Commentaire de Aristide
sur L'Angleterre en deuil


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Aristide Aristide 20 septembre 13:51

@Fergus

Très logique, un scrutin uninominal par circonscription à un tour. Et chaque parti vote pour leur premier ministre. En cas de révocation, idem, le premier ministre successeur est choisi par les militants.

Pour la révocation du premier ministre en place, le système est assez compréhensible quand la majorité des élus du parti jugent qu’il n’est plus ou pas capable de mener la politique du parti, il le revoque. Charge ensuite aux militants de désigner celui en qui ils ont confiance ...

Je ne vois pas ce qui est illogique : des premiers ministres désignés par les militants et une révocation possible seulement par le parti dont il est issu. Simple même. 

Mélenchon a d’ailleurs essayer de la jouer à l’anglaise avec son histoire de premier ministre. A la différence qu’il s’est auto-proclamé seul candidat digne , et qu’il n’a jamais évoqué sa possible révocation. Non mais, s’il fallait de plus prendre en compte l’avis des militants !!!! ... 


Voir ce commentaire dans son contexte