Commentaire de Aristide
sur La 5e République, une république de « factieux »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Aristide Aristide 4 août 08:20

@mmbbb

Mitterrand n’est ni le démon que vous décrivez, ni l’ange sauveur que d’autres prétendent.

Mitterrand avait un talent certain à faire passer ce qu’il n’avait pas provoqué et subit comme tout le monde pour sa création. Un exemple, c’est l’évolution du FN, sa progression dans l’électorat, Si on ne peut nier que la proportionnelle a permis de constater la progression de ce parti, la cause réelle est la progression des droites dans TOUS les pays de l’Ouest, en premier lieu les USA avec Reagan, la Grande Bretagne avec Thatcher et quelques temps plus tard Helmut Kohl en Allemagne, en Italie Spadolini et Forlani,... 

Maintenant, je partage votre idée sur la médiocrité politique des dirigeants actuels de tous les partis, aucune exception un vrai concours où les technos luttent face aux démagos de toute engeance.

Par contre, je ne partage pas votre avis sur l’état de notre pays. Nous sommes encore une puissance économique et une vraie puissance politique mondiale par notre siège au Conseil de Sécurité de l’ONU et aussi par la francophonie. Nous sommes encore un des pays qui dispose du plus grand nombre de représentations à l’étranger par nos ambassades mais aussi nos écoles francophones. Sur le plan économique, nous disposons d’un niveau de formation élevé qui nous fait être présent dans les premiers rangs des pays qui attirent les investissements étrangers.

Mais il est vrai qu’il faut s’inquiéter de cette faiblesse de nos dirigeants actuels, le fait d’avoir nez sur des sujets sociaux ne devrait pas les empêcher de vois plus loin ... 

PS : Sur l’appétit de pouvoir, je ne suis pas sur que Mitterrand ait fait vraiment exception dans le monde politique. 


Voir ce commentaire dans son contexte