Commentaire de alinea
sur Le maintien dans l'être


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

alinea alinea 8 octobre 2021 23:00

J’ai trouvé votre texte touchant, et audacieux.

J’ai envie d’y faire cette réponse inspirée des textes du Bouddha : il dit quelque chose comme : ne te pose pas les questions qui n’ont pas de réponse, et j’y ajouterais que l« humain aussi génial soit-il, ne peut pas comprendre le Tout ; on se demande bien pourquoi il le pourrait, or il passe son temps à être convaincu qu’il peut le faire aussi,ramène-t-il tout à l’intérieur de son petit cerveau.

Cette compréhension du monde, occidentale comme vous le dîtes si justement, n’utilise même pas la moitié des capacités humaines ! il n’utilise que son cerveau rationnel, qui manie l’abstraction, mais l’abstraction est un produit de son cerveau, pas une matière ou un fluide extérieur qu’il intégrerait, juste une production de son cerveau, qui l’épate au point de se croire le centre du monde, évidemment apte à tout comprendre de cette façon.

Or il y a d’autres façons de comprendre le monde, à la manière orientale, qui ne veut pas faire le tour de tout, tout disséquer et tout faire rentrer dans le langage symbolique mathématique, mais qui éclaire beaucoup de choses avec son langage symbolique imagé.

J’en viens à,penser que certains ont l’air d’en savoir assez pour croire à la présence manifestée des extraterrestres, et me venait l’idée que ceux-ci avaient la capacité de comprendre le monde, de manière abstraite, dans son intégralité, c’est-à-dire qu’il possédait des capacités que nous n’avons pas.

Nous ne savons bien pas voler, même si on invente des machines pour le faire, ni plonger, etc, on imite et on finit par vivre dans l’artifice puisque notre vol ni nos plongées ne sont » vraies".

Bref nous ne sommes peut-être pas capables de répondre à toutes les questions que nous nous posons, et que s’il est bien sûr pas nuisible de passer son temps à essayer de le faire, il ne faudrait pas trop empiéter sur notre vie animale avec une science qui veut tout maîtriser et tout changer, laissant tomber toutes les capacités qu’a l’Homme de saisir par fulgurance la compréhension globale du monde.


Voir ce commentaire dans son contexte