Commentaire de Octave Lebel
sur Une élection sans perspective


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Octave Lebel Octave Lebel 27 décembre 2021 12:39

Merci pour cette variante apportée au panier des impasses engageantes et du découragement garanti.

Vous oubliez de dire que, sans rien faire, pour ceux qui sont le plus en difficulté et à la merci des incertitudes, les choses ne vont pas s’arranger toutes seules, au contraire, et que c’est un luxe qu’ils ne peuvent se permettre contrairement à d’autres qui ont toujours le temps de ratiociner et de voir venir.

Que cette société convient très bien, à part encore quelques gênes aux entournures démocratiques que l’on finira bien par régler, à une élite économico-financière hyper minoritaire renforcée par ceux qui pensent lui devoir quelque chose ou en être ses éternels protégés ou dépendants.

Comme c’est beau l’abstraction généralisante, c’est une des spécialités de certains économistes qui nous expliquent régulièrement que le libéralisme et ses variantes sont indépassables et irremplaçables en en minimisant les effets pour ceux qui vivent à des étages inconnus d’eux sauf sous des formes statistiques.

Je m’excuse, voici un regard trivial sur notre actualité électorale. Désolé.

La manœuvre en cours consiste à permettre au champion que l’on a préparé et promu d’emmener les pigeons qu’il a apprivoisés ou de remettre le flambeau à un de la famille élargie pour, dans un parcours sacrificiel, perdre devant le candidat dont les copains du champion, qui font semblant de faire la fine bouche devant ses provocations, ont assuré au 1er tour comme d’habitude avec une discipline remarquable (pas un vote ne manque. Jamais. Au moins 20% garantis) la mise en lice pour le second tour. C’est juste le scénario à sec. Bien sûr, nous aurons droit aussi à de belles péripéties et diversions, vu ce que nous coûte ce genre de campagne. Le prix de  la « démocratie »

Chacun en déduira qui a intérêt à bien comprendre avant. Après, ce serait cruel, comme la vie sait l’être. Attention, la bulle médiatique n’est pas toute la vie.

 


Voir ce commentaire dans son contexte