lundi 27 décembre 2021 - par Jean-Paul Foscarvel

Une élection sans perspective

PNG - 104 ko
Urne tragique

La démocratie est en route. La seule voie qu'elle nous laisse encore ouverte est celle de nos voix aux différents scrutins qui se préparent.

Autrefois, nous attendions des transformations, des réformes, des améliorations. De beaux projets se disputaient où chacun offrait de nous servir un futur plein d'avenir.

Longtemps, deux visions de la société se sont opposées. Une, de rectitude, d'efforts, de sueur avec la promesse de pouvoir consommer ce qui nous plaît sans restriction, à condition d'en avoir les moyens, de nous soumettre à l'ordre entrepreneurial. Une autre, de partage, de garanties sociales, d'extension des droits des citoyens, de protection étatique, avec la promesse de pouvoir consommer ce qui nous plaît à condition de rester dans la ligne.

Aujourd'hui, plus rien de tout cela. Aucune vision d'avenir, aucune échappatoire.

Il nous faut boire jusqu'à la lie le philtre de la décomposition sociale, de la perte de tous nos droits, de l'effondrement des connaissances, de l'absence de justice, de la restriction sans fin de toutes nos libertés.

Le projet de destruction sociale est en cours, boosté par le virus, et boostant les profits des grandes entreprises financiaro-pharmaco-techniques qui dirigent le monde occidental, l'UE et la France.

Aucun des candidats n'a ni la force, ni la volonté, ni même l'ébauche d'idée de remettre en cause cet écrasement des populations occidentales, européennes et françaises.

Nous avons le choix entre le pire, représenté par la poursuite de la politique actuelle avec plus ou moins de nuance, avec Macron, Pécresse ou Hidalgo, le pire empiré avec Le Pen, ajoutant un discours nationaliste décalé de la situation actuelle, et le pire au carré avec un représentant nostalgique du pétainisme à la française, ne dissimulant pas ses projets antidémocratiques, antisémites et racistes.

Les autres candidats n'ont aucune chance de parvenir à quoi que ce soit.

Aprés les élections, nous savons à quoi nous attendre, un effondrement continu de la démocratie, une abolition progressive de tous les droits, la poursuite de la vente aux enchères des fleurons de l'industrie française aux USA et à l'Allemagne, la privatisation de ce qui reste de l'espace public, et finalement une banqueroute plus que probable après les JO de 2024, s'ils ont lieu.

Voter, ne pas voter, n'est plus la question. La manipulation médiatique mettra à la tête du pays celui ou celle qui servira au mieux les intérêts de système financiaro-pharmaco-technique, sans regarder de trop près aux conséquences et avec la possibilité de répression massive si jamais la population en colère se rebellait.

La constatation est amère, mais la démocratie n'est plus le régime sous lequel nous vivons. même si nous le savons depuis quelques temps, la période actuelle le confirme plus que jamais.

Les élections, qui étaient la dernière soupape d'expression, font désormais partie du système de répression généralisée. Par l'illusion qu'elles propagent.

 



43 réactions


  • samy Levrai samy Levrai 27 décembre 2021 08:45

    En fait tu ne connais pas l’UPR et François Asselineau, tu devrais te renseigner...


    • Lynwec 27 décembre 2021 10:19

      @samy Levrai
      Bah oui, mais c’est tellement mieux de prétendre qu’il n’existe aucune voie, aucune offre politique sensée, manière discrète de démobiliser les gueux pour les pousser à l’abstention, que les partisans du pouvoir en place ne pratiquent bien entendu jamais, mais encouragent de leurs vœux.

      Ce parti offre depuis 2007 une solution crédible au naufrage organisé dès 1973 de la France, mais l’omerta médiatique est puissante, et les contributeurs volontaires ne manquent pas pour masquer son existence.

      Dans la mesure où nous sommes dans ce système représentatif, il constitue la seule voie raisonnable quand on a pris la peine de s’informer à son sujet.


    • Durand Durand 27 décembre 2021 11:04

      @samy Levrai

      Etre de gôche est devenu le passe-partout de l’ignorance politique, de la bonne conscience politique, de l’inutilité d’étudier la politique. C’est un blanc-seing magique : « je suis de gôche, je suis du côté des pauvres et des opprimés, je suis du côté du bien, j’ai toujours voté à gauche (sauf contre le FN), donc je ne me suis jamais trompé, je n’ai pas besoin de faire de mea-culpa,... ce n’est pas à cause de moi que tout va mal et je n’ai donc pas besoin de me remettre en question. »... Se dire de gôche procure un confort intellectuel à nul autre pareil.

      Voilà ce que m’inspirent ce texte et son nullissime auteur. Autour de moi, j’en ai encore quelques-uns de cette espèce, indécrottables ignares et grandes gueules tout à la fois, surs d’eux-mêmes, y compris lorsqu’à court d’arguments, acculés, ils glissent sans transition mais avec la même conviction dans l’apologie des ”solutions” fasciste les plus expéditives...

      ..


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 28 décembre 2021 19:08

      Première phrase :
      « La démocratie est en route. »
      Ca commence mal.
      La bonne formule était :
      « La démocratie est en déroute. »

      La seule chose qui soit en route, ou en marche, comme on veut, c’est la dictature. La démocratie, elle, a coulé corps et biens sous macron.


    • itzi bitsy ㄈϤ尺Цら 28 décembre 2021 19:12

      @doctorix, complotiste

      passe de très bonne fête doctorix ...


  • malhorne malhorne 27 décembre 2021 08:53

    la seule voie possible et un blocage totale du pays ; une gréve générale et le jugement par le peuple de tous les politiques corrompus !!


  • fabrice68 fabrice68 27 décembre 2021 09:07

    « abolition progressive de tous les droits, vente aux enchères de nos fleurons,privatisations.... » : vous etes sur que le pire du pire c’est LePen ou Zemmour ? Ils sont contre le pass sanitaire, MLP veut défendre les services publics, renationaliser les autoroutes, défendre nos entreprises, etc..., contrairement à Macron ou à Pécresse ! Soyez logique et non pas idéologue !


    • Lynwec 27 décembre 2021 10:20

      @fabrice68
      Tout ça dans le cadre de l’UE... Et la marmotte, elle participe ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 27 décembre 2021 10:28

      @fabrice68
      Soyez logique et non pas idéologue !

      Et vous, cessez de rêver. Quand on veut rester dans l’UE & l’euro, on applique les feuilles de route de Bruxelles, et pi c’est tout !
      Voici la feuille de route reçue par Macron en 2017 quand il a été élu.
      Elle a été « décryptée » par Asselineau.
      Tous les candidats qui refusent le Frexit feront la même politique.

      C’est ce qui explique le taux d’abstention. Les Français peuvent changer d’âne à chaque élection, ils ont toujours les mêmes politiques foireuses.


    • chantecler chantecler 27 décembre 2021 10:32

      @Captain Marlo
      Oui mais ceux qui se déclarent pour le frexit sont peu écoutés ... !
      Sans compter que c’est pas le tout d’élire une vedette , il faut la soutenir dans la durée, sinon le sabotage par les forces dites réactionnaires est vite organisé ...
      On n’en sort pas !

      En attendant, croisons les doigts !


    • Captain Marlo Captain Marlo 27 décembre 2021 10:58

      @chantecler
      Oui mais ceux qui se déclarent pour le frexit sont peu écoutés ... !

      Ils sont surtout censurés par les médias, qui se gardent bien d’organiser des débats contradictoires sur les questions européennes !
      30 ans de propagande euro-atlantiste plein pot !

      Ils font croire que les retraités vont se retrouver ruinés si on sort de l’euro.
      Ou que la France va se trouver isolée comme la Corée du nord.... Ils oublient juste de dire que 170 pays dans le monde sont indépendants et souverains.
      La souveraineté, c’est la norme mondiale !

      Et les pays souverains signent des accords gagnant/gagnant, c’est la coopération normale entre pays indépendants. Aucune région du monde n’a eu l’idée saugrenue de pacser ensemble 28 pays. Et encore, si ça marchait...

      Mais à part les profits des multinationales et de la finance, qu’est-ce qui marche dans ce bouzin ? Les Français ont la nostalgie des 30 glorieuses, on les comprend, ya pas photo !


    • fabrice68 fabrice68 27 décembre 2021 11:29

      @Captain Marlo oui mais Asselineau ne fait que 1%, alors çà va etre difficile d’élire un candidat pour le frexit.(hélas).


    • samy Levrai samy Levrai 27 décembre 2021 11:57

      @fabrice68
       il faudrait donc voter pour un parti collaborationniste car la résistance serait minoritaire et interdite de médias ?
      C’est une mentalité qui réjouit l’oligarchie mais ne crois pas que tu en seras récompensé. 


    • fabrice68 fabrice68 27 décembre 2021 17:18

      @samy Levrai et bien sur LFI n’est pas un parti collaborationniste


    • Captain Marlo Captain Marlo 27 décembre 2021 18:27

      @fabrice68
      oui mais Asselineau ne fait que 1%, alors çà va etre difficile d’élire un candidat pour le frexit.(hélas).

      Et que faites-vous pour faire connaître le programme de l’UPR et lutter ainsi contre la censure ? Les électeurs ne votent pas selon leur intérêt, ils votent « utile » pour ce qu’ils pensent être « le moins pire ».

      Hélas, tous ceux qui sont en tête du casting médiatique, sont tous pro européens, et ils feront tous la même politique.


    • samy Levrai samy Levrai 27 décembre 2021 18:58

      @fabrice68
      Le parti unique s’étend de la FI au RN en passant par l’extrême centre.


  • Séraphin Lampion Schrek 27 décembre 2021 09:10

    Votre présentation manichéenne au début de l’article laisserait penser que la notion d’ »état-providence » était un but à atteindre, alors que cette expression qui illustre bien vos propos était une formule fabriquée par les « ultras » libéraux du 19ème siècle pour ironiser sur ce qu’ils considéraient comme une utopie pour saper toutes les propositons amalgamées sous le qualifaicatif de « socialistes ».

    La réalité était plus subtile et des nuances existaient chez les réformistes comme chez les conservateurs, tout comme il existait un pacte tacite entre eux : livrer une comédie de l’alternance pourpour faire croire à une « démocratie » afin d’empêcherl’avènement d’’un pouvoir communiste, l’épouvantail absolu.

    Cet épouvantail a disparu et les dominants ont décidé que les nouvelles tecnologies permettaeient d’en finir non pas avec l’ »état providence », mais avec l’état tout court en procédant à un élagage de tout ce qui ressemble à un service public. Même les fonctions « régaliennes de l’état sont rongées : l’armée et la police remplacées par des milices privées, et bientôt des tribunaux libéraux avec juges « élus » pour autant qu’ils puissent financer leur campagne.

    Ce qui se passe est pire que ce que vous décrivez.


  • L'apostilleur L’apostilleur 27 décembre 2021 09:47

    @ l’auteur 

    Faire parti du clan des critiqueurs est une paresse plus facile que l’invention des solutions. 

    Ce clan regroupe les plus nombreux mais incapables de s’entendre ou de convaincre. 

    Reste le réservoir infini des plaignants et des rêveurs.

    Les plus insensés imaginent l’anarchie sans mesurer ses conséquences pas même pour eux. Un discours qui n’est que du vent. 


    • citoyenrené citoyenrené 27 décembre 2021 10:39

      @L’apostilleur

      « l’Anarchie, c’est l’ordre moins le pouvoir » Normand Baillargeon
      et pour le coup, ça pourrait être cool mais utopique, un brin (!) illusoire


  • L'apostilleur L’apostilleur 27 décembre 2021 09:50

    @ l’auteur 

    « .la démocratie n’est plus le régime sous lequel nous vivons... »


    Que proposez-vous pour qu’elle le redevienne ?



    • samy Levrai samy Levrai 27 décembre 2021 10:21

      @L’apostilleur
      FREXIT


    • Captain Marlo Captain Marlo 27 décembre 2021 10:39

      @L’apostilleur

      Que proposez-vous pour qu’elle le redevienne ?

      Se barrer de l’UE & de l’Otan ! La souveraineté et l’indépendance sont les conditions premières de la démocratie. L’UE est un système supranational.

      Ceux qui décident et sont chargés d’appliquer les Traités, ne sont élus par personne. ( Commissaires européens, dirigeants de la BCE etc)

      Et ceux qui sont élus, comme les Députés européens, ne décident pas, leur avis est consultatif. 

      Comme disait Junker aux Grecs en 2015 :
      « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens ».


    • CATAPULTE CATAPULTE 27 décembre 2021 11:05

      @Captain Marlo

      Qui l’eût cru, l’Europe se porte toujours aussi bien...
      Selon un sondage publié par le Figaro, les deux tiers des Français se disent fiers d’être européens !
      C’est moins que les Italiens et les Allemands mais c’est encore beaucoup...
      Différence majeure,de ces 68%, 40 sont pour une Europe des nations quand 28 sont pour une Europe fédérale plus intégrée.
      Ces derniers temps à forts relents nationalistes faisaient craindre un évanouissement plus marqué de la ferveur européenne. Il n’en est rien...
      Les récentes épreuves nées de la crise du covid, notamment celle du plan de relance de l’Union, non seulement n’ont pas eu raison de l’intégration européenne mais sont aujourd’hui à l’origine d’un renouveau...
      C’est sûr, par la force des choses, l’Europe à changé...


    • samy Levrai samy Levrai 27 décembre 2021 11:30

      @CATAPULTE
      Pourquoi la question n’est elle pas posée au peuple ? si c’est tel qu’on te le raconte un referendum serait un simple adoubement qui règlerait tant de choses mais vois tu j’ai de gros doute et ce partout dans l’UE malgré la propagande pour abrutis ( qui on l’a vu avec le virus sont nombreux ) .
      L’UE est un cadavre qui bouge encore , la Pologne va lui porter l’estocade à priori, elle ne fait envie à personne, quel peuple veut devenir une serpillère pour américains ?


    • Lynwec 27 décembre 2021 15:36

      @CATAPULTE
      Dans la deuxième phrase, un mot explique tout : « sondage »...
      Définition personnelle de sondage : questionnement habile visant à faire d’un mensonge une vérité.
      On connait les méthodes quand on a un peu étudié la question.


    • Captain Marlo Captain Marlo 27 décembre 2021 18:40

      @CATAPULTE
      Les récentes épreuves nées de la crise du covid, notamment celle du plan de relance de l’Union,

      Les sondages et les referendum supposent au préalable des débats contradictoires et une information équilibrée des pour et des contre.
      Pour pouvoir juger en toute connaissance de cause.
      Ce qui n’est plus le cas depuis longtemps...

      Exemple : les Français sont les plus opposés de la planète à la mondialisation. Mais qui leur explique, à part l’UPR, que c’est l’UE qui a signé des accords de l’Uruguay Round en 1994 ?

      Quant au Plan de relance, c’est une arnaque dénoncée par l’UPR. La France va recevoir 45 milliards et devra rembourser 90 ou 100 milliards, le coq gaulois va se faire plumer !


  • zygzornifle zygzornifle 27 décembre 2021 10:02

    De toute façon n’attendez pas la solution de vos problèmes des hommes politiques puisque ce sont eux qui en sont la cause ! ....


  • zygzornifle zygzornifle 27 décembre 2021 10:09
    Un politique élu est comme un bonbon au poivre vous sucez le sucré de son programme et le lendemain de l’élection vous arrivez au poivre de la réalité.
    JC.

  • Captain Marlo Captain Marlo 27 décembre 2021 10:17

    Aucune vision d’avenir, aucune échappatoire.

    L’auteur ne connaît pas le programme d’Asselineau pour 2022 ! Normal, l’UPR est censurée depuis 15 ans. Quelques minutes lors des campagnes électorales, sinon, 0 heure, 0 minute, 0 seconde dans les médias nationaux.

    En violation de l’article 4 de la Constitution que personne ne lit et dont tout le monde se fout : "La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation."

    Les médias aux ordres sont priés de ne présenter que des candidats pro européens, qui feront tous la même politique, celle de Bruxelles, de Francfort et de l’Otan.

    Les médias sont aussi chargés de cacher le fait que la France ne dispose plus de ses droits régaliens, qu’elle a aimablement transférés aux Institutions européennes. Conséquence : « Il n’y a plus de politiques intérieures nationales ».

    La France ne gère plus la monnaie, les frontières, les lois, l’économie, le social, la santé, le budget, la politique étrangère et la défense dirigées par l’Otan, c’est à dire par Washington. Le pouvoir n’est plus à Paris, mais il faut le cacher aux mougeons.

    C’est la grande activité des candidats pro européens : faire croire qu’en votant pour eux, ils vont faire « autre chose » que les politiques libérales et anti sociales européennes ! Et là, les promesses sans lendemain se bousculent au portillon !


  • The White Rabbit The White Rabbit 27 décembre 2021 10:24

    Mon pavé ne rentre pas dans leur urne !


  • citoyenrené citoyenrené 27 décembre 2021 10:31

    « Les autres candidats n’ont aucune chance de parvenir à quoi que ce soit »

    c’est ton avis, rien de plus

    écrit de façon définitive et péremptoire, tu reviens du futur pour claironner ainsi ?

    du coup, ça ruine, amoindrit le reste du texte, clamer un truc prédictif, debout sur un tabouret, ouais bof..


  • CATAPULTE CATAPULTE 27 décembre 2021 11:06

    Qui l’eût cru, l’Europe se porte toujours aussi bien...
    Selon un sondage publié par le Figaro, les deux tiers des Français se disent fiers d’être européens !
    C’est moins que les Italiens et les Allemands mais c’est encore beaucoup...
    Différence majeure,de ces 68%, 40 sont pour une Europe des nations quand 28 sont pour une Europe fédérale plus intégrée.
    Ces derniers temps à forts relents nationalistes faisaient craindre un évanouissement plus marqué de la ferveur européenne. Il n’en est rien...
    Les récentes épreuves nées de la crise du covid, notamment celle du plan de relance de l’Union, non seulement n’ont pas eu raison de l’intégration européenne mais sont aujourd’hui à l’origine d’un renouveau...
    C’est sûr, par la force des choses, l’Europe à changé...


  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 27 décembre 2021 11:22

    L’article est un constat, une alerte.

    Que faire, il n’en parle pas.

    Il y a les mouvements des GJ, des antivaxx, des ZAD, qui sont des brèches importantes à cette dictature. Tant qu’une majorité de la population sera amorphe, ces mouvements ne pourront pas changer les choses en profondeur, mais ils contribuent à une prise de conscience. Plus ils s’étendront, mieux ce sera.

    Pour les élections proprement dites, personnellement, j’hésite entre l’abstention (le vote blanc n’étant pas vraiment comptabilisé) et le vote pour les petits candidats ou candidates vraiment antisystèmes, les sachant sans aucune chance.

    L’avantage de l’abstention est qui si elle est massive, elle représente malgré tout un signe fort. Elle délégitimise l’élu(e).

    Le mieux serait une très forte abstention suivie de mouvements sociaux conséquents.


    • samy Levrai samy Levrai 27 décembre 2021 11:55

      @Jean-Paul Foscarvel
      Balance ta télé et commence à lire les programmes , sans oublier non plus que les européistes ( de la FI au RN en passant par l’extrême centre) sont complètement interchangeables ( non souverains, cf Grèce, Autriche, Italie, Pologne, ... ).
      Tu as le choix en fait entre ceux qui veulent rendre le pouvoir à la nation ( UPR et Patriotes ) et ceux qui parlent ( car pas possible ) de changer l’UE.


  • Octave Lebel Octave Lebel 27 décembre 2021 12:39

    Merci pour cette variante apportée au panier des impasses engageantes et du découragement garanti.

    Vous oubliez de dire que, sans rien faire, pour ceux qui sont le plus en difficulté et à la merci des incertitudes, les choses ne vont pas s’arranger toutes seules, au contraire, et que c’est un luxe qu’ils ne peuvent se permettre contrairement à d’autres qui ont toujours le temps de ratiociner et de voir venir.

    Que cette société convient très bien, à part encore quelques gênes aux entournures démocratiques que l’on finira bien par régler, à une élite économico-financière hyper minoritaire renforcée par ceux qui pensent lui devoir quelque chose ou en être ses éternels protégés ou dépendants.

    Comme c’est beau l’abstraction généralisante, c’est une des spécialités de certains économistes qui nous expliquent régulièrement que le libéralisme et ses variantes sont indépassables et irremplaçables en en minimisant les effets pour ceux qui vivent à des étages inconnus d’eux sauf sous des formes statistiques.

    Je m’excuse, voici un regard trivial sur notre actualité électorale. Désolé.

    La manœuvre en cours consiste à permettre au champion que l’on a préparé et promu d’emmener les pigeons qu’il a apprivoisés ou de remettre le flambeau à un de la famille élargie pour, dans un parcours sacrificiel, perdre devant le candidat dont les copains du champion, qui font semblant de faire la fine bouche devant ses provocations, ont assuré au 1er tour comme d’habitude avec une discipline remarquable (pas un vote ne manque. Jamais. Au moins 20% garantis) la mise en lice pour le second tour. C’est juste le scénario à sec. Bien sûr, nous aurons droit aussi à de belles péripéties et diversions, vu ce que nous coûte ce genre de campagne. Le prix de  la « démocratie »

    Chacun en déduira qui a intérêt à bien comprendre avant. Après, ce serait cruel, comme la vie sait l’être. Attention, la bulle médiatique n’est pas toute la vie.

     


    • Octave Lebel Octave Lebel 27 décembre 2021 12:52

      @Octave Lebel

      « Je m’excuse, voici un regard trivial sur notre actualité électorale. Désolé. »

       

      En fait, je crois que je n’ai pas été assez trivial, pas à la hauteur de ma promesse. Tentons donc de réparer.

       

      « Pas de panique, avec des compères pareils, droite et extrême- droite, spécialistes du glisser-placer ente le 1er et second tour, l’UE et ses bonnes directives qui attendent (retraite, pression sur les salaires, précarisation du travail, fiscalité qui privilégie les gros patrimoines et les gros revenus, affaiblissement des services publics, maintien de la mise en concurrence des salariés et entreprises locales entre les pays) sera bien gardée. Ce n’est même plus caché ni du côté des candidats ni de celui des commentateurs tellement d’accord sur le fond et sûrs d’eux ». 

       


  • zygzornifle zygzornifle 27 décembre 2021 14:06

    Macron, une érection sans perspective ....


  • ETTORE ETTORE 27 décembre 2021 16:05

    Il ne tient qu’à nous de nous approprier ce qui sort des urnes.

    Si rien n’est fait, cela veut dire que cet état, ne collecte les urnes funéraires, que pour en disperser, les cendres.... de nos libertés.

    Ce que nous avions en nous, Liberté, égalité, fraternité.

    Nous sommes tous récipiendaires de ces valeurs.

    Virus ou pas, là n’est pas la raison, pas la question, surtout, au vu des réponses qui y ont été apportées, jusqu’à ce jour !

    C’est bien pour cela, qu’ils veulent détruire le maximum de propriétaires de ces valeurs.

    Nous sommes tous des gardiens, des veilleurs, mis en péril, par des actions de guerre, contre ce qu’ils ne considèrent ETRE, QUE, des enveloppes de chair, pouvant leur créer des problèmes structurels.

    Il faut leur prouver, que nous sommes également doté, d’un esprit de sauvegarde, qui est capable de raisonner en collectivité, de s’unir, face à un prédateur .

    Nous le pouvons, et les têtes de listes politiques, qui ne mettent en avant que leur égo personnel, avant la sauvegarde des citoyens, ne font que démontrer, leur appartenance à cette engeance de meurtriers !


  • ddacoudre ddacoudre 27 décembre 2021 17:38

    Bonjour
    Toi non plus tu ne dois pas être tout jeune pour avoir ces souvenirs où l’on débatait du sens à donner à nos vies.
    Aujourd’hui c’est qui enfermera l’autre pour ne plus avoir peur.
    http://ddacoudre.over-blog.com/2021/12/refuser-melenchon-n-est-qu-un-pretexte-a-nos-peurs.html
    Cordialement ddacoudre overblog


  • ETTORE ETTORE 27 décembre 2021 19:27

    ddacoudre...

    Soit !

    Mais pourquoi ne pourrait on pas réparer, ce qui a été détruit ?

    Il n’y a que le temps, qui ait un trait linéaire ( quoi que ), Quelles que soient nos peurs, instillés par certains, pour leurs utilisations exclusives, nous pourrions reprendre ce « temps » de leurs mains, et imposer une nouvelle ligne de société ?

    Nous savons déjà, ce que nous ne voulons plus, permettez, qu’on se trompe, (encore, peut être) dans ce que nous souhaitons.

    Si la vie et les évènements passent plus vite sur notre existence, que le soleil, et les saisons sur cette terre.

    Ne devrions nous pas songer, à un après, ces jours ?

    Ce qui s’est passé, est suffisamment grave (**Nous sommes en guerre La bête est là ---)

    Ce n’est pas une après guerre, dans la tradition historique, avec des infrastructures détruites, des armistices à signer dans un wagon, par revanche, ou par fierté.

    Pas d’aide à attendre d’un quelconque pays ami, venant débarquer avec un plan, Marshal pour les hôpitaux de France...

    Il y a eu, et il y a des morts en grand nombre. Des destructions d’emplois, des fermetures d’entreprises, mais pas de ruines calcinées, de villes rasées, si ce n’est celle de la déchéance de l’esprit, de bien des humains, terrorisés par la propagande, et ses orgues de Staline, chargées de seringues vaccinales, tirant à flux continu.

    Pourquoi, ne pas envisager MAINTENANT, une autre voie, que celle qui nous a conduit avec autant de facilité, par tromperie d’aiguillage vers une gare désaffectée, avec un panneau communal « totalitarisme » fraichement repeint ?

    Voulez vous descendre à cet arrêt ?

    Ou, voulez vous faire un bout de chemin à pied, même nus, pour laisser définitivement cette gare aux fantômes de l’histoire, qui vont y dépérir ?


Réagir