Commentaire de velosolex
sur Bac Philo 2022 : Les pratiques artistiques transforment-elles le monde ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 24 juin 11:56

L’art tel qu’on le connait , individualisé, signé, n’est qu’une notion ayant émergé à la renaissance, en relation avec le développement du capitalisme. Mais pendant longtemps c’est une activité totalement naturelle, et quasi constante, comme celle de respirer et de marcher. Cette systémie de rapport au monde se solde par le soin que les hommes ont à leur tache, dans les objets qu’ils embélissent naturellement, le temps ne jouant rien à l’affaire. On ne compte pas ses heures, qui n’existent pas d’ailleurs. L’art et l’artisanat se conjuguent avec le sens du religieux et du sacré. Il y a ce dieu inconscient qu’on porte en soi et qu’il faut honorer par la beauté des objets, que notre capacité de saisir, et ce pousse préempteur, permettent de créer.

Il va de soi que les puissants marquent leur richesse déjà par l’accumulation de beaux objets, car ils flattent le regard, imposent l’idée de puissance, lié à la rareté et à la nouveauté, comme la verroterie fascinera les soi disants sauvages, même si ce n’est que de la camelote bien loin de la beauté des objets totémiques, lors de la rencontre qui se révélera catastrophique avec les conquistadors. 

Il faudra tout de même attendre plusieurs siècles avant de reconnaitre la beauté de ces créations soi disant primitives. Peut être que c’est dur pour l’homme moderne de s’apercevoir que tout ce qu’il a accumulé en terme de connaissances, de reniement, et de soi disant perfectionnement l’ont coupé de la capactié d’émotion et de l’authenticité de départ. Comme un parfum de « Rosebud »....Les créations contemporaines, réservées à une élite qui revendique sa capacité à reconnaitre dans cette forme conceptuelle, ce que les autres ne voient pas, est la marque de la continuité de ce clivage qui a commencé il y a un peu plus d’un siècle, quand dieu est mort, et que l’homme a voulu prendre sa place, donnant des notes, et imposant des formes nouvelles de figure imposées, comme des commissaires de patinage artistique. Aussi, je pense que ce ne sont pas les formes artistiques qui travaillent au changement du monde, mais plutot l’exact contraire


Voir ce commentaire dans son contexte