocchio, 79 ans, bientôt 80... Comme quoi, tout le monde ne pourrit pas par la tête ni la date de naissance.

Assez belle interview ici.

https://www.lexpress.fr/culture/cinema/marco-bellocchio-pour-moi-la-trahison-n-a-rien-de-honteux_2105537.html

Pour les jeunes ( s’il y en a sur ce site, j’y crois plus trop), sachez que Bellocchio, personnage assez éclectique, s’était fait connaitre en 1987 avec « le diable au corps », avec la superbe Maruschka Detmers ( qu’est ce qu’elle a été belle celle-là , pétillante et malicieuse en plus...) . Et la fameuse scène de la « pompina » presque en gros plan et non doublée, parait-il.

Bref, souvenirs ému pour Maruschka et on peut tout à fait aller voir « le traitre » et

oublier agréablement pendant 2.36 le marigot Voxien.


Voir ce commentaire dans son contexte