Commentaire de Séraphin Lampion
sur Peut-on encore voyager ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 août 12:48

@Fergus

Le tourisme n’est que la « marchandisation » du voyage.
En première année de BTS tourisme, la premières chose qu’on apprend pour comprendre la réglementation sur le métier d’« agent de voyages », c’est qu’n produit touristique est l’assemblage (package) de services (transport, hébergement, restauration, accompagnement, restauration« vendu sous forme de frottait dont les éléments sont indissociables. L’application du taylorisme à ce domaine fait que le tout doit être moins cher que la somme des parties achetées séparément (comme pour les pièces détachées d’une voiture.
La tradition anglaise que vous évoquez s’appelait »grand tour« (voyage circulaire), dont les pratiquants étaient bien nommés »touristes« , mais la notion de »tourisme" n’est apparue qu’en 1841, quand Thomas Cook, un vendeur de billets de train et de bateau

a ouvert en Angleterre une agence de voyages, mais surtout quand il a introduit un ingrédient décisif pour tout « voyage organisé » : les coupons hôtel.

Pour l’anecdote, a société qui comptait environ 2 600 agences de voyages, 33 voyagistes jusqu’à l’an dernier, ainsi qu’une présence à travers 15 pays dans le monde et 89 avions, s’est déclarée en faillite le 23 septembre 2019.


Voir ce commentaire dans son contexte