Commentaire de Jonas
sur Captain America a la gueule de bois


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jonas Jonas 9 janvier 14:59

«  Il avait même passé un appel téléphonique au secrétaire d’État de Géorgie, Brad Raffensperger, pour lui demander de « trouver les votes » dont il avait besoin pour remporter le « swing state ». Autrement dit, il avait fait ouvertement ce qu’il reprochait aux autres de faire en cachette. »

Vous reprenez la propagande des mass-média manipulateurs pour décrédibiliser Trump en prenant un petit extrait de l’enregistrement pour coller aux thèses anti-Trump, largement relayé sur les chaînes de télévision, y compris en France.

Trump n’a pas « passé un appel téléphonique » à Raffensperger. Il s’agissait d’une conférence avec Raffensperger, mais aussi avec des fonctionnaires de Géorgie et des avocats.

Trump énumère tout d’abord tous les témoignages rapportés de fraudes en Géorgie, (électeurs qui ont été empêché de voter parce que ils ont été considéré comme ayant déjà voté à tort, votes par correspondance validés alors qu’ils ne comportaient pas d’adresses, les morts qui ont voté, des votes de militaires majoritairement favorables à Trump retrouvés dans des poubelles, votes suspects sortis sous les urnes, etc...), il demande donc des comptes au secrétaire d’état, comment est-il possible que parmi toutes ses fraudes, il n’ait pas pu trouver au moins les 11 780 voix qui lui manquaient pour remporter l’élection.
Il ne s’agit donc pas simplement de faire pression pour tricher et trouver des voix, mais parmi les fraudes avérées, de récupérer le nombre de voix suffisantes pour gagner.


Voir ce commentaire dans son contexte