Commentaire de ETTORE
sur Une élection sans perspective


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ETTORE ETTORE 27 décembre 2021 19:27

ddacoudre...

Soit !

Mais pourquoi ne pourrait on pas réparer, ce qui a été détruit ?

Il n’y a que le temps, qui ait un trait linéaire ( quoi que ), Quelles que soient nos peurs, instillés par certains, pour leurs utilisations exclusives, nous pourrions reprendre ce « temps » de leurs mains, et imposer une nouvelle ligne de société ?

Nous savons déjà, ce que nous ne voulons plus, permettez, qu’on se trompe, (encore, peut être) dans ce que nous souhaitons.

Si la vie et les évènements passent plus vite sur notre existence, que le soleil, et les saisons sur cette terre.

Ne devrions nous pas songer, à un après, ces jours ?

Ce qui s’est passé, est suffisamment grave (**Nous sommes en guerre La bête est là ---)

Ce n’est pas une après guerre, dans la tradition historique, avec des infrastructures détruites, des armistices à signer dans un wagon, par revanche, ou par fierté.

Pas d’aide à attendre d’un quelconque pays ami, venant débarquer avec un plan, Marshal pour les hôpitaux de France...

Il y a eu, et il y a des morts en grand nombre. Des destructions d’emplois, des fermetures d’entreprises, mais pas de ruines calcinées, de villes rasées, si ce n’est celle de la déchéance de l’esprit, de bien des humains, terrorisés par la propagande, et ses orgues de Staline, chargées de seringues vaccinales, tirant à flux continu.

Pourquoi, ne pas envisager MAINTENANT, une autre voie, que celle qui nous a conduit avec autant de facilité, par tromperie d’aiguillage vers une gare désaffectée, avec un panneau communal « totalitarisme » fraichement repeint ?

Voulez vous descendre à cet arrêt ?

Ou, voulez vous faire un bout de chemin à pied, même nus, pour laisser définitivement cette gare aux fantômes de l’histoire, qui vont y dépérir ?


Voir ce commentaire dans son contexte