Commentaire de Nicole Cheverney
sur La 5e République, une république de « factieux »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Nicole Cheverney Nicole Cheverney 3 août 12:05

@Aristide

Une cohabitation ? Oui, c’est l’exemple que je cite dans mon long article. Un régime parlementaire stricto sensu ne permettrait pas à un PR d’en faire qu’à sa tête et de dissoudre l’assemblée nationale, sous des pressions diverses, comme ce fut le cas avec Chirac, pour s’acquoquiner avec ses opposants, et liquéfier la cohésion du parlement. 


Voir ce commentaire dans son contexte