Commentaire de ETTORE
sur CoViD-19 – 17 cacophonies, assassin et compagnie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ETTORE ETTORE 28 mars 18:42

Cher auteur@....

Vous parlez d’une troisième voie....Avec insistance !

Comme pour se dédouaner d’un aiguillage futur, ou d’une voie de garage, même, même, d’une troisième voie en « contre sens » ? Ou traversière ?

En tout cas, ce terme n’est guerre rassurant, ni dans une idée d’avancement, ni dans une position d’immobilisme, et ne fait craindre qu’un futur,,,,Buto(i)r de terminus.

Peut être, juste le fait, révélateur, que depuis un bon moment, nous avons pris un tortillard, qui continue sur sa lancée incertaine, tout en regardant sur les bas côtés, ce peuple cheminot, qui pose cette « nouvelle voie. »...en crevant, de la morgue du chef de gare, cocu entre les cocus, et cocufiant, de surcroît, qui refuse de prendre les voies, incluant les passages à niveaux ....automatiques.

Cette « IA » sanctuarisée, qui comme un virus, mute de capacités politiques, en savoir faire médical, se nourrissant de tout ce que la vie fait endurer aux gens, mais qui ne trouve réponse, qu’en imaginant « sa propre voie » une voie qui vous est strictement interdite, si vous n’avez pas le pass NaviCON, attestant de votre adhésion waxxinale à SON « programme ».

Sommes nous rendu, à un temps de « dictateur » Coréen ?

Ou Le Grand Timonier ( pourtant timoré), est dépeint comme marchant sur l’eau croupie de la vie de son peuple, et.... capable de miracles, tels que l’asservissement des corps et des consciences à « l’image photoshopées » de sa propre idolâtrie ?

As t-il atteint ce point, nirvanesque, ou même, LUI,croit en ce qu’il raconte  ?

Nous ne serions donc, devenus, tous, qu’un peuple en déshérence, où lui seul, comme un nuage de vapeur ardente planant sur nos errements, saurait trouver cette voie panoramique, promise ?

Regardez bien, regardez le...Il a deux pieds, deux mains, une b.... ! Le reste, ce qui nous enterre, n’est que fumisterie et manipulations pour nous dévêtir de nos libertés et nous rhabiller, de peurs tricotées.... Sur mesure,

Vendues par ses affidées, aux petites mains et grandes langues, qui ne lècherons jamais autre chose, que l’espoir de mettre en solde un puzzle de démocratie, dont ils ont perdu (volontairement ou pas, ou par simple lâcheté de leur d’existence, à ramasser les pièces des autres) la grande majorité des morceaux.


Voir ce commentaire dans son contexte