Commentaire de ka
sur Sarkozy et les identités dangereuses


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ka (---.---.30.12) 19 mars 2007 16:44

@ Bill

« Quand on jette une pierre, le fait qu’elle arrive à tel endroit, vient aussi du fait qu’elle soit partie d’un autre endroit. Moi je dis que le jour où l’on oubliera notre histoire d’il y a dix siècles, alors la France n’existera plus pour personne... »

Je n’ai pas dit qu’il fallait oublier le passé, on en a plus que besoin pour comprendre notre présent et pour construire notre avenir. Mais même si je trouve l’Histoire de France passionnante et riche en enseignement, elle me parle moins que le présent dans ma vie quotidienne. Bien que j’ai des connaissances sur le passé je ne vis l’Histoire de France que depuis 25 ans , je peux comparer la France d’aujourd’hui avec celle d’il y a un, deux ou trois siècles, mais je ne peux pas empêcher son évolution.

De plus l’Histoire d’un pays est mêlée à celle d’autres pays donc même s’il existe une Histoire propre à chaque pays cette Histoire n’est pas exclusive, elle est universelle.

« Le nom que je porte est ancien, et se retouve déjà il y a mille ans en france. Mais ce n’est pas parce que tu es une Française plus récente, que tu n’aimes pas notre pays pour autant... »

Je suis une française plus récente que qui ? Que tes ancêtres ? Oui c’est sûr puisque je suis née après eux. Mais ils ont fait leur temps (une vie : maximum une centaine d’années). Ils ne continuent pas à vivre. Moi je commence ma vie et toi c’est pareil c’est ça que je veux dire. Tes ancêtres t’ont probablement laissé en héritage certaines choses, les miens aussi mais je me construis toute seule je ne reproduirais pas forcément les mêmes choses qu’eux n’ayant pas vécu à la même époque et n’ayant pas eu les mêmes expériences. J’ai un petit bout d’eux dans mes gênes mais je ne suis pas eux je suis moi, c’est-à-dire quelqu’un d’autre.


Voir ce commentaire dans son contexte