Commentaire de Legestr glaz
sur CoViD-19 – 17 cacophonies, assassin et compagnie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Legestr glaz Legestr glaz 29 mars 08:15

@JulesDu13

Les raisons qui font que ce sont les obèses (et les diabétiques et les hypertendus, et les insuffisants cardiaques et les insuffisants rénaux, et les porteurs de maladies dégénératives ou de maladies coronariennes) des candidats à la mort par SARS-COV2 c’est parce que ce virus pénètre dans l’organisme par les récepteurs de l’angiotensine II fortement exprimés dans les vaisseaux de l’appareil circulatoire pulmonaire. Ceci a été mis en évidence par différents chercheurs depuis l’arrivée de l’épidémie. D’ailleurs, les voies d’entrée dans l’organisme humain du SARS-COV1 étaient les mêmes, ce qui a été mis évidence en 2005.

Le SARS-COV2 produit une endothélite. Et les « personnes » les plus sensibles à cette maladie sont celles qui, justement, présentent un endothélium amoindri, affaibli, endommagé ! Et l’endothélium est dysfonctionnel chez les obèses (après quelques années, pas immédiatement, il faut le temps à la dégradation de se mettre en place), les diabétiques, les hypertendus, etc.

Et l’obésité ne tue pas de tout un tas de manières différentes. L’obésité attaque l’endothélium vasculaire. Personne ne meure d’obésité. On peut mourir des dysfonctionnements organiques provoqués par l’obésité. Et ces dysfonctionnement peuvent toucher aussi bien les reins, que les coronaires, que le coeur ou que le cerveau... Sans compter que l’obésité et l’accumulation de la masse adipeuse viscérale provoque une baisse considérable de l’immunité. Toutes les conditions sont donc réunies pour que le SARS-COV2 fasse son oeuvre de mort chez ces gens là. 


Voir ce commentaire dans son contexte