Commentaire de Michel Hervé Bertaux-Navoiseau
sur Le Coran contre les mutilations sexuelles


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Michel Hervé Bertaux-Navoiseau Michel Hervé Bertaux-Navoiseau 25 janvier 2021 19:33

@Clocel

Marx n’a pas parlé de la circoncision parce que son père s’est converti au protestantisme peu avant sa naissance.

C’est pourtant bien une affaire de lutte des classes ; il s’agit de soumettre les individus par la terreur d’un traumatisme terrible et d’une torture qui inscrit à vie sur le corps même une menace d’éviration, de castration prétend Freud tout au long de son oeuvre pour en montrer l’extrême gravité peu avant sa mort en écrivant :

 « Les résultats de la menace de castration sont multiples et incalculables, ils affectent toutes les relations avec ses pères et mères et par la suite avec les hommes et les femmes en général. », et la note de bas de page renvoie à la circoncision : 

« la coutume primitive de la circoncision, un autre substitut de la castration, ne peut être comprise que comme l’expression d’une soumission à la volonté paternelle (celle du grand-père sur le père, sous risque d’être déshérité). »

C’est une affaire de guerre des générations, d’abus de pouvoir de la société toute entière sur des enfants sans défense.


Voir ce commentaire dans son contexte