Commentaire de Soucougnan
sur Le virus de l'abstention devient résistant


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Soucougnan Soucougnan 16 juin 13:16

@Eric F

« Macron coche toutesces cases : pas besoin de faire campagne, les média la font indirectement pour lui. »
_____________

Oui, après tout pourquoi pas, il est possible que les médias aient réussi à susciter l’exaltation des Français pour un projet d’avenir novateur qui n’existait pas et que personne n’a promu. Il est également possible, même si cela prête à sourire, que Macron soit réellement doué d’une forme de prescience. Peut-être qu’en novembre dernier, face aux salles combles de Zemmour, Macron eût le pressentiment que s’imposerait la seule combinaison politique qui pouvait lui permettre de gagner sans combattre. Ce qui expliquerait qu’il n’eût pas cru bon de développer et soutenir un projet politique tant soit peu enthousiasmant.

Il est aussi possible, sinon probable, que je projette sur les sondeurs mes propres turpitudes. On dit que l’on juge les autres d’après soi et ils est sûrement vrai, dans mon cas, que si je disposais d’un pareil moyen d’influence sur mes concitoyens et donc de la possibilité de commettre le crime parfait, je m’en servirais pour servir mes propres visées. Et il est possible, que les sondeurs soient d’une autre race humaine que moi, qu’ils soient des êtres dont la noblesse et la pureté de l’âme les mettent par essence à l’abri de ces basses tentations. Aucun lieu de s’alarmer qu’un tel pouvoir sur le jeu démocratique reste pourtant totalement hors du contrôle des citoyens.

Et donc, pour finir, peut-être n’y a-t-il pas lieu de s’étonner de la victoire improbable de Macron. En fait, la seule chose qui est certaine, c’est que l’on ne me reverra jamais plus gaspiller mon argent pour venir jusqu’en France afin de participer à cette momerie de démocratie et prendre part à un vote. Si des gens peuvent être élus sans projet politique à quoi bon se soucier des projets politiques et surtout à quoi bon voter ? Comme dit mon époux, les politiciens n’ont pas besoin de nos votes, tels les mafieux, ils ont juste besoin de notre argent pour nous offrir leur protection quand nous en avons besoin. Je me bornerai donc à verser de l’argent aux vainqueurs potentiels pour qu’ils saches qui sont ses amis au moment opportun. De toute façon, les sondages nous donnent la tendance générale et nous ne sommes que des individus. Nous ne pouvons rien faire à notre échelle pour lutter contre la puissance écrasante de la masse et de son opinion révélée (vraie ou mensongère).


Voir ce commentaire dans son contexte