Commentaire de Et hop !
sur Le conclave de 1958, prélude du concile Vatican II


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Et hop ! Et hop ! 10 août 10:27

@Gollum : «  le résultat de l’affaire est que la gestion de l’argent international fut transféré de l’Eglise aux financiers apatrides à partir du XVIII ème siècle. »

Entre le début du XIVe siècle et le XVIIe siècle, il y a du temps qui s’est écoulé, il y a eu l’apparition du calvinisme et des banquies protestant à Genève, et juifs au Portugal et aux Pays-Bas.

Il y a un fait objectif important qui a suivi la suppression par le roi des Templiers et des Juifs, c’est le retour à la monnaie d’or qui avait été abandonnée depuis longtemps, la pièce s’appelait l’Agnel parce qu’elle était à l’effigie d’un agneau pascal portant une croix avec une bannière, et elle a duré plus d’un siècle. A partir de ce moment, l’économie de la France est devenue prospère. Les historiens bourgeois répètent que Philippe le Bel était un faux monnayeur parce qu’il aurait rogné l’Agnel à chaque émission. Déjà, on a conservé beaucoup d’agnels de son règne et des règnes suivants, et on peut constater que c’est faux, le poids de l’ange a très peu baissé pendant un siècle, et ensuite le roi avait le droit de le faire pour augmenter la masse monétaire puisque les échanges économiques augmentaient, et qu’il n’y avait pas assez d’or disponible pour augmenter le nombre de pièces en circulation ; Ensuite, ce sont les billets de banque du Temple et les traites des Juifs et des Lombards qui étaient de la fausse monnaie, la protestation des bouportait sur le fait que le roi leur avait repris le contrôle de la monnaie.

La définition de l’usure était bien précise, c’était le prêt à intérêt quelque soit le taux, le crédit devait être gratuit en cas de vente (le vendeur accorde un échelonnement du paiement), en cas d’aide, et les prêts pour financer un commerce ou une entreprise devaient se faire par prise d’intérêt dans l’entreprise permettant de profiter des bénéfices ou des pertes, pas seulement de bénéfices hypothétiques.

Il y a eu des moyens de contourner cette interdiction comme la vente à réméré (fausse donation d’un immeuble avec promesse de rachat majorée d’une plus-value) et les assurances.

Le rôle de casques bleus joué par les Templier est passé à l’Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem plus connu comme les chevaliers de Malte, lesquels étaient recrutés exclusivement dans les familles nobles les plus anciennes et tiraient leur financement exclusivement des revenus fonciers de leurs commanderies (revenu noble) sans jamais se mêler de commerce et de finances. Les Anglais se sont débarrassé de l’Ordre des casques bleus de la Méditerrnée un peu après la Révolution française.


Voir ce commentaire dans son contexte