Commentaire de Pascal L
sur Se vacciner, un acte d'amour selon le pape… vraiment ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pascal L 20 août 20:50

@Florian LeBaroudeur
Certes, mais l’Eglise ne tient pas par le pape, mais par Jésus ressuscité présent dans le cœur de ceux qui le cherchent. De toutes façons, le message de Jésus ne concerne que le salut après la mort et personne ne peut obliger qui que ce soit à être sauvé. Chacun est responsable de ce qu’il est et de qu’il deviendra après la mort.
Le succès du christianisme ne se compte pas aux nombre de personnes dans les églises mais au nombre de personnes sauvées. Je ne suis pas sûr que ce chiffre soit en baisse. Ceci dit, la situation présente a déjà été annoncée et Jésus confirme lui-même aujourd’hui que la fin des temps et son retour est proche. Cette fin des temps est précédée d’une montée de l’incroyance par des personnes qui se laissent séduire par d’autres croyances : argent, pouvoir. Satan est aussi nommé le séducteur. La montée de l’individualisme est un signe. Normalement à la fin des temps, le pouvoir sera concentré dans les mains d’une personne unique qui n’est pas encore visible. Nous voyons que la concentration des pouvoir dans une main unique devient de plus en plus possible. La pandémie, le climat, les techniques monétaires sont des idéologies candidates à cette prise de pouvoir. La peur est le mécanisme de cette prise de pouvoir.


Voir ce commentaire dans son contexte