Commentaire de Clark Kent
sur Comment et pourquoi Mélenchon est devenu si populaire à gauche


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Clark Kent Clark Kent 20 septembre 09:32

@Yann Esteveny

« tout en faisant croire que son ennemi c’est la finance »

Vous confondez avec Flamby qui allé à la City de Londres dire « aille ame note dandjeurousse » pour rassurer les financiers après avoir dit ça pour être élu.

Mélenchon joue sur un autre registre, capter les voix de gauche (ce qui est une sensibilité plus qu’un programme) pour les canaliser ensuite sur Macron en brandissant le réflexe républicain face au diable. Les victimes se sentent cocues une fois qu’elles comprennent, mais elles se laissent prendre à chaque fois.

Cela dit, elles se sentiraient encore plus cocues s’il était élu (il n’est pas passé loin) et faisaient la même politique que celui qu’il a dénoncé parce que c’est ce que veulent l’UE, le MEDEF et la FNSEA.

Les électeurs ont la mémoire courte : ils ont oublié les leçons infligées par Mitterrand et Hollande.


Voir ce commentaire dans son contexte